Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

AGITEZ VOS NEURONES ! « HUMAINS ET ANIMAUX : PARTAGE OU FRONTIÈRE ? »

Publié le 12 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans conférence

AGITEZ VOS NEURONES ! « HUMAINS ET ANIMAUX : PARTAGE OU FRONTIÈRE ? »

CONFÉRENCE
MERCREDI 19 JANVIER 2022

Une rencontre avec Guillaume Lecointre, zoologiste au Muséum national d’Histoire naturelle et Marie Lacomme, doctorante en histoire et philosophie des sciences.

 

Un format novateur et une expérience inédite : participez à une rencontre interactive avec des chercheurs, initiez-vous à la démarche scientifique et prenez la parole au Musée de l’Homme ! Quelles catégorisations efficaces en sciences ? Nous verrons quelle géométrie de catégorisation est la plus riche en information. En outre, nous examinerons le rôle que doit tenir l'histoire naturelle dans la culture scientifique. Nous en tirerons les conséquences sur la logique avec laquelle la plupart des humains conçoivent, en Occident, leur relation à « l'animal ».

Guillaume Lecointre est enseignant-chercheur (UMR 7205), zoologiste, systématicien, professeur du Muséum national d’Histoire naturelle où il occupe les fonctions de conseiller scientifique du président. En 2019, il avait publié 135 publications professionnelles (indice h 46) et 23 livres. Ses recherches portent sur la phylogénie et la systématique des poissons téléostéens, tant à partir de données moléculaires qu’anatomiques. Son terrain de zoologiste est le plateau continental antarctique. Ses activités relatives à l’amélioration de l’enseignement des sciences et de diffusion des connaissances sont très significatives ; il a notamment tenu durant dix ans la rubrique scientifique hebdomadaire de Charlie Hebdo. Il est double Lauréat de la Société Zoologique de France (1996, 2006), Prix national 2009 du Comité Laïcité République, Prix 2012 de l’Union Rationaliste, et fait chevalier de la légion d’honneur en 2016.

Marie Lacomme est doctorante en histoire et philosophie des sciences au laboratoire Sphère (Université de Paris). Diplômée d'un master de philosophie à l'Université Panthéon-Sorbonne, elle a également étudié la biologie de l'évolution et la primatologie. Elle a débuté une thèse en 2018 sur la notion de frontière Homme/animal. Ses recherches portent sur la place accordée à l'être humain par rapport aux autres espèces animales, et notamment aux autres espèces de primates, à la fois en sciences naturelles et en sciences humaines et sociales. Dans cette optique, elle s'intéresse également à l'histoire de la primatologie.

Mercredi 19 janvier 2022 à 19 h - Auditorium Jean Rouch.
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée.

commentaires

RÊVER LE PLURIVERS, CHAMANISME : TECHNOLOGIES ANCESTRALES

Publié le 7 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans conférence

RÊVER LE PLURIVERS, CHAMANISME : TECHNOLOGIES ANCESTRALES

Le collectif NOMASMETAFORAS en alliance avec l’Université Autonome Indigène Interculturelle en Colombie et L’École Universitaire de Recherche Eur ArTeC Paris 8 propose un nouveau cycle en 2022 de six conférences performatives autour de la relation entre les épistémologies amérindiennes, les pratiques artistiques contemporaines et la philosophie. Le collectif est en relation depuis plusieurs années avec les communautés autochtones Yanakuna, NASA, et Kokonuko dans le département du Cauca en Colombie, et souhaite à travers ces rencontres ouvrir un espace pour repenser notre relation au vivant, à l’altérité et à l’artificiel. Face à l’urgence écologique, comment penser l’avènement du plurivers avec les communautés autochtones du Cauca et imaginer de nouvelles formes du vivre-ensemble ?

Dans cette première rencontre le collectif abordera le processus de personnification chamanique comme une forme de connaissance effectuant le voyage inverse du savoir occidental. Dans les communautés autochtones du Cauca en Colombie, la pensée est comprise comme une transmutation de perspective ; une soustraction du soi au service d’un devenir. Pour soigner avec les plantes, on parle d’un devenir-plante. Les formes de communications qui s’étendent au-delà du champ symbolique sont celles que le chamane Luis Aureliano Yunda désigne comme des technologies ancestrales. Dans quel sens alors, ce devenir-végétal invite-t-il à repenser la relation au vivant et à l’artificiel en occident ?

NOMASMETAFORAS est un collectif d’art contemporain et de recherche franco-colombien composé de Julian Dupont, artiste plasticien et de Clara Melniczuk, chercheuse à Paris 8 en philosophie. Le collectif est actuellement en résidence artistique à la Cité Internationale des Arts. Dans son travail de recherche et de performance sur la décolonisation des savoirs, NOMASMETAFORAS cherche à explorer, à travers ses alliances avec les communautés amérindiennes du Cauca en Colombie d’autres pratiques de “faire monde”.

 

DATE
14/01/2022 - 14/01/2022

LIEU
Maison d'amérique latine 217 Bd Saint-Germain, 75007 Paris

INFOS PRATIQUES
19h passe sanitaire obligatoire

commentaires

L’art comme échappatoire : ré-actions face aux réalités qui nous oppressent

Publié le 5 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans conférence

L’art comme échappatoire : ré-actions face aux réalités qui nous oppressent

Le 12 janvier 2022
de 13h30 à 18h00

La maison de l'image
31 rue Kageneck, 67000 Strasbourg

version live proposée
Entrée en présentiel sur inscription

 

     Demi-journée organisée par les étudiants du Master 2 Arts plastiques - Théorie et pratique de l'université de Strasbourg, sous la direction de Mike ZIMMERMANN, avec le soutien de l'ACCRA, de la Faculté des arts (Université de Strasbourg), de la Commission d'aide aux projets étudiants (Université de Strasbourg), du Crous et du Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (Université de Strasbourg).

     L’échappatoire est définie comme un subterfuge pour se tirer d’embarras. Du latin populaire excappare (sortir de la chape), l’action de s’échapper revient à trouver un moyen d’outrepasser ce qui nous enserre, nous limite, nous contraint. In fine, l’échappatoire consiste à trouver une faille dans un système duquel nous voulons nous extirper.
De quelle emprise souhaitons-nous nous soustraire ? D’innombrables contraintes marquent le réel, qui pèse ainsi d’une manière ou d'une autre sur chacun d’entre nous - l'échappatoire devenant nécessaire. Alors qu’elle est souvent rattachée à une idée de lâcheté elle peut tout aussi bien être perçue comme modalité de résistance. Il s’agit alors d’opérer une translation entre un art qui échappe, vers un art qui offre des alternatives pour s’échapper.

      La demi-journée d’études propose les interventions de Marianne Villière, d'Antoine Hoffmann, de Yann Minh et du collectif Visual Care. Afin d’étayer des hypothèses interrogeant la fuite, la résistance et le subterfuge comme alternatives à un quotidien forgé par la norme dominante, les intervenants proposent les approches suivantes. Marianne Villière élabore une pensée de l’échappatoire par le biais de la pièce sonore Réalité désirée, la pratique du shifting, ainsi qu’en interrogeant les postures de l’outsider. Yann Minh conçoit l'art comme échappatoire à la très ennuyeuse entropie universelle et l’artiste comme un nøønaute ou un cybernaute qui explore les sphères informationnelles de l’humanité c’est-à-dire, l’art comme un mème néguentropique émancipateur. L’échappée émancipatrice, comme tactique de contre-pouvoir, est proposée par Antoine Hoffmann, en s’intéressant aux formes de fuites activistes, situées à l’intersection entre l’art et la stratégie politique. Et pour finir, le collectif Visual Care, s'intéresse au care, comme approche créatrice, au soin comme réaction à l’oppression, comme geste profondément politique et transgressif.

     Fuite, résistance, subterfuge, quelles alternatives à la norme dominante ?

Programme:

13:30
Marianne Villière est auteure et artiste performeuse, diplômée de
l‘École nationale supérieure d‘art et de design de Nancy (Ensad
Nancy) et du Programme de recherche Critical Curatorial Cy- bermedia à la Haute école d‘art et de design HEAD de Genève.


14:30
Yann Minh est un artiste vidéo, multimédia, numérique et nou- veaux média depuis 1979, écrivain de science-fiction cyber- punk, fondateur des Noonautes, mouvance néo-cyberpunk,
réalisateur en art vidéo en documentaire et en habillage de télé- vision, infographiste 3D, réalisateur 3D, illustrateur, documen- tariste, écrivain et photographe, conférencier, et artiste enseig- nant spécialisé dans la cyberculture et les mondes persistants.


16:00
Antoine Hoffmann est un artiste plasticien, Doctorant Cher- cheur au Centre de Recherche en Art et Esthétique CRAE,
Enseignant Vacataire UNISTRA, Diplômé de l’École Euro- péenne Supérieure d’Art de Bretagne EESAB (Diplôme Natio- nal Supérieur d’Expression Plastique DNSEP Arts) et de l‘Uni- versité de Strasbourg (Master 2 Recherches arts plastiques).


17:00
Visual Care est un projet de recherche autonome et colla- boratif qui a pour ambition de rendre visible les enjeux con- temporains relatifs au care au travers l’art et la culture. Il sera
représenté par Yasmine Belhadi, Doctorante au laboratoire
ERRAPHIS de l’Université de Toulouse II Jean Jaurès, et Nora
Fluckiger Al Zemmouri, étudiante en Master 2 à l‘Académie
Royale des Beaux-arts de Bruxelles dans la section dessin.

commentaires

L’art et le dispositif - Introduction aux hypermédias

Publié le 4 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans Ouvrage, ouvrage

L’art et le dispositif - Introduction aux hypermédias

Foisonnant d'exemple d’œuvres variées, cet ouvrage tente de contextualiser l'émergence de la notion de dispositif en art.
Il permet de comprendre ses racines mais surtout ses enjeux culturels, sociétaux et politiques.
Dans son positionnement éminemment politique, le dispositif artistique hypermédia ne cesse d'interroger les impacts des technologies sur notre Humanité.
Apparu avec les installations multimédia, l'autrice analyse ses mutations à l'arrivée de l'interactivité, d'internet et de la mobilité technologique.
Envisagé comme une introduction, ce livre donne des repères et des outils pour comprendre les spécificités de l'Art Digital.

 

Carole Brandon, 2022, L'art et le dispositif - Introduction aux hypermédias, Paris, Europia

commentaires

Expérimenter l’art, pour une reconnexion à soi

Publié le 3 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans conférence

Expérimenter l’art, pour une reconnexion à soi

Expérimenter l’art, pour une reconnexion à soi

Conférence par Anaïs Bernard, maître de conférences en Arts plastiques – UCO Angers
À propos de cet événement:

Lundi 7 février 2022
18:00 – 20:00 heure

Organisée dans le cadre du cycle des lundis soir Art et Culture « Désirs de paix ».

L’art cherche encore sa définition. S’il est aisé de reconnaître ce qu’il n’est pas, il reste plus difficile d’en dessiner ses contours. C’est sur ce terrain d’étude que nous nous aventurerons, afin de cerner l’expérience esthétique singulière que nous pouvons avoir face à une œuvre d’art contemporaine. Nous tâcherons à travers des références artistiques de situer la place du spectateur, et de comprendre comment il lui est possible de se reconnecter à lui-même par l’intelligence émotionnelle. L’art est de l’ordre de l’appartenance de l’humain au monde et c’est par l’art que l’humain, à travers l’émotion esthétique, expérimente la conscience de son existence.

La conférence ne sera pas enregistrée.

 

Adresse
Amphi Diès - Université Catholique de l'Ouest [UCO Angers]
3 Place André Leroy
49000 Angers

commentaires

Strip-tease: Tout sur ma vie, tout sur mon art

Publié le 3 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans Ouvrage, ouvrage

Strip-tease: Tout sur ma vie, tout sur mon art

ORLAN est une artiste française féministe reconnue dans le monde entier. Photographie, vidéo, sculpture, performance : ses oeuvres embrassent de multiples disciplines et questionnent le corps, l'hybridation, IJ\DN, les biotechnologies, l'intelligence artificielle, la robotique. ORLAN a pratiqué très tôt la performance, dans la rue, dès 1964, à l'âge de dix-sept ans, et son Baiser de l'artiste l'a rendue célèbre en 1977. A partir de 1990, elle entreprend de remettre en question les critères de beauté imposés par la société dans une série d'"opérations chirurgicales-performances" qui l'ont fait connaître du grand public et dont certaines ont été diffusées en direct par satellite à New York, Toronto et au Centre Pompidou à Paris. ORLAN écrit chaque nuit depuis l'adolescence et nous la découvrons écrivaine dans cette autobiographie où elle dit tout sur son parcours personnel, depuis sa naissance à Saint-Etienne dans un milieu ouvrier, ses amours, ses déboires, ses traumatismes et sa vie d'artiste sur la scène française et internationale dont elle a côtoyé les figures les plus importantes. Cette étonnante confession révèle la vie d'une femme engagée et exceptionnelle, qui ne ressemble à personne - une des artistes les plus importantes de notre époque.

 

ORLAN, Strip-tease: Tout sur ma vie, tout sur mon art, 2021, Gallimard; Illustrated édition, 352 pages, 29 euros.

commentaires

Amphibies

Publié le 2 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans Exposition

Amphibies

J’ai le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition Amphibies dans le cadre de projet Maritima qui se déroulera le 5 février au Centre d’Art POUSH Manifesto.
L'exposition aura lieu du 5 au 28 février 2022.


L'objectif de ce projet d'exposition est d'initier l'exploration de la Méditerranée en tant que complexe naturel et culturel, un phénomène symbiotique qui tente de conjuguer histoires et idées, nature et discours dans ce lieu unique, qui est à la fois un lieu géographique et un territoire de l'imagination.


A cette occasion, je vous propose de découvrir de nouvelles œuvres accompagnées des artistes qui commenteront leurs ouvrages, de visionner une série d’art vidéo dans un mini-cinéma pop-up en profitant d’une composition gastronomique artistique composé par chef Marouane.


Pour votre information, les ateliers de chaque artiste du centre seront exceptionnellement ouverts aux visites à l’occasion du Journée Pro #05.


Les artistes: Mariagrazia Pontorno, Ustina Yakovleva, Xenia Dranysh, Max Fouchy, Sena Başöz, Kalie Granier, Fermin Jiménez Landa, Chef Marouane, Quentin Germain, Vanessa Enriquez, Yann Toma, Theo Massolier, Ana Matey, Taylor Smith, Quentin Lefranc, Laurine Wagner, Florian Viel, Lev Ilizirov.

 

Adresse:
6 Boulevard du Général Leclerc, 92110 Clichy, France

commentaires

AUX FRONTIÈRES DE L'HUMAIN

Publié le 2 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans Exposition

AUX FRONTIÈRES DE L'HUMAIN

Explorer nos limites, interroger notre devenir en tant qu’humain et, plus globalement, envisager celui de la planète, tel est le vaste champ d’exploration que vous propose cette nouvelle exposition à découvrir au Musée de l’Homme ! 

DU 13 OCTOBRE 2021 AU 30 MAI 2022

 

Les progrès technologiques ont permis de réparer notre corps biologique et d’accroître nos potentiels physiques et intellectuels, mais jusqu’où peut-on aller tout en restant humain, individuellement et collectivement ? N’avons-nous pas compromis notre propre avenir en malmenant la planète au nom du progrès ?  

Un parcours en 6 parties, encadrées par un prologue et un épilogue, vous invite à réfléchir à ces grands questionnements. Chaque partie vous plonge dans une ambiance en lien avec la thématique abordée. Vous y retrouverez des œuvres d’art contemporain, des objets muséographiques, des dispositifs multimédias et des projections audiovisuelles.

Une exposition conçue en partenariat avec l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) qui a contribué au Commissariat scientifique.

 

JE SUIS UN ANIMAL D’EXCEPTION  
Sommes-nous des êtres à part dans le monde du vivant ? Sommes-nous supérieurs aux autres animaux ? Alors qu’il devient difficile de définir le propre de l’Homme, les sensibilités à l’égard des animaux s’expriment et leur défense se radicalise.  

JE SUIS UN CHAMPION  
La marionnette de Zinedine Zidane de l'émission "Les Guignols de l'info" vous accueille dans cette section dynamique : place aux sports, aux performances des champions qui repoussent les limites de leur corps biologique par l’entraînement physique et mental, par la créativité, mais aussi grâce à l’innovation technique.  

JE SUIS UN CYBORG 
Dans une ambiance futuriste, vous entrez dans le monde imaginaire des super héros bardés de métal et dans la réalité des innovations technologiques : prothèses, exosquelettes, implants... Le cyborg est un humain réparé, augmenté ou connecté. Certaines formes d’hybridation sont invasives et modifient le corps de l’individu de manière irréversible. 

JE SUIS UN MUTANT  
Changement de décor : dans cette section aux allures de laboratoire, vous atteignez un degré supplémentaire ! Au-delà de la recherche de l’individu parfait, il pourrait devenir possible de modifier l’espèce humaine en ayant recours aux biotechnologies. Mais quels sont leurs impacts sur l’être humain ? Qu’en est-il des problèmes moraux qui en découlent ?  

JE SUIS IMMORTEL 
La science peut-elle nous faire espérer l’immortalité ? Peut-on augmenter les capacités humaines jusqu’à ne plus mourir ? La démographie, la médecine et l’anthropologie sont convoquées pour mettre en perspective les données scientifiques, les rites funéraires et les croyances, jusqu’aux promesses d’éternité des transhumanistes.

ON VA TOUS Y PASSER 
Après avoir rêvé d’immortalité, vous serez ramené à la réalité d’une planète en si mauvais état que son devenir apparaît incertain. Cette dernière partie annonce pour l’humanité toute entière des lendemains peu enchanteurs sur une planète malade, avant toutefois d’envisager, dans l’épilogue, les possibilités d’un avenir commun.   

commentaires

INSIGHT – EXPLORER L’INVISIBLE DE LA PLANÈTE ROUGE

Publié le 1 Janvier 2022 par Anaïs BERNARD dans Exposition

INSIGHT – EXPLORER L’INVISIBLE DE LA PLANÈTE ROUGE

Un ballet sonore, lumineux et interactif, fait de sons, de lumières et de vidéo, qui plonge le public dans l’imaginaire et l’atmosphère martienne.

SYNOPSIS
Une plongée immersive dans l’univers et l’histoire de la robotique spatiale, grâce à l’utilisation des données recueillies par la sonde-robot envoyée sur Mars en 2018 : « Insight », chargée de mesurer l’activité sismique de la planète rouge. Un DEAUM (Dispositif d’Écriture Augmentée Multimédia) créé par les artistes du studio LTBL, Marion Roche et Benjamin Petit, à partir d’une figure géométrique célèbre : le dôme géodésique de l’architecte Buckminster Fuller. Dès 6 ans.

Collectif LTBL.

POURQUOI VENIR ?
Une expérience inédite grâce à la vidéo projetée tout autour de nous. La Terre tremble-telle sur Mars ? Il faut venir pour le découvrir !

HORAIRES
Mercredi : 10 h - 12 h 30 / 14 h - 18 h
Vendredi : 17 h - 20 h
Samedi & Dimanche : 14 h - 18 h


VERNISSAGE
Samedi 8 janvier 2021 à 17 h.

Dans le cadre de la Biennale d’arts numérique En Immersion co-organisée par Grand Paris Sud et la ville de Lieusaint.

VISITE ACCOMPAGNÉE
Découvrez l’œuvre "Insight" dans le cadre d'une visite intergénérationnelle avec des bénévoles du Centre social. Rendez-vous à 15h mercredi 26 janvier devant la Maison des cultures et des arts. Infos : 01 60 60 13 68

INFOS PRATIQUES:

Du samedi 8 janvier au samedi 5 février
La Marge, 37 avenue Pierre Point
77127 Lieusaint
01 60 29 84 78

commentaires

Colloque: Le corps caché

Publié le 18 Octobre 2021 par Anaïs BERNARD dans conférence

Colloque: Le corps caché

Date/heure
22/10/2021
9 h 30 - 17 h 00

Emplacement
Petit Amphithéâtre ENSC

Les 3B, Bernard Andrieu, Bernard Claverie et Bernard Lafargue, Cécile Croce et Thomas Brunel vous convient au colloque Le corps Caché qui se déroulera vendredi 22 octobre 2021 à l’École Nationale Supérieure de Cognitique (dans une limite de 80 personnes).

Argument
Tout pourrait nous faire croire que le corps soit devenu entièrement transparent : scanner, recueil des données, pornographie, analystes biologiques, diagnostic à distance, cartographie 3D du cerveau, nanorobot, neurocyborg, prothèse…
Le retour de la pudeur, les dénonciations du harcèlement, du féminicide, de la pédophilie et du viol, le contrôle des réseaux (Snowden, 2020), la télésurveillance… il n’y aurait « nulle part où se cacher (GreenWald 2014) Mais l’accès au corps vivant, en raison de sa vitesse d’activité, est toujours en avance sur la connaissance par la perception que nous en avons. Le corps vécu est en retard sur son corps vivant, le cerveau est en avance sur sa conscience, l’écologie corporelle adapte notre présence au monde sans que nous nous en rendions compte.
Le corps vivant nous est caché par le vivant lui-même alors même que toutes nos techniques ne cessent de vouloir rattraper ce temps de retard, de nous mettre en présence dans une sorte d’immédiateté par l’expérience du vivant : vertige, douleur, orgasme, membre fantôme…

Thema
Pourtant nous étudierons justement ce qui reste caché :

  • Le corps tu, caché, invisibilisé…
    • Sous la peau : les gènes, les os et les muscles, les organes, les fluides et humeurs…
    • Vêtements, art de l’intime et sursignifiance du vécu.
    • Le manque et l’en-plus : amputation, membre fantôme, prothèse, bioartéfacts et exosquelettes, implants et nanorobots…
  • Le corps vécu.
    • Le cerveau et les réseaux : pensée et comportement, sensation et besoin, désir et plaisir, douleur et souffrance.
    • Le besoin et l’enfermement : motivation, drogue, hallucination, addiction et dépendance…
    • La pleine conscience : le yoga, la méditation, la prière…
  • Le corps fantasmé…
    • Le vertige et l’extase, la jouissance et le désir…
    • Le virtuel, l’avatar et le robot…
    • Le transcorps, les intersexe et transgenre, l’underground…
  • Le corps institutionnalisé :
    • Les institutions du corps, les inventaires de l’anthropologie physique à l’autopsie.
    • Le geste, la mesure, la convention…
    • Le corp désigné : littérature, vocabulaire, grammaire et traductions…
    • La prison et le bannissement des corps.
  • Le corps dans l’art :
    • La créativité et le modèle du manque…
    • Le représenté du caché et le transfiguré…
    • Tatouage et implants, l’artifice qu’on cache pour le montrer.


Programme

9h30 à 10h – Accueil et Introduction du colloque
10h – Bernard Lafargue (Université Bordeaux Montaigne)
     L’humour du « cache » de l’art
10h30 – Bernard Andrieu (Université de Paris)
     Ne plus cacher son corps : du Body Shaming au #Metooinceste
11h – Bernard Claverie (Institut Polytechnique de Bordeaux)
     Le cerveau, image du corps caché
11h30 – Cécile Croce (Université Bordeaux Montaigne)
     Configurations de l’intime
12h – Dr. Jean-Arthur Micoulaud-Franchi (psychiatre – unité d’étude du sommeil – CHU et Université de Bordeaux)
     Phénoménologie psychiatrique
12h30 à 14h – Pause déjeuner
14h – Benoit Le Blanc (Institut Polytechnique de Bordeaux)
     L’IA et la désincarnation
14h30 à 14h45 – Pause (réglages des visioconférences)
14h45 – Fabienne Martin Juchat (Université de Grenoble)
     L’aventure du corps masqué (en visioconférence)
15h15 – Alexandre Dubuis, LACCUS (Université de Lausanne)
     La peau vitrine de la brûlure grave (en visioconférence)
16h – Anaïs Bernard (CHUS à l’UCO Angers)
     Corps à corps technoscientifique, de l’inconscient corporel au corps virtuel (en visioconférence)
16h30 (en visioconférence et sous réserve) – Francis Merle (médecin à la Clinique du sport d’Aquitaine)
Le silence du corps du sportif
16h30 à 17h – Discussion et Conclusion

 

Inscription obligatoire au lien si dessous.
Le pass sanitaire sera demandé.
Le lien pour se connecter en visioconférence est également accessible via le lien ci-dessous.

 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>