Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Lancement du nouveau numéro d'Usbek & Rica

Publié le 27 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans Evenement, evenement, Ouvrage, ouvrage

Lancement du nouveau numéro d'Usbek & Rica

Ça y est, en cette fin d'année scolaire, la pression retombe, le soleil brille enfin et vos pensées, forcément, sont déjà ailleurs... Pas de doute : les vacances arrivent, et avec elles, notre numéro d'été ! Pour fêter sa sortie, on se retrouve chez Morning Coworking République, le jeudi 4 juillet à 19h00, en présence de toute l'équipe d'Usbek & Rica. Et après on boit des coups. On a hâte de vous retrouver ;)

Littérature, la résurrection : pourquoi on lira et écrira encore demain
La littérature est-elle en train de disparaître? Cette sempiternelle question trouve aujourd’hui un nouvel écho, entre un marché français du livre en berne, des écrans qui empiètent comme jamais sur notre temps de lecture et des plumes prestigieuses qui nous annoncent la mort du roman. Usbek & Rica a mené l’enquête et trouvé des raisons de croire que l’écriture de fiction est loin d’avoir dit son dernier mot.

commentaires

Space Cheap, pop culture et science-fiction

Publié le 26 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

Space Cheap, pop culture et science-fiction

🎉 #Vernissage • 5 juillet à 19h 🎉

Embarquez à bord de notre Space Cheap, pop culture et science-fiction • Exposition lors d’une soirée inédite et festive au cours de laquelle vous pourrez découvrir l'étonnante performance sonore et visuelle #Coccolithes d'Elio Libaude et guincher sur des ondes électro savamment distillées par Fred Traverso de la Longevity Music School. 

☀️ L'occasion de fêter le début de l'été tous.tes ensemble ! 

✅ Entrée libre (dans la limite des places disponibles) 
🔗 Plus d'infos : http://bit.ly/vernissage-SF

〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰

🚀 Space Cheap, pop culture et science-fiction • Exposition  est une exposition hybride proposant des regards multiples 
sur la science-fiction (#SF).

Elle rassemble des #livres, #disques, #affiches et diverses « #bricoles » : la plupart de ces objets sont issus d’univers quelquefois sublimes, souvent étonnants et parfois #kitsch. L’#humour est d’ailleurs le trait commun d’une partie des objets rassemblés.

Loin de réduire la SF à un simple « folklore », cette exposition présente également des artistes et designers dont les œuvres dialoguent avec l’imaginaire de la science-fiction en traçant un futur plus ou moins #utopique.

📚 Un #fanzine édité pour l’occasion ainsi qu’un coin lecture offrent une mise en perspective du propos de l’exposition et des imaginaires traversés.

👾🕹 Des bornes d’arcade vintage équipées de jeux cultes seront à disposition. Cette exposition est l’occasion pour petits et grands 
de (re)découvrir tout un pan de la culture SF !

〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰

➡️ Exposition à voir du 4 juillet au 4 août dans le cadre du cycle "Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs"

👉 Commissariat d’exposition David-Olivier Lartigaud
Commissariat général Maxence Grugier
Scénographie maxwen (Maxime Favard et Gwenaelle Bertrand)
Avec les artistes et designers Kévin Ardito, Damien Baïs, Thomas Barbé, Alain Barthélémy, Ophélie Demurger, Alix Desaubliaux, Pierrick Faure, Valentin Godard, Martin Guillaumie, Jérémie Nuel et Bérénice Serra ainsi que Maëva Borg, Alexandre Lefebvre, Claire Malot et Nicolas Nova pour le fanzine.

Certains travaux présentés ont été réalisés dans le cadre pédagogique de l’Ensba Lyon - Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et de l’Ecole supérieure d'art et design

Production Le Shadok - Fabrique du numérique 

commentaires

Elvexrick n°S2IAA4215

Publié le 25 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

Elvexrick n°S2IAA4215

Elvexrick n°S2IAA4215
Installation en écho au cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs
Exposition du 4 juillet au 30 novembre 2019.

Elvex et Rick sont deux consciences humaines transplantées dans l’architecture du Shadok.
Lucide, ces deux identités devenues la conscience du lieu, remettent en cause leurs souvenirs, se questionnent sur leur état, leurs sentiments, leurs rapports aux humains ainsi que sur leur rôle dans le futur.

Inspirée de la science-fiction, cette installation explore le thème de la quête identitaire au travers des rapports entre réel et virtuel et questionne les possibles évolutions et usages de l’intelligence artificielle.

« Elvex » est une référence à la nouvelle Le Robot qui rêvait d’Isaac Asimov : tout au long du livre, le robot LVX-1 se pose des questions sur le sens de sa vie jusqu’à être détruit par son maitre pour avoir voulu la liberté.
« Rick », fait référence à l’IA la plus discrète de l’histoire de la science-fiction, Rick Deckard, protagoniste du roman Blade Runner de Philip K. Dick (1982).

Pensée comme l’IA du Shadok, cette installation évolutive se nourrit des interactions et présences dans le lieu jusqu’à nous interroger sur notre propre humanité.

 

Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs est le cycle thématique fil rouge de l’année 2019 au Shadok.

Concentrée autour du thème général de la science-fiction et de son impact sur la société, cette série d’événements mêle expositions, rencontres, ateliers, performances, résidences avec des créatifs, des artistes, des chercheurs, des auteurs de février à octobre.

 

Entrée libre – Tout public 
Conception Jésus S. Baptista 
Où :
Shadok, Fabrique du Numérique
25 Presqu'île André Malraux 
67100 Strasbourg
Salle de réunion (1er étage)

commentaires

Appel à résidence - Les risques liés à l’eau: crues, vagues et marées fortes, l’inondation-submersion

Publié le 24 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans appel à résidence

Appel à résidence - Les risques liés à l’eau: crues, vagues et marées fortes, l’inondation-submersion

Dans le cadre du programme de résidences Nekatoenea, une nouvelle résidence de création/médiation à destination d’un binôme artiste/chercheur : scientifique, spécialiste du domaine environnemental, anthropologue, biologiste, … se déroulera entre fin novembre 2019 et fin mars 2020.

La résidence Arriskua accueille l’artiste dans un logement-atelier de l’ancienne ferme rénovée NEKaTOENEa. Elle est située en plein cœur du Domaine d’Abbadia à Hendaye, site naturel protégé de la Corniche basque et propriété du Conservatoire du Littoral. Le programme des résidences NEKaTOENEa est développé et géré par le CPIE LITTORAL BASQUE. Association portant le label national de Centre Permanent d’Initiatives à l’Environnement, dont les activités sont encadrées par une équipe de salariés œuvrant dans les domaines de la science, de la culture et de l’éducation.

En 2019 et 2020, le CPIE LB mène un projet d’information et de sensibilisation sur les risques sur le littoral basque. Avec comme objectif de faire intégrer aux différents publics une culture du risque et de les accompagner vers plus de résilience face à ces enjeux.

En collaboration avec les acteurs territoriaux concernés, GIP Littoral aquitaine, Observatoire de la Côte Aquitaine, et Communauté d'Agglomération Pays Basque, le CPIE LB souhaite contribuer à la prévention et la gestion des risques sur le littoral basque à travers plusieurs grands axes de travail; le renforcement des connaissances et des réseaux locaux (recueil des ressources, formation, renforcement des réseaux locaux), une sensibilisation engageante permettant de construire une culture du risque globale et d’encourager la résiliences au sein des populations locales.

Dans le cadre du programme de résidences Nekatoenea, une nouvelle résidence de création/médiation à destination d’un binôme artiste/chercheur: scientifique, spécialiste du domaine environnemental, anthropologue, biologiste, … se déroulera entre novembre 2019 et fin mars 2020.

SPÉCIFICITÉ

Parallèlement à un travail de recherche et de création personnelle, le binôme artiste/chercheur interviendra dans un lycée agricole du territoire afin de développer avec les élèves une série d’œuvres sur la thématique proposée, sous forme d’affiches. La démarche proposée par l’artiste et le chercheur, et exposée dans la note d’intention, devra être spécifique au contexte de la résidence et à la thématique proposée. Il n’y a pas d’obligation de postuler en binôme.

Thématique: Les risques liés à l’eau: crues, vagues et marées fortes, l’inondation-submersion

L'Inondation est une submersion temporaire, par l’eau, de terres qui ne sont pas submergées en temps normal, quelle qu’en soit l’origine. L’expression recouvre les inondations dues aux crues des rivières, des torrents de montagne, aux remontées de nappe, aux ruissellements urbains et agricoles ainsi que les submersions marines au-delà des limites du rivage de la mer....L’inondation est un phénomène naturel susceptible de provoquer des pertes de vie humaine, le déplacement de populations, d’avoir un impact sur la santé humaine, les biens et les réseaux. Elle peut également nuire à l’environnement et compromettre gravement le développement économique. Les inondations représentent la moitié des catastrophes naturelles mondiales en raison de leur fréquence.

Vagues"submersives" ou les "vagues-submersions", associées le plus souvent à des vents violents en surface, sont des vagues océaniques qui, poussées par le vent, vont submerger le littoral terrestre avec une inondation consécutive. Ces submersions marines sont d'autant plus hautes que la marée et le coefficient de marée sont élevés. Les vagues-submersions provoquent, en cas d'intensité forte et de haute élévation, une inondation du littoral côtier. L'inondation côtière a généralement lieu avec un franchissement de barrière par les vagues de submersion. Ces fortes vagues appartiennent au domaine des intempéries de grande force, dangereuses pour la vie (humaine et autre). Parfois, la faune et la flore subissent de plein fouet ces vagues submersions, et seule leur rusticité (ou non) leur permettra de résister et de survivre.

Vu la combinaison fréquente de ces deux phénomènes on a tendance à parler du risque d’indondation-submersion. Les changements climatiques en cours auront pour effet une aggravation de certains aspects de l’inondation-submersion: fréquence, impact, saisonnalité...

Notre projet s’intéresse surtout aux réponses humaines à ces phénomènes: la résistance aux changements de comportement au niveau psychologique et/ou sociologique et les facteurs de résilience des communautés face aux crises.

Certaines thématiques à explorer pourraient être:

- la mémoire: de l’expérience personnelle aux souvenirs/archives/anecdotes

- la peur: des dangers/du nouveau/du bousculement …

- l’adaptation: le défi, l’opportunité, la responsabilité, l’avenir, les générations futures …

- l’entraide vs l’individualisme, le commun vs le privé, l’ingénierie vs la nature (et le binaire vs la pluralité!)

- la contrainte et la résistance aux contraintes!

 

CALENDRIER DE SÉLECTION

•Date limite de réception des dossiers de candidature: 20 septembre 2019.

•Jury: 30 septembre 2019

commentaires

CRÉATION ARTS, SCIENCES ET TECHNOLOGIES

Publié le 23 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans appel à projets, appel à candidature

CRÉATION ARTS, SCIENCES ET TECHNOLOGIES

La plateforme de production Chroniques fait appel aux artistes nationaux et internationaux pour la production d’une oeuvre originale dans le cadre de son appel à projets arts, sciences et technologies.

Dans cette perspective, nous soutiendrons un artiste pour la création d’une œuvre et nous lui proposerons une diffusion dans le cadre de la Biennale à Aix en Provence ou Marseille. Une diffusion supplémentaire des projets accompagnés en production sera envisagée dans l’un des lieux partenaires de la tournée de l’exposition entre janvier et décembre 2021.

CONDITIONS POUR CANDIDATER    
- L’œuvre devra être terminée pour la Biennale Chroniques en octobre 2020

- Les propositions devront traiter d’une thématique en résonance avec celle de la biennale : Éternité

- L’artiste devra travailler en collaboration dans la création avec un chercheur de l’un des laboratoires de neurosciences associés (neuro-marseille.org/fr/phd-program/listing-des-laboratoires/)

Sont éligibles les oeuvres originales utilisant ou interrogeant les pratiques et technologies numériques sous différentes formes tels que :

- Live Audio-visuel
- Création sonore
- Spectacle vivant et performance
- Installation et oeuvre plastiques
- Installation vidéo
- Œuvres en réalité virtuelle - augmentée - mixte

Sont exclues les propositions relevant de l’œuvre en ligne.

CALENDRIER

CLÔTURE DE L’APPEL : 30 JUILLET 2019 À MINUIT
RÉUNION DU COMITÉ DE SÉLECTION : OCTOBRE 2019
COMMUNICATION DES RÉSULTATS : NOVEMBRE 2019

Aucun renseignement ou information ne seront fournis par téléphone.
Pour toutes questions vous pouvez adresser un mail à candidature@chroniques.org

commentaires

Frederic Tordo - Le Moi Cyborg

Publié le 22 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans conférence

Frederic Tordo - Le Moi Cyborg

Psychologue clinicien et psychanalyste, docteur en psychologie clinique, chercheur associé au CRPMS (Centre de recherches psychanalyse, médecine et société), Paris Diderot, membre fondateur de l'Institut pour l'Étude des Relations Homme-Robots (IERHR), Vice-président de l'Association Européenne Nicolas Abraham et Maria Torok (AENAMT)...
Il abordera le problème de la connexion aux technologies (smartphone, jeux vidéo, prothèse artificielle, exosquelette…) qui produit de véritables métamorphoses chez l’homme. Les neurosciences permettent de comprendre ces phénomènes. Mais la mutation de l’homme augmenté et/ou connecté touche aussi directement sa psyché, au niveau même du Moi.
Dès lors, le Moi connaît une véritable extension de ses limites.
C’est l’apparition du Moi-cyborg – nouvelle surface psychique qui permet au sujet de se représenter l’objet technologique comme une partie de lui-même.

Samedi 29 juin 2019, de 10:00 à 13:00
Organisé par Trans-Humain 2.0 H+

Maison Buon
84 - 86 Rue Grignan 13001 Marseille 

commentaires

10 eme Festival du Film Merveilleux & Imaginaire

Publié le 21 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans festivals

10 eme Festival du Film Merveilleux & Imaginaire

La 10 ème édition du Festival du Film Merveilleux et imaginaire de Paris se déroulera du 4 au 6 Juillet 2019. Depuis 2014, le festival est organisé avec le soutien de la commission française pour l'UNESCO.

A PROPOS DU FESTIVAL DU FILM MERVEILLEUX ET IMAGINAIRE
THEATRE DOUZE 6 AV MAURICE RAVEL 75012 PARIS  
 

Un festival unique autour du merveilleux, du rêve, de l’imaginaire, de la magie, des mythes, des légendes, des fables, des contes de fées, de la poésie, du surnaturel, et aussi des bandes dessinées, des jeux de rôles, du fantastique, de la science fiction, des jeux vidéos. 

Depuis 2014, le festival est organisé avec le soutien de la commission française pour l'UNESCO.

A propos du festival  :  Depuis 2010 porté par sa présidente Bénédicte Beaugeois et sa cofondatrice Maureen Gerby, le Festival du Film merveilleux partage sa passion pour le merveilleux et l’imaginaire avec des spectateurs toujours plus nombreux. C’est une invitation à l’évasion l’espace de quelques instants... Le festival crée des opportunités de rencontres autour du cinéma, de la nature, du merveilleux et du numérique. Les programmes Cannes digital et Movies around the world voyagent autour du monde pour proposer aux spectateurs d'ailleurs de découvrir les activités du festival (tables rondes, workshops, projections, pitch sessions ). 

 

GRAND PRIX 2019  : Moon Droops de Yoram Ever-Hadani

PRIX DU JURY 2019  : Bacchus  de Rikke Alma Krogshave Planeta

PRIX DU JURY D ANIMATION 2019 : Thermosta 6 de Maya Av-Ron, Mylène Cominotti, Marion Coudert & Sixtine Dano

COUP DE COEUR 2019 : Nouvelle Cuisine  de Manuel Reyes Halaby

MEILLEUR ANIMATION 2019 : Aripi de Dmitri Voloshin

PRIX JEUNE 2019 : Family de Phil D Blake

MEILLEUR SCÉNARIO 2019  : Bug de Cédric Prévost

COEUR DE COEUR MUSICAL 2019 : La louve de Virgine Khan

PRIX VFX 2019 : Zarae de Samy Seffadj, Tanguy Girard, Camille Maupoil & Mélanie Gatesblé ex-aequo avec Jéricho de Sarah Andrews

 

Le jury 2019 est composé de Pierre Rasamoela ( Directeur général adjoint, Orange Studio ), Younes Jama ( CNC, chargé de mission court-métrage ),

Leslie Levi ( interprète et réalisatrice nouveaux médias, ), Sabrina Suchdev ( productrice Prodywood )

et Afaq AKHLAQ ( bénévole du fetsival du film merveilleux 2019, prix jeune ).

commentaires

Margaret Harrison. Danser sur les missiles

Publié le 20 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

Captain America II, 1997  2 Princesses 2 Hands  Craftwork  Good Enoug to eat

Captain America II, 1997  2 Princesses 2 Hands  Craftwork  Good Enoug to eat

EXPOSITION
28 JUI - 06 OCT 2019 
49 NORD 6 EST - FRAC LORRAINE - METZ (57)

Margaret Harrison.
Danser sur les missiles

Vernissage : Jeudi 27 Juin à 19h, en présence de l’artiste

Exposition individuelle


Cet été, le 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine consacre à l’artiste Margaret Harrison (Yorkshire, *1940) sa première rétrospective en France.
– 
Figure essentielle de l’histoire du féminisme et de ses relations avec l’art et la politique en Grande-Bretagne, cette artiste radicale mène depuis 50 ans des réflexions autour du genre, des classes, et plus largement de la place des femmes dans la société. Sa pratique, composée d’installations, de peintures, de dessins, de collages et de textes, s’attache à remettre en question les canons artistiques, codes déterminant à la fois la représentation des femmes, leur rôle dans la société et leurs attributs historiques. En renversant les rôles, les positions et les attributs vestimentaires, elle souligne les codes à l’œuvre dans l’imagerie populaire aussi bien que dans l’histoire de l’art – mais aussi dans la lecture que nous faisons de la nature.

Co-fondatrice du London Women’s Liberation Art Group en 1970, la police ferma sa première exposition personnelle en 1971, la trouvant trop provocatrice. Un portrait de Hugh Hefner y était présenté, le businessman et fondateur du magazine Playboy y fumant la pipe en costume de bunny girl.

L’engagement féministe de Margaret Harrison est intersectionel et traverse l’ensemble de sa pratique, qu’elle rende visible les mécanismes de la violence domestique, qu’elle pointe l’absurdité des attributs soi-disant naturellement féminins ou les rôles conventionnellement attribués aux femmes noires.
L’humour, l’activisme, le féminisme et la qualité picturale de ses images rendent sa contribution au changement de la place de la femme essentielle, à la fois dans le monde de l’art et dans la société. Longtemps négligé, son travail accède aujourd’hui à une nouvelle visibilité et trouve une résonance dans les discours critiques actuels autour du genre et de l’identité sexuelle.

commentaires

Illusion

Publié le 19 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans Artiste

Illusion

Qu'est-ce qui est réel? Qu'est-ce que l'imaginaire? La distinction est-elle juste dans notre esprit? 
Illusion est une installation interactive immersive sur l'art de voir et d'expérimenter, créée par Laia Cabrera et Isabelle Duverger, cinéastes et artistes plasticiens de renom, en collaboration avec la designer d'interactivité Aniol Saurina Masó, qui offre la possibilité de pénétrer dans l'illusion d'un espace infini.

La pièce s'éloigne de la notion d '«illusions visuelles», un moyen puissant permettant de défier notre esprit et l'approche interne et subjective du temps et de l'espace. À travers la cartographie de projection, les miroirs, la réalité augmentée, l’interactivité, l’art vidéo, la musique et l’animation, nous invitons notre public à vivre un voyage sensoriel dans des royaumes magiques et des réalités stimulantes. "Illusion" est un mirage, une installation artistique ludique qui brouille la frontière entre vrai et faux, en fusionnant les mondes physique et numérique.

Dans Illusion, nous créons un sentiment de proximité avec des éléments qui nous entouraient, ce qui contraste avec la façon dont nous nous rapportons différemment à eux. Nous éveillons les sens pendant que le public joue avec le feu, l’eau, l’énergie, changeant de point de vue de l’intérieur au-dessus, passant à la destruction de murs (symboliquement et littéralement), ouvrant la porte à des paysages inattendus, de l’univers à l’infiniment petit et interagissant à tout le temps avec eux. Illusion est une installation d’art d’expérience où les miroirs jouent également le rôle de briser les règles de la gravité.

Dans cette salle reflétée à l'infini, on peut voyager depuis un paysage urbain animé, briser des murs pour laisser libre cours à la beauté et au pouvoir de la nature, vagues de la mer, forêt et lucioles, une salle d'évasion pour des vues aériennes de la côte méditerranéenne, peinture et encre créant des formes qui évoquent le lien entre micro et macro, des néons qui réagissent à vos mouvements en créant des formes et des mots qui nous rappellent le sens de l’illusion, un mirage mais aussi un trille et un espoir.

Le duo de médias numériques Laia Cabrera et Isabelle Duverger proposent Illusion, un espace inondé de projections et de systèmes de cartographie, découpant des ombres selon des schémas de bulles ou de feux qui se synchronisent avec le spectateur." Nous pensons qu'il est important d'introduire la narration dans le monde de l'art et C'est plus attrayant et j'essaye de faire un voyage », explique Cabrera qui, avec Duverger, était à l'origine de projections interactives similaires lors de l'Armory Week à New York, ainsi que d'une installation longue de 24 mètres sur les fenêtres du terminal de bus de l'autorité portuaire à Times Square l'automne dernier.

Jordan Riefe , Art & Object, 10 juin 2019

commentaires

#12 Biennale ARTour - D’un temps à l’autre

Publié le 18 Juin 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit, Evenement, evenement

#12 Biennale ARTour - D’un temps à l’autre

Pour sa douzième édition qui se tiendra cet été, la biennale d’art contemporain et de patrimoine ARTour a choisi la thématique « D’un temps à l’autre ». De La Louvière à Soignies, des œuvres sont créées pour l’occasion ou intégrées dans un contexte nouveau pour inviter au dialogue entre passé et présent.

Dans ce cadre, Transcultures propose au Château Gilson, avec Media Memories, propose une sélection d’installations qui donnent une nouvelle vie à des médias devenus aujourd’hui obsolètes (cassettes audio, enregistreurs à bandes, appareils électroniques…) en les ré-enchantant à travers des dispositifs ludiques, génératifs, interactifs…

Il se dégage de ces dispositifs inventifs une certaine poésie, un art du détournement qui interroge l’obsolescence programmée de nos prothèses numériques à l’éphémère « nouveauté innovative », mais aussi plus largement la culture des médias dominants et du progrès technologique, tout en célébrant l’esthétique propre de ces vieilles machines rebelles qui nous livrent ici un peu de leur précieuse mémoire redynamisée.

Informations
23 juin (ouverture à partir de/opening 11.00 départ/start Chateau Gilson) au  08 août 2019
Media Memories @ Chateau Gilson – 11, rue de Bouvy, La Louvière
Entrée libre / Free entrance
Biennale ARTour –  La Louvière, Binche, Mariemont, Carnières, Soignies
PASS ARTour (5 musées/museums) : 10 euros
 

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>