Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

MONADE, de Boris Labbé

Publié le 7 Avril 2020 par Anaïs BERNARD dans Artiste, artiste

MONADE, de Boris Labbé

L’art de la mémoire, cette discipline inventée par les Grecs puis transmise dans la tradition occidentale depuis Rome, est fondé sur une disposition particulière de lieux et d’images capables de frapper la mémoire de celui qui la pratique. Giulio Camillo parle de son théâtre comme d’un « esprit fenêtré », une « âme artificielle » qui deviendrait elle-même spectacle.

Dans Le Pli, Leibniz et le Baroque Gilles Deleuze décrit le concept de « l’âme comme « monade », sans porte ni fenêtre, qui tire d’un sombre fond toutes ses perceptions claires. »

Le projet MONADE propose de croiser ces deux conceptions, celle de l’image-monde fenêtrée et celle de l’image-sensible close sur elle-même, au travers d’une installation vidéo multi-écrans, réalisée en images numériques animées.

 

5 channel video installation, 9.1 surround sound

Video : Boris Labbé
Sound : Daniele Ghisi

Animation trainee : Jonathan Phanhsay Chamson
Additional voice : Maral Mohammadian

2020

 

Boris Labbé est né en 1987 à Lannemezan (Hautes Pyrénées). Il vit et travaille entre la France et l’Espagne. Il étudie à l’École supérieure d’art des Pyrénées, site de Tarbes, puis à l’École de cinéma d’animation d’Angoulême jusqu’en 2011. Par la suite, l’artiste effectue plusieurs résidences : la Casa de Velázquez à Madrid, la HEAR – Haute école des arts du Rhin à Strasbourg, CICLIC – Région Centre-Val de Loire, résidence VIDEOFORMES à Yssingeaux, le Tenjinyama Art Studio à Sapporo, le programme Q21 du MuseumsQuartier à Vienne.

Ses travaux ont été montrés lors d’expositions d’art contemporain, principalement à l’étranger, projetés dans plus de trois cents festivals de cinéma internationaux, diffusés à la télévision, ou préformés lors de concerts audiovisuels. Il collabore depuis 2014 avec Sacrebleu Productions pour son travail de cinéaste. Il est également représenté par la galerie re.riddle (San Francisco) et la galerie Miyu (Paris). Plus récemment il collabore avec le producteur Rafaël Soatto pour donner corps au projet à venir Monade et Machines de Mémoire. Ses films et installations vidéos ont reçu une cinquantaine de prix et distinctions de part le monde. 

commentaires

Appel à communication Scénographie & Technologie 2020 (en mode confinement)

Publié le 6 Avril 2020 par Anaïs BERNARD dans Appel à communications

Appel à communication Scénographie & Technologie 2020 (en mode confinement)

Appel Scénographie & Technologie 2020
« l'art de la mémoire et/ou l'intelligence artificielle »

Il y a 40 ans le scénographe visionnaire Jacques Polieri tissait l'hexagone de ses Jeux de communication par visioconférences, passant du Livre de Mallarmé à l'écran terrestre, juste avant ses « interfaces homme machine » en temps réel entre New-York, Tokyo et la France.


J'initie les 3èmes journées Scénographie & Technologie après la Bibliothèque nationale de France en 2002 pendant la rétrospective Polieri, et du théâtre d'anatomie chez les Grands Voisins en 2017. Elle aura lieu les 1, 2 et 3 mai 2020 à l'heure d’une pandémie planétaire.


Il y a 80 ans cette année, Walter Benjamin écrit en français à Hannah Arendt avant sa disparition : « par gros temps, s'emmitoufler de lectures avant de repartir au combat ». Ce sera un point de départ pour une mise à plat et même à zéro de nos paradigmes actuels.


J'invite depuis Paris pendant 3 jours, 33 intervenant-e-s francophones à prendre la parole pendant 30 minutes vers 64 participant-e-s via la visioconférence depuis chez eux. Ces rencontres seront gratuites sur dons pour les frais de cette 3ème édition 2020.


Toutes les interventions seront retenues, ainsi que les participations dans la limite que nous impose seule la technique de 100 personnes, et en fonction du flux de l'Internet. Merci de m'envoyer 3 lignes de résumé, 2 lignes de biographie, 1 ligne d'un titre avec votre contact et nom, à l'adresse suivante: ancelfranck@gmail.com

 

Franck Ancel
scénographie - psychanalyse - édition

commentaires

Bodmods 01-le temps des implants, Philippe Liotard

Publié le 2 Avril 2020 par Anaïs BERNARD dans Conférence confinée

érence

commentaires

OLAFUR ELIASSON. DANS LA VIE RÉELLE

Publié le 31 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans exposit, Artiste, artiste

OLAFUR ELIASSON. DANS LA VIE RÉELLE

OLAFUR ELIASSON. DANS LA VIE RÉELLE
14 février 2020 - 21 juin 2020


L'artiste danois-islandais Olafur Eliasson (né en 1967) place l'expérience du spectateur au cœur de son art. Olafur Eliasson : dans la vie réelle nous interpelle sur des questions d’une actualité brûlante à travers une trentaine d’œuvres réalisées entre 1990 et aujourd'hui : des sculptures, des photographies, des peintures et des installations qui jouent avec les reflets et les couleurs et remettent en question la façon dont nous percevons notre environnement et évoluons en son sein. En utilisant des matériaux tels que la mousse, l'eau, la glace des glaciers, le brouillard, la lumière ou les métaux réfléchissants, Eliasson encourage les visiteurs à réfléchir sur la compréhension et la perception du monde physique dans lequel ils sont immergés.

L'art d'Eliasson vient de son intérêt pour la perception, le mouvement, l'expérience physique et les sensations. Les clés de son art intègrent sa préoccupation pour la nature, inspirée par son séjour en Islande, ses recherches sur la géométrie et ses recherches constantes sur la façon dont nous percevons, nous ressentons et nous façonnons le monde qui nous entoure. Son atelier berlinois, le Studio Olafur Eliasson, est un espace de travail, mais aussi de rencontre et de dialogue, réunissant une équipe diversifiée d'artisans, d'architectes, d'archivistes, de chercheurs, de gestionnaires, de cuisiniers, de programmeurs, d'historiens de l'art et de techniciens spécialisés.

Le travail d'Eliasson va bien au-delà de l'œuvre d'art, de l'exposition et de l'intervention publique et inclut des projets architecturaux. Convaincu que l'art peut avoir un impact puissant sur le monde au-delà du musée, Eliasson a créé des lampes solaires pour les communautés sans électricité, a conçu des ateliers d'art pour les réfugiés et les demandeurs d'asile, et il a aussi imaginé des installations artistiques pour sensibiliser le public à l'urgence climatique, ayant d’ailleurs été nommé Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour le développement en octobre 2019. Selon Olafur Eliasson, " l'art n'est pas l'objet, mais correspond plutôt à ce que l'objet fait au monde ".

Exposition organisée par la Tate Modern en collaboration avec le Musée Guggenheim Bilbao.

Commissaires: Mark Godfrey et Lucía Agirre

 

Lieu:
Guggenheim Bilbao Musée
Avenida Abandoibarra, 2
48009 Bilbao

commentaires

A la source du piercing: les piercings intimes, Philippe Liotard

Publié le 28 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans Conférence confinée

commentaires

Les débuts du piercing en Occident 1975-1989, Philippe Liotard

Publié le 27 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans Conférence confinée

commentaires

Nymphea’s Survey, de Carole Brandon

Publié le 25 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans Artiste, artiste, VR

Nymphea’s Survey, de Carole Brandon

Carole Brandon a développé Nymphea's Survey, une oeuvre en réalité virtuelle, assistée de Alice Baradat (designs interactifs), Thomas Pactole (bodytracking et modélisation des bâtiments) et Nicolas Fargette (design sonore).
Cette oeuvre s'expanse et se complète avec l'oeuvre VR Sensible Flow de Sandrine Beaud.
Oeuvre conçue avec le soutien et partenariat du pôle R&D de l'entreprise 89/92.
Cette version de l'oeuvre a été conçue en partenariat avec le CIAP de Chambéry.

Carole Brandon s'intéresse aux spécificités des matières virtuelles, non en tant que substituts référentiels de notre monde tangible mais en tant que matières sensibles ; elle tente de travailler la VR comme nouveau matériau et nouvel espace dans l'héritage des questionnements d'une histoire picturale avant d'être technologique. Ici, le virtuel dans sa poésie, propose de se réapproprier et d'expérimenter sensoriellement des entre-espaces, pour vivre l'univers virtuel autrement, pour comprendre l'importance des passages, envisagés comme lieux de résistance. Nymphea's Survey, en hommage à Claude Monet, Aaron Swatz et Pippa Bacca, pose la question de+nos corps politiques pris dans des contingences territoriales tant géographiques que numériques et virtuels.


C'est une oeuvre interactive et en réalité virtuelle avec une cartographie sur tissu en temps réel. Le but de l'expérience est de coudre les nénuphars en passant dans les trous percés par une immense aiguille et de visiter un maximum de fleurs en naviguant dans un monde de matières virtuelles. Ces fleurs de nénuphars géolocalisées contiennent des bâtiments et lieux patrimoniaux de Chambéry à découvrir différemment : à votre regard, en caméra thermique, vous dévoilez les bâtiments en bulles 360.
Chaque jour, les visites au sein de l'univers virtuel sont tissées et brodées sur tissu afin de cartographier l'expérience sensible des présences aux lieux.

commentaires

Appel à candidature: Arts numériques, arts sonores & nouvelles écritures / Chäteau Ephémère

Publié le 24 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans appel à candidature, appel à projets

Appel à candidature: Arts numériques, arts sonores & nouvelles écritures / Chäteau Ephémère

Présentation

Depuis six ans, l’association Vanderlab est implantée dans un lieu patrimonial reconverti de Carrières-sous-Poissy (Yvelines), le Château Éphémère ; lieu dédié à la création numérique, sonore et musicale.
Il se donne 3 objectifs principaux :

  • Offrir à des artistes français.es comme internation.aux.ales des résidences de création.
  • Promouvoir auprès du grand public les usages créatifs des nouvelles technologies à travers une gamme d’ateliers associée à une programmation artistique mensuelle.
  • Proposer à tou.te.s un espace de rencontre et de convivialité.

Ce projet, soutenu notamment par la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine et Oise, la Région Ile-de-
France et le Conseil Départemental des Yvelines a été initié par les associations Usines Éphémères et  Musiques et Cultures Digitales. Dans le cadre de son programme de résidences, le Château Éphémère lance une sixième édition de son appel à candidatures dont la finalité est de soutenir la création artistique sonore et numérique tout en faisant bénéficier le territoire et ses habitant.e.s.

Éligibilité

Tous les projets faisant concomitamment appel dans leur processus de production aux nouveaux usages du numérique ainsi qu’à la création sonore et musicale sont éligibles. Les projets peuvent être déposés par un.e artiste, un collectif, une structure de production ou de diffusion. Nous serons particulièrement attentifs aux projets des artistes souhaitant développer des actions en direction du tissu local (ateliers, rencontres...). Chaque résidence sera, en outre, susceptible d’être ponctuée d’une restitution publique.

Conditions d'accueil

Chacun des 12 projets lauréats est accueilli d’une semaine à un mois , selon les besoins du projet.

Cet accompagnement inclut la mise à disposition d’un logement, d’un espace de travail et du parc technique du Château Éphémère (inventaire technique complet sur demande).

Les port.eur.euse.s de projets bénéficieront en outre de l’accompagnement du régisseur technique ainsi que du FabManager en fonction de leurs disponibilités et se verront par ailleurs octroyer une aide à la production d’un montant de 500€ TTC.

Le Château Éphémère prévoit la possibilité d’accueillir hors quota plusieurs projets qui présenteraient des synergies fortes avec la ligne artistique du lieu selon les mêmes conditions à l’exception de l’attribution de la bourse de production.

 

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • Le formulaire d’inscription (accessible à la fin de ce document) dument complété ;
  • Un dossier artistique ;
  • Une note d’intention (2 pages maximum) descriptive du projet, de la pertinence de sa production au sein de notre structure, de sa déclinabilité en une action sur le territoire et auprès de ses habitant.e.s, de son calendrier de mise en oeuvre et des éventuels partenaires acquis et envisagés ;
  • Une fiche technique prévisionnelle.

Dépôt

Merci d’adresser votre dossier de candidature complet au plus tard le mardi 6 avril 2020 à 12h auprès de l’équipe du Château Ephémère : residences@chateauephemere.org en précisant dans l’objet « Appel à candidatures arts numériques et sonores ».

Infos et contacts

Pour tout renseignement concernant l’appel à projets « Arts numériques, Art Sonore & Nouvelles Écritures », nous vous invitons à nous contacter : residences@chateauephemere.org / 01.39.79.29.93

commentaires

Oreilles en boucles#4

Publié le 16 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans Festival

Oreilles en boucles#4

Oreilles en boucles#4
Du 23 au 28 mars 2020 
à la Cité des arts

La Cité des Arts passe en mode numérique !

Des classes d'écoles primaires de la région Auvergne Rhône-Alpes présentent leurs créations en lien avec les nouvelles technologies, les élèves du CRR et de l'EMA expérimentent de nouveaux outils, des spectacles & installations innovants sont ouverts à tous.

 

Soirée de lancement : Oreilles en Boucles#4 & Chambéry Modulations 3
Lundi 23 mars 2020 à 18h30
Hall d'exposition, Cité des arts

La soirée de lancement de la quinzaine des arts numériques, Oreilles en Boucles#4 & Chambéry Modulations3 commence avec le vernissage de l'exposition « Pinxit Mea » : installation multimédia de Gaëtan Trovato & exposition de Tomas Bozzato, Rémy Porcar, Hugues Lehaire & le Collectif Artefakt.

Ainsi qu'une performance artistique surprise !

Et à 19h30 le concert Pianomachine, expérience performative et sonore.
Ce dispositif redéfinit le rapport à l'interprète à l'instrument. l'interprète ne joue pas du piano mais déconstruit l'usage du piano pour travailler dans ses marges et ses entrailles. Démarche organologique, l'instrument est conçu comme une extension de la puissance d'agir du corps de l'interprête.

 

EXPOSITIONS

Du lundi 23 mars au vendredi 17 avril
Exposition Pinxit Mea, installation multimédia de Gaëtan Trovata, & exposition de Tomas Bozzato, Hugues Lehaire, Collectif Artefakt.
Hall d'exposition.

Du lundi 23 mars au mercredi 8 avril
Exposition Pinxit Mea, installation multimédia de Gaëtan Trovato, Scarabée.

Du lundi 23 mars au samedi 28 mars, Vidéo art en boucle,
Par les élèves de l'atelier de l'Ecole Municipale d'Arts,
Création de Franck Vandecasteele, Marie Berthollet, Audrey Popineau.

commentaires

Appel à projets 2020 | Open Data & ICC | Crossborder Living Labs

Publié le 14 Mars 2020 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

Appel à projets 2020 | Open Data & ICC | Crossborder Living Labs

Dans le cadre du projet Interreg transfrontalier C2L3PLAY – Cross Border Living Labs, est lancé un appel à projets destiné aux designers, artistes, entrepreneurs, petites et moyennes entreprises, particuliers, désireux de développer des projets artistiques, technologiques et économiques dans le secteur des Industries Culturelles et Créatives.

Pour cet appel à projets, les porteurs de projet issus de l’accompagnement C2L3PLAY pourront tester leurs projets en conditions réelles grâce notamment, à la mise à disposition d’Open Data… Quelle exploitation de l’open data pour la mettre au service des ICC ? Comment concilier data et imaginaire(s) ?

Deadline : 15 avril 2020 (avant minuit)

Pour cet appel à projets, les porteurs de projet issus de l’accompagnement C2L3PLAY pourront tester leurs projets en conditions réelles grâce notamment, à la mise à disposition des données de l’un des partenaires du projet : l’intercommunale Leiedal, réunissant 13 communes de Flandre Occidentale, dont la ville de Courtrai.`

Il s’agit pour l’intercommunale de mettre à profit en open data :

  • DHM II (modèle numérique de hauteur)
  • GRB (carte des parcelles et des bâtiments)
  • Des photos aériennes

Mais aussi des données propres à l’intercommunale (Flandre du Sud-Ouest) et selon les projets :

  • Un nuage de points LIDAR pris dans le domaine public au format LAS pour une zone définie
  • Une photo panoramique à 360° pour la zone Flandre du Sud-Ouest
  • Une orthophoto détaillée de toute la zone en jpeg 2000
  • Un modèle numérique de surface en format raster comprenant des objets, des bâtiments…Cela permettra à des porteurs de projets d’imaginer des produits ou services innovants.

Cet appel à projets invite alors les porteurs de projets (designers, artistes, entrepreneurs, start-ups, petites et moyennes entreprises) du secteur des Industries Culturelles et Créatives à proposer des projets innovants et inclusifs (services ou produits), autour de 2 grandes questions :

1/ Quelle exploitation de l’open data pour la mettre au service des ICC ?

Quelle combinaison des données, quelle exploitation pour créer des produits et/ou services innovants dans le secteur des Industries Culturelles et Créatives ? Comment, par exemple, développer la data visualisation au service des ICC, comment créer un environnement 3D fonctionnel qui puisse être élaboré, transformé, manipulé (impression 3D) pour favoriser la valorisation du patrimoine de l’architecture et/ou du tourisme culturel ? Etc.

2/ Comment concilier data et imaginaire(s) ?

Un deuxième champ de projets s’écarte du premier axe et cherche des projets innovants qui explorent l’imaginaire. Comment grâce à l’open data, présenter de nouvelles idées, comment visualiser, comment interagir avec les données, comment interagir avec ou dans cet environnement ? Etc.

Les étapes possibles de l’accompagnement (selon les profils des projets)

  • un diagnostic du projet et la réalisation d’une feuille de route en co-construction avec les partenaires C2L3PLAY
  • une phase d’inspiration et d’exploration pour cerner la problématique à résoudre
  • une phase d’idéation afin de répondre aux besoins des utilisateurs finaux
  • une phase d’accélération du projet
  • un prétotypage ou un prototypage
  • une expérimentation en conditions réelles pour confronter le prototype avec les utilisateurs
  • un développement business et une mise en marché
  • une recherche de financement / capital risque
  • L’accompagnement dure entre 4 à 8 mois selon les besoins du porteur de projet. L’accompagnement démarre par une réunion de lancement avec les partenaires pour définir un plan de travail et affiner les besoins du porteur de projet. Lors de cette réunion, seront abordés les différentes échéances et les aspects administratifs du suivi du projet.

Les critères de sélection

Le projet s’inscrit dans le secteur des Industries Culturelles et Créatives (mode, musique, design, architecture, urbanisme, communication, relations publiques et publicité, presse écrite, arts visuels, jeux, nouveaux médias, arts de la scène, patrimoine culturel et audiovisuel, tourisme culturel)

  • Le projet est innovant
  • La plus-value transfrontalière (Hauts-de-France, Wallonie, Flandre) de la proposition est étudiée et exposée par le candidat
  • Le projet prend en compte une expérimentation en conditions réelles
  • Le candidat est motivé
  • Le candidat souhaite développer un prototype (produit ou service) via l’accompagnement
  • Si le porteur de projet n’est pas constitué en entreprise, il souhaite le faire à la suite de l’accompagnement
  • Le candidat est domicilié sur la zone transfrontalière ou le bénéfice de son projet est identifié sur la zone d’impact (Hauts-de-France, Wallonie, Flandre occidentale)
  • Le candidat a correctement renseigné le dossier de candidature et le formulaire dans son intégralité
  • Le candidat, s’il est sélectionné, devra certifier qu’il n’a pas reçu plus de 200 000 € d’aides d’état dites de minimis sur une période de 3 exercices fiscaux en France et/ou en Belgique.


3/ Étapes pour candidater !

Envoyez votre candidature en quelques minutes via le formulaire du site crossborderlivinglabs.eu avant le 1er avril 2020. Avant de candidater, pensez aux questions suivantes :
De quel type d’accompagnement avez-vous besoin ? Créatif, technologique, design, business, évaluation de votre idée avec un public cible, maturation… ? Avez-vous besoin d’accompagnement pour la réalisation d’un prototype ? Le projet Interreg s’appuie sur un réseau de partenaires sur trois régions avec des cultures et des expertises différentes, comment pensez-vous en tirer parti ? Quel est l’atout que représente l’inter-régionalité dans votre projet ?

Dans les 3 semaines à partir de la clôture de l’appel à projets, nous vous contactons pour vous annoncer si vous êtes éligible pour un soutien de C2L3Play. C’est aussi le moment où nous pouvons vous demander d’éventuelles informations complémentaires.
Si vous êtes éligible, vous nous rencontrerez lors d’un comité de sélection prévu le 20 avril 2020 pour discuter de ce que nous pourrions faire ensemble. L’ensemble des partenaires du projet seront présents pour vous questionner sur le projet. L’entretien dure une vingtaine de minutes : présentation de votre projet et de vos besoins, questions/réponses des partenaires. D’un point de vue pratique et si vous candidatez à l’appel à projets, merci de bloquer la date du 20 avril 2020 dès à présent.
Cliquez ici pour renseigner le formulaire de candidature

Calendrier

Date butoir de remise des dossiers : mercredi 1er avril 2020, 23h30.
Comité de sélection des projets : 20 avril 2020 de 9h à 17h30 (une convocation avec heure précise et adresse sera envoyée par mail)
Début d’accompagnement : mai 2020 selon les projets

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>