Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Un dimanche, une pin-up #80

Publié le 29 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Tanya (Mortal Kombat IV)

Tanya (Mortal Kombat IV)

commentaires

LANCEMENT OFFICIEL DU 2ÈME FESTIVAL DU TATOUAGE DE CHAUDESAIGUES !

Publié le 29 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans festivals

LANCEMENT OFFICIEL DU 2ÈME FESTIVAL DU TATOUAGE DE CHAUDESAIGUES !

Imaginées par Stéphane Chaudesaigues, la seconde rencontre  internationale du tatouage du Cantal (Cantal In’k the Skin) se tiendra les 4, 5 et 6 juillet 2014 dans la petite ville de Chaudes-Aigues.

 

Cette homonymie a intrigué Stéphane Chaudesaigues depuis qu’à l’âge de 7 ans quand, sur l’écran de la télévision familiale à Versailles, il a découvert l’existence de cette station thermale du Cantal.

Toujours à la quête de ses racines, Stéphane est enfin arrivé, adulte, jusqu’à Chaudes-Aigues où un généalogiste avait  nécessairement  trouvé trace de ses ancêtres.

C’est en hommage à un de ces Chaudesaigues, Eusèbe, et au prix d’architecture qu’il avait créé au XIXe siècle que Stéphane s’est lancé en 2011 dans l’aventure du « Chaudesaigues Award » qui récompense, à l’échelon mondial, un tatoueur professionnel.

Et c’est pour remonter le chemin des « Auvergnats de Paris » que Stéphane a choisi Chaudes-Aigues pour organiser en 2013 ce premier Cantal In’k the Skin.

L’occasion pour Stéphane Chaudesaigues, tatoueur internationalement reconnu depuis plusieurs décennies, d’inviter dans la petite cité auvergnate (plutôt qu’à Paris, Lyon ou Clermont-Ferrand) les plus grands noms de la scène mondiale du tatouage.

L’occasion aussi de mettre en lumière les tatoueurs d’Auvergne et du Grand Sud. Cantal In’k the Skin se profile comme un évènement jamais vu dans l’hexagone puisque certains tatoueurs présents à Chaudes-Aigues fouleront pour la première fois le sol français.

Et à travers Chaudes-Aigues que Stéphane considère aujourd’hui comme « son village », c’est bien l’Aubrac, le Cantal, l’Auvergne et la France toute entière qui seront mis en valeur.

 

 

Nous avions délibérément communiqué sur un symbole fort, un symbole si puissant que bien souvent, on pourrait ne plus le remarquer,  LA FAMILLE.

La ou les familles d’ailleurs, car il y a celle que l’on a, celle que l’on crée et celle à laquelle on appartient sans s’en rendre compte finalement.

 

JE SOUHAITAIS FAIRE DÉCOUVRIR ET ESPÉRER SE  FAIRE RENCONTRER, MES DEUX FAMILLES.

 

Ma communauté professionnelle et les habitants d’un petit village, niché à 750 mètres d’altitude dans l’étroite vallée du Remontalou, sur les terres du Caldaguès, Chaudes-Aigues, dans le Cantal.

 

Jusqu’ ici connue pour ses thermes et ses sources, les plus chaudes d’Europe avec une température de 82 °. Chaudes-Aigues  a vibré le temps d’un week-end fabuleux, sous les dermographes de plus de 140 artistes tatoueurs, parmi les meilleurs au monde, dont 26 nationalités étaient représentées.

L’occasion rêvée de faire découvrir un métier, une passion, mais aussi une région d’exception, encore préservée  aux paysages magnifiques.

commentaires

FETNAT Garden party à Blandy 2014

Publié le 28 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, festivals

FETNAT Garden party à Blandy 2014

Je me suis toujours posé cette question : à quoi sa sert de garder le château alors qu'il y a plus de roi ?

Clémence 7 ans, en visite au château de Blandy, dans le livre d'or.

Voici la réponse : à faire la fête pour célébrer le 14 juillet, la Révolution et la République ! 

 
A savoir

Certaines performances sont à jauge réduite accessibles selon l'ordre d'arrivée 


Dimanche 14 à la nuit tombée,Retraite aux flambeaux et feu d'artificeorganisés par la commune de Blandy.

Musique, arts visuels, arts de la rue, entresorts, cirque, expériences numériques et autres surprises insolites se succéderont chaque après-midi de 14h à 18h.

Eminent représentant de la scène Breaks/Fun des platines française, DJ CLEON va faire bouger la forteresse aux temps forts de chaque après-midi.

Allonzenfants, tous à la Garden Party de Blandy !!!.

 

 

LE FESTIVAL
  • Du samedi 12 au lundi 14 juillet 2014
  • Chaque aprés-midi de 14h à 18h
  • Lieux : Château de Blandy-les-Tours
                 Place des Tours
                 77115 BLANDY-LES-TOURS
    salle de l'Auditoire, tours et cour du château
  • Places limitées pour certaines performances (par ordre d'arrivée)
  • Certaines performances ne seront pas accessibles aux personnes à mobilité réduite
  • Apporter chapeau et lunettes de soleil
Le programme !

Toutes les performances auront lieux les trois après-midi de 14h à 18h.

LE DETAIL DES HORAIRES ET LIEUX DES PERFORMANCES SERA COMMUNIQUE SUR PLACE JE JOUR MÊME.

L'accés aux performances est libre une fois acquitté le prix d'entrée à la visite du site dans la limite des places disponibles attribuées selon l'ordre d'arrivée.

Crédits photo : Abaca

Nadia Schnock | performance visuelle et vocale

Elle a servi de modèle au buste de Marianne trônant dans toutes les mairies de France. 50 ans de carrière depuis que la petite chanteuse d’Avignon est apparue devant la France entière sur les écrans en noir et blanc de l’émission " Télé Dimanche" comme la réincarnation miraculeuse de la Môme Piaf. Icône inoxydable, Mireille Mathieu se produit sur toutes les scènes et les chaînes de télévision d’Europe et du monde, Etats Unis, Canada, Mexique, Brésil, Japon, Chine et Russie.

Pour Fetnat, miracle à Blandy, Mireille se multiplie en « Mireilles » : ses clones apparaissent subrepticement parmi les gens. Elles se rassemblent et forment un chœur tentaculaire d’une troublante magie.

Réalisé avec les soutiens de: VGC, Charleroi Danses, Les Halles de Schaerbeek, Pianofabriek, St Gilles-lez-Cultures, Les Bains : Connectives, Les Tombées de la nuits, Les Brigittines- Centre d’Art Contemporain du Mouvement de la Ville de Bruxelles, Nuit Blanche Bruxelles. Merci à: Cosmos Cosmos, Maria-Clara Villa Lobos, K.C. Barhaka asbl.

Crédits photo : Frida Flodin

Jay Gilligan | Installation performance

« Il n’existe pas deux nations plus unies par les liens de l’histoire et de l’amitié mutuelle que les peuples de France et des États-Unis d’Amérique».
Franklin Roosevelt

Célébrant la Fête Nationale entre patrimoine et création, le château de Blandy jongle avec les symboles. Il se devait d’inviter un artiste américain et c’est Jay Gilligan dont on peut dire qu’il révolutionne l’art du jonglage. Prouesse, élégance, à la maîtrise d’une technique sans égale, il ajoute une inventivité épatante.

Jay Gilligan compose un univers à la fois moderne et intime, un parfait bonheur de jeu qui élève le jonglage au rang d’un des Beaux-Arts. Fruit d'une recherche de cinq années menée avec de nombreux jongleurs de part le monde, Prototype est une performance, mêlant jonglage et musique électronique live.

Crédits photo : Alexandra Pouzet

Compagnie Tu t'attendais à quoi ? | Entresort forain, cinéma dynamique artisanal et manuel

Ce spectacle est annulé et sera remplacé par une performance de Jordi Gali (en cours)

Crédits photo : Sébastien Calvet

Jörg Müller | Performance

« c/o, pour « care of » (aux bons soins de) : c'est haut, c'est slash eau, et même splash plein d'eau, oh que d'eau sous l'essai, dans le tube à essais, l'éprouvette géante de Jörg Müller. On dirait une colonne Morris transparente, même calibre, même hauteur, mais au lieu d'être à l'affiche l'artiste est au dedans, en chair et en os, en branchies plutôt, tout ouïes, trempé jusqu'aux arêtes. Drôle de poiscaille que Jörg en chemise et pantalon, qui se contorsionne et fait des bulles, à vous troubler la vue − et l'entendement − à travers mille épaisseurs, de lunettes, de liquide, de plexiglas et d'illusions. »
Jean−Michel Guy.

Virginie Yassef | Digital Vidéo

Réalisé à partir d’images en format DV lors de la coupe du monde de foot en 1998 à Paris – Hôtel de Ville. Alors que la finale était retransmise sur écran géant positionné trop bas, un grand nombre de supporters se décida peu à peu à prendre de la hauteur afin d’assister à la retransmission du match opposant le Brésil à la France.

Aucune vue du match mais la montée de l’excitation liée à la montée du suspens soutenu par les buts marqués et l’escalade des spectateurs à la recherche de points de vue sur les tours de guet et donjons urbains improvisés assiégeant l’écran de toute part.

VIRGINIE YASSEF Les Guetteurs, 1998-2004 Vidéo 2' 36'' Edition de 3 + 1 E.A. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris.

Droits réservés

Marie-Laure Cazin | Cinéma émotif

Innovation Made in France.
Le cinéma émotif est un prototype de cinéma interactif dans lequel le film varie en fonction des émotions des spectateurs, analysées par des casques à électrodes qui captent leur activité cérébrale. Le film répond au ressenti des spectateurs en temps réel, les personnages agissent différemment et le scénario varie d'une séance à l'autre. Le compositeur Andrea Cera "sonifie" les ondes cérébrales du spectateur, en temps réel, ce qui modifie une partie de la bande sonore du film.

Inspiré de faits réels, " Mademoiselle Paradis" évoque la guérison controversée d'une jeune musicienne souffrant de cécité nerveuse par Franz-Anton Mesmer, médecin viennois du XVIIIe siècle, inventeur de l'hypnose. En fonction des ondes cérébrales qui émanent des "spectateurs agissants" dans la salle, les variantes du film dessineront une interprétation différente de l'origine du traumatisme de Mademoiselle Paradis. L'invisibilité du fluide magnétique de Mesmer est comparable à celle des ondes cérébrales qui agissent depuis la salle.

Crédits photo : Collectif Protocole

Collectif Protocole | Rotations, Passes, Révolutions

Le « Protocole » est assez simple : un thème de travail est choisi en fonction du lieu d’expérimentation (terrain de jeu) afin de faciliter l’écoute et la disponibilité de chacun.

Protocole se déploie sur des espaces de jeux insolites, entre redécouvertes urbaines, explorations souterraines, promenades en territoires abandonnés, friches ou forêts...

Protocole aime les rencontres et inviter d’autres disciplines pour le plaisir du défi et de la performance.

commentaires

DÉMATÉRIALISÉ

Publié le 26 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans exposit, evenement

DÉMATÉRIALISÉ
L'AADN et le Planétarium de Vaulx-en-Velin présentent : Dématérialisé, une création de Pierre Amoudruz et David Guerra (voir le dossier de presse ci-joint).
Invités en résidence VIDEOPHONIC durant 10 jours au Planétarium, les artistes vous invitent à découvrir le résultat de leur travail le vendredi 26 juin 2014 à 18h30.
La soirée se terminera par un barbecue organisé dans les jardins du Planétarium.
Nous vous attendons sur place !
 
Planétarium de Vaulx-en-Velin
Place de la Nation / 04 78 79 50 13
Vendredi 26 juin à 18h30
 
 
Le temps que vous lisiez cette page, vous avez reçu 3 mails, 15 alertes Facebook, 12 tweet, 2 appels en absence...
Flirtant entre un passé désuet et l’omniprésence des technologies de son temps, Dématérialisé questionne l’obsolescence de l’homme face au flux de données numérisées. Elle met en scène, avec une pointe de nostalgie et de violence, son incapacité à trouver la connivence dans ces communications humaines désincarnées, perdues dans la surproduction d’interfaces et de canaux connectés.
 

Il pose une caméra sur sa bouche… Réduit au silence, il scrute son environnement et sur les touches d’une vieille machine à écrire, frappe lettre après lettre les mots de son histoire.
Flirtant entre un passé désuet et l’omniprésence des technologies de son temps, Dématérialisé questionne l’obsolescence de l’homme face au flux de données numérisées. Elle met en scène, avec une pointe de nostalgie et de violence, son incapacité à trouver la connivence dans ces communications humaines désincarnées, perdues dans la surproduction d’interfaces et de canaux connectés.

Pierre Amoudruz (image) et David Guerra (son) sont en résidence au Planétarium de Vaulx-en-Velin du 16 au 26 juin prochain.
Lors de cette première étape de recherche, ils exploreront divers procédés de mise en scène de leur propre rôle, le musicien et le vidéaste, pris dans un dispositif scénique qui les personnifie.
A base de manipulation d’objets, de matières pré-enregistrées et de contenus sonores et visuels générés en temps réel, ils développent une écriture reposant sur un jeu de coïncidences et d’antagonismes entre leur propre présence et la matière qu’ils fabriquent.
A travers la résidence VIDEOPHONIC, ils orientent particulièrement leurs recherches sur la manipulation et le développement d’un geste instrumental sans instrument.

commentaires

X.pose, un vêtement qui expose votre peau en fonction de vos données personnelles.

Publié le 25 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans technologie, actualite

X.pose, un vêtement qui expose votre peau en fonction de vos données personnelles.

X.pose est une sculpture guidée par les données liées à votre smartphone qui expose la peau de l’individu reflétant les données que l'utilisateur produit en temps réel. Dans notre sphère matérielle, nous pouvons délibérément contrôler les parties exposées à autrui de notre en les couvrant de vêtements. Dans le monde numérique, nous avons beaucoup moins de contrôle sur les aspects personnels que nous partageons avec les services qui nous relient. Dans le monde numérique, nous sommes nus et vulnérables.

Dans notre société axée sur les banques de données, les individus utilisant  des smartphones sont sans cesse en interaction avec les différents réseaux qui nous sont proposés. De ce fait, les réseaux sociaux ont convenu des politiques qui accordent les fournisseurs de services des droits explicites pour récolter et utiliser des données personnelles sur une échelle massive. Il s'agit notamment des sociétés comme Google et Facebook qui offrent des services «gratuits» en échange de vos données personnelles. Il existe actuellement un paradoxe dans notre culture internet où l’utilisateur se voit  en même temps obséder par la publicité - du tout image - et la vie privée. Alors que les publications que nous soumettons dévoilent de plus en plus de détails sur nos vies en ligne, mais en même temps, nous exigeons que des logiciels de plus en plus avancé puissent protéger notre vie privée. Un degré de risque d'exposition sans précédent est livré avec le mode actuel de l'existence.

 

Dans un premier temps, il a fallu construire une application mobile et un serveur pour collecter automatiquement les données en temps réel. On été utilisé les logiciels Node.js et PhoneGap. Puis dans un second temps, l'ensemble des données enregistrées sont utilisées comme base de données pour les aspects générateurs de la couture portable personnalisée. L’habille se porte comme une sculpture en maille 3D comme une armature qui reproduit les différents emplacements suivant les points de données recueillies au cours du mois. Le jeu de données a été introduit dans le traitement pour produire un motif et exporté vers Rhino pour faire un maillage 3D. Enfin, l'application mobile et le serveur sont utilisés pour assurer la transmission de données en temps réel via Bluetooth à un logiciel, Arduino, qui contrôle l’affichage réactif qui change d'opacité pour révéler la peau de l'utilisatrice. Cela se produit en proportion de la quantité d'information qui est générée de manière passive.

X.pose, un vêtement qui expose votre peau en fonction de vos données personnelles.
commentaires

EXTRAPOLIS AU RIZE

Publié le 24 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, exposit

EXTRAPOLIS AU RIZE

ExtraPolis passera par Villeurbanne en juillet !

Le Rize met en place cet été un temps fort portant sur la thématique de l’architecture, en lien avec le 80ème anniversaire du quartier des Gratte-Ciel de Villeurbanne.
Pour cela, la structure a choisi de construire une programmation en lien avec les étudiants de l’école d’architecture de Lyon et de l’école Emile Cohl.
Dans ce cadre, il était presque naturel que l’installation d’ExtraPolis s’invite dans les murs du Rize… Vous pourrez donc en profiter du 1er au 3 juillet !

2 RDV publics à noter dès maintenant :

  • Inauguration de l’installation
    Mardi 1er juillet à 17h
  • Rencontre avec les artistes
    Mercredi 2 juillet à 17h

 

UN TABLEAU AUGMENTÉ INTERACTIF

L’humain façonne la ville, la ville façonne l’humain.

Brisant les frontières entre les différents supports de l’image, Extrapolis plonge le spectateur dans une ville en perpétuel mouvement. L’univers créé perturbe les repères du spectateur et propose une expérience sensorielle. A la fois observateur et observé, le passant contemple une cité fantasque qui prend vie sous ses yeux et dont il pourrait bien être le protagoniste. Continuellement filmé, traité et re-traité, calculé, analysé, notre rapport à l’image est ambigu. Cela nous attire, nous amuse et nous inquiète en même temps. A travers une recherche conceptuelle sur la morphologie de la ville, Extrapolis propose tout simplement un questionnement sur notre identité.

commentaires

Parametric Expression, quantifié les émotions à travers une installation.

Publié le 23 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans artiste

Parametric Expression, quantifié les émotions à travers une installation.

L’artiste Mike Pelletier a mis au point une installation, Parametric Expression qui quantifie les émotions des spect-acteurs dans un espace donné.  Les machines placées dans le lieu  captent différents facteurs tels que la variabilité de la fréquence cardiaque, le ton et le débit de parole, autant de données traduites en chiffres et en polygones animés.

Cette banque de données recueillie sera ensuite utilisée par un logiciel, CG-contortions, de reconnaissance faciale pour retranscrire ces émotions dans une série de boucle vidéo ambiante.

Cette animation entre cauchemar, horreur et étrangeté rappelle l’univers des collaborations entre Chris Cunningham et Aphex Twin dans les années 90. Ces visages bizarres évoluent sur des corps chétifs, au sourire dentée et aux excroissances numériques.

Le projet a été réalisé en collaboration avec Subbacultcha! et Pllant / Marieke van Helden.  La musique et la plate-forme de culture Subbacultcha! et Pllant / Marieke van Helden étendent leur exploration et leur talent dans le domaine visuel, pour permettre une fusion entre spectacles musicaux et expressions visuelles d'artistes locaux dans des environnements expérimentaux de type immersif.

commentaires

Un robot pour faire votre portrait en 3D et en light painting

Publié le 22 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans technologie

Un robot pour faire votre portrait en 3D et en light painting

Un groupe d’étudiant de la Carnegie Mellon University se sont servis d’un immense bras robotisé  pour créer des light painting parfait et en 3D des personnes se prêtant au jeu.

Jeff Crossman, étudiant en Master Interaction homme-machine à Carnegie Mellon, et Kevyn McPhail, architecte en devenir mais d’ores et déjà spécialisé dans tout ce qui touche au prototypage, se sont réunis pour ce projet afin de transformer un tas de LED en un photomaton du futur.

 

Le robot industriel, ABB-IRB 6640, a un contrôle parfait de ses mouvement et ce jusqu’au micromillimètre, cette perfection permet de reproduire en couleur des portraits de personnes se trouvant dans l’espace qu’une caméra Kinect capte et transforme en photographie.

 

D’un point de vu technique, l’installation fonctionne en récupérant, via la Kinect, des points de couleurs qui constituent une grille que les logiciels Processing et Rhino viendront modéliser dans un rendu 3D. Le plugin Grasshopper et HAL,  programmes qui contrôlent le robot, finissent par donner vie au bras équipé de LED BlinkM géré par un microcontrôleur Teensy. 

commentaires

Un dimanche, une pin-up #79

Publié le 22 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Yuri Sakazaki (The King of Fighters: Maximum Impact 2)

Yuri Sakazaki (The King of Fighters: Maximum Impact 2)

commentaires

Ryoji Ikeda expose à Nantes

Publié le 21 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans exposit, artiste

Ryoji Ikeda expose à Nantes

DU 28 JUIN AU 31 AOÛT
(DANS LE CADRE DU VOYAGE À NANTES),
LUN>DIM 10H-19H

DU 1ER AU 21 SEPTEMBRE
MAR>SAM 14H-19H
DIM 15H-19H

Vernissage le 28 juin, à partir de 19h.

 

Membre du collectif d’artistes multidisciplinaires Dumb Type pendant plus de dix ans, l’artiste japonais Ryoji Ikeda s’est très vite fait remarquer avec sa série de disques publiés par d’exigeants labels (CCI, Touch, Staalplaat et Raster-Noton). Ses œuvres complexes, synonymes d’une orchestration extrêmement précise, tendent aujourd’hui vers une esthétique numérique minimaliste.

Présentées aux quatre coins du monde, ses performances et installations audiovisuelles sont des expériences sensorielles uniques, au cours desquelles l’œil et l’oreille sont sollicités simultanément.

À travers tous ses projets, Ryoji Ikeda construit une œuvre où son, image, texte et architecture interagissent à partir d’un jeu complexe où «le son écrit l’image à l’écran, où l’image écrit le son dans l’espace acoustique», laissant chez le visiteur des souvenirs sensoriels rares.

 

Son nouveau cycle de projets, initié en 2012, est composé d’une performance, Superposition, d’une exposition (Supersymmetry), et d’autres formes générées au fur et à mesure. Cette série questionne les frontières entre musique et arts visuels, tout en tirant son inspiration des mathématiques, de la mécanique quantique et de la logique, explorant ainsi en profondeur les synergies existantes entre arts et sciences.

Créée en 2012 au Centre Pompidou pour le Festival d’Automne à Paris, Superposition explore la façon dont nous comprenons la nature à l’échelle de l’atome. Pour la première fois dans les performances audiovisuelles de l’artiste, des performeurs apparaissent sur le plateau, intervenant en tant qu’opérateurs ou observateurs.

Les éléments présents sur scène se superposent les uns les autres : sons, images, phénomènes physiques, concepts mathématiques, comportements humains, etc.

 

Présentée en Europe, après sa création en avril 2014 à Yamaguchi (Japon), Supersymmetry est la première exposition d’envergure de Ryoji Ikeda en France. Prenant la forme de deux installations, cette création est conçue comme le moyen de mettre en lumière le processus de travail de la résidence de Ryoji Ikeda initiée au CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire, Genève, le plus grand centre au monde pour la recherche sur la physique des particules), en 2014-2015.

 

La première partie de l’exposition, Supersymmetry | Experiment, crée la semblance de collisions de particules sur trois caissons lumineux imaginés sur mesure et met en lumière les nouvelles expérimentations de Ryoji Ikeda dans ce domaine, dans un subtil jeu de déplacements, déclenchements et glissements de matière venant se percuter. Supersymmetry | Experience renoue avec l’esthétique numérique chère à Ikeda. Forte de quarante projections et de quarante moniteurs, Supersymmetry | Experience plonge le visiteur au cœur de déflagrations électroniques se muant en nappes éthérées…

commentaires
<< < 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 220 230 240 250 260 270 280 > >>