Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

SEMAINE DU CERVEAU 2017

Publié le 11 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

SEMAINE DU CERVEAU 2017

Du 13 au 19 mars 2017
La Semaine du cerveau est organisée au mois de mars chaque année, depuis 1998, simultanément dans tous les pays d'Europe. Au cours de cette semaine internationale, près de 30 villes en France  organisent de multiples manifestations  pour présenter à tous les publics les dernières avancées de la recherche sur le cerveau.

Cette année, le Palais de la découverte fête ses 80 ans. À cette occasion, il vous propose des conférences et une exposition pour retracer 80 ans de découvertes en neurosciences.

  • Conférence: De l’étude du cerveau aux neurosciences, 80 ans de recherches,
    (À partir de 15 ans)

François Clarac, neurobiologiste émérite nous raconte comment les neurosciences se sont progressivement construites tout au long du 20e siècle. En fil conducteur, l’idée que certaines théories passent inaperçues pendant de longues décennies, avant que de nouveaux travaux de recherche ne les fassent renaître.

Les découvertes passées, combinées aux technologies modernes (imagerie cérébrale, neurobiologie moléculaire et comportementale, neurophysiologie,analyses cliniques…) nous permettent d’être optimistes pour l’avenir : la complexité inouïe du système nerveux nous livre petit à petit ses secrets…

Par François Clarac, neurobiologiste au CNRS, directeur de recherche émérite, Institut des Neurosciences de la Timone, Marseille

Mercredi 15 mars 2017 de 19h à 21h
Salle de conférences- Entrée libre dans la limite des places disponibles
Réservation conseillée par mail : conferences(at)universcience.fr 
Regards croisés sur l’esprit, la pensée.

 

  • Table ronde: Comment l’esprit a-t-il été étudié en neurosciences, en philosophie, en psychanalyse ou bien encore en sciences cognitives ?
    (A partir de 15 ans)

Des intervenants de disciplines diverses mais complémentaires nous éclairent sur les découvertes faites dans leur champ disciplinaire au cours de ces 80 dernières années. Ils mettent en lumière les similitudes et les divergences de ces différentes visions de l’esprit. 

Un après-midi  placé sous le signe du dialogue : dialogue entre spécialistes d’horizons différents et dialogue avec le public sur cette notion complexe et fascinante qu’est l’esprit humain.

Avec : 

  1. François Ansermet, pédopsychiatre, chef du service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Faculté de médecine de l'université de Genève
  2. Jean-Gaël Barbara, historien des neurosciences, chargé de recherches au CNRS, Neurosciences Paris Seine - Institut de biologie Paris Seine et Laboratoire sciences, philosophie, histoire des sciences
  3. Elena Pasquinelli, philosophe, spécialiste des sciences de la cognition, chercheuse associée à l'Institut Nicod (CNRS-EHESS-ENS), membre de la Fondation La Main à la pâte. 

 

Samedi 18 Mars 2017  de 15h à 18h
Entrée libre dans la limite des places disponibles  
Réservation conseillée par mail : conferences@universcience.fr

 

  • 80 ans de neurosciences

Le Palais de la découverte vous propose de découvrir 80 ans de recherches en neurosciences. Cette exposition de taille réduite présentera sous forme d'affiches les grandes étapes de la construction des neurosciences. Elle relate quelques expériences fondatrices de cette discipline, ainsi que l'évolution des concepts scientifiques.


Le samedi 18 et le dimanche 19 mars, de jeunes chercheurs et chercheuses en neurosciences viennent  illustrer en direct quelques unes de ces découvertes essentielles par le biais d'expériences interactives.

La Semaine du cerveau au Palais de la découverte est organisée en partenariat avec la Société des Neurosciences

commentaires

Les assises du Corps Transformé - 7#

Publié le 10 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement, conférence

Les assises du Corps Transformé - 7#
L’origine : une rencontre
 
Ces « Assises » sont nées, comme bien souvent, du hasard d’une rencontre, celle en l’occurrence d’un Médecin et d’un Juriste, de la complicité entre Jacques MATEU et François VIALLA qui tous deux sont impliqués, de longue date, dans le monde de la Santé et s’intéressent au Corps avec une approche et souvent une dialectique différente…
 
Le projet : « Croiser les regards » !
 
De discussions passionnantes et passionnées est né le désir d’harmoniser leurs regards et leurs mots afin de mieux se comprendre… puis le rêve de faire éclore un projet un peu idéaliste : celui de voir échanger ensemble, sur le même thème du corps, des membres de communautés aussi étrangères les unes aux autres que médecins et juristes certes, mais aussi sociologues, philosophes, historiens, théologiens, écrivains, artistes… et d’ouvrir cette réflexion à tous les gens curieux de cette thématique dans une approche transdisciplinaire …
Ces « Assises » ont pour seule prétention de nous forcer à sortir de nos « chapelles » respectives, à croiser nos regards, à nourrir notre réflexion de l’expérience et du savoir des autres, dans le respect le plus absolu de tous les courants de pensée…afin d’envisager tous “les possibles“ et de se forger sa propre idée.
 
L’adhésion
 
Dans un environnement complexe et évolutif, ces réflexions autour du corps n’auraient jamais vu le jour, sans le soutien de partenaires sincères, sans la contribution d’intervenants exceptionnels, sans l’implication de personnes dévouées mais surtout, sans l’intérêt d’un public nombreux. Nous ne les remercierons jamais assez.
 
Assises du Corps Transformé
 
Sur une même thématique du corps, chaque spécialiste, en fonction de son domaine de compétence, aura une approche, une analyse, un point de vue particulier…Médecin, Juriste, Philosophe, Historien, Sociologue, Théologien, Artiste, Homme de Lettres…..chacun a son regard et ses mots….
Seule une rencontre transdisciplinaire permet de décloisonner l’espace, de croiser les regards, et de nourrir sa réflexion de l’expérience et de l’approche des autres ; c’est le principe de ces rencontres initiées par Jacques Mateu et François Vialla depuis 2008.
 
7ème Edition : Corps à naître, corps naissant
 
Corps à naître, corps naissant
Montpellier, 24 et 25 Mars 2017
Les 24 et 25 Mars prochains se tiendront à Montpellier, salle Rabelais, les septièmes Assises du Corps transformé avec pour thème : "Corps à naître, corps naissant" Jean ABITBOL, Tal ANAHORY, Pierre BOULOT, Philippe DESCAMPS, Catherine DOLTO, Gemma DURAND, René FRYDMAN, Maurice GODELIER, Bernard HEDON , Axel KAHN, Lucile LAMBERT [...]
commentaires

Les pouvoirs de l’esprit ?

Publié le 9 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Les pouvoirs de l’esprit ?

jeudi 16 mars à 19:00 - 20:30

Cité des sciences et de l'industrie
30, Avenue Corentin Cariou, 75019 Paris


Détails
Dans le cadre du Cycle "Santé en questions", conférence citoyenne proposée par l'INSERM en collaboration avec la #CitéDeLaSanté, en duplex avec la Bibliothèque de la Part-Dieu à Lyon.

La méditation ou l’hypnose aident à combattre le stress, les douleurs chroniques et les addictions. Comment ces pratiques, devenues des thérapies alternatives, agissent-elles sur le cerveau pour améliorer notre santé ?

Avec :
Bruno Falissard, pédopsychiatre, biostatisticien, professeur de santé publique à la faculté de médecine de l’université Paris-Sud et directeur de l’unité Inserm 1178 « Santé mentale et santé publique » à la Maison de Solenn à Paris ;
Laurence Lanfumey, directrice de recherche Inserm et responsable de l’équipe « Physiopathologie des troubles de l’humeur : dépression et addiction » au Centre de psychiatrie et neuroscience, Hôpital Sainte-Anne à Paris ;
Christophe André, psychiatre et psychothérapeute;
Cécile Sabourdy, neurologue au CHU de Grenoble ;
Antoine Lutz, chercheur Inserm au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon ;
Prisca Bauer, chercheuse au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

commentaires

ENVIRONNEMENT APPROXIMATIF

Publié le 8 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

ENVIRONNEMENT APPROXIMATIF

Du Jeudi 9 mars 2017 - 12:00 au Vendredi 7 avril 2017 - 18:00
Installation numérique et interactive / 2016
D’Axel Boillot- Johann Perrin
Restitution de leur travail à l’issue de leur résidence au LED

 

De la même sorte que Joseph Kosuth avec son oeuvre « One and Three Chairs », notre dispositif traite des multiples aspects du réel, c’est l’idée de division du sens d’un seul et même objet qui est essentiel.
Ainsi l’installation se décline en trois temps, un réel linguistique, (définition, idée ), un réel tridimensionnel, ( espace mis à disposition), un réel bidimensionnel celui des écrans. Nous confronterons ainsi ces différentes dimensions du réel pour mettre en instance un sentiment de questionnement, pousser le spectateur dans un non lieu à recomposer, sorte d’espace mis en abîme, mondes parallèles, impénétrables, cryptiques.


Adresse
Forum
1, place Malraux
57100 Thionville
France

commentaires

Le robot, meilleur ami de l’homme ?

Publié le 7 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Le robot, meilleur ami de l’homme ?

Le mardi 14 mars 17
19h30 - Réservation en ligne
Tarif : Gratuit sur réservation
rodolphe gelin - le cube centre de creation numerique

Le robot est‐il ce compagnon paisible, aidant et bienveillant, qu’on aimerait qu’il soit, ou faut‐il au contraire s’inquiéter de ses capacités et de « son intelligence » qui ne cessent de croître au point de dépasser celles de l’Homme ? Quelle place prendra‐t‐il (et prend‐il déjà) dans nos vies ?

Rodolphe Gélin est un spécialiste de la question! Diplômé de l’École des Ponts et Chaussées et titulaire d’un DEA d’Intelligence Artificielle, il a travaillé pendant 20 ans au sein des équipes de recherche du Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA) notamment sur la robotique au service de l’aide à la personne. En 1998, il prend la tête du laboratoire de commande du service de robotique et, en 2001, il est nommé chef du service de cognitique, robotique et interaction au CEA LIST à Saclay. Responsable du projet CARE dans le but d’écrire la roadmap de la robotique en Europe, il fut aussi en charge du groupe de travail sur la définition du vocabulaire robotique pour l’ISO.

En 2008, il rejoint SoftBank Robotics en tant que Directeur de recherche et responsable des projets collaboratifs. Il est notamment à la tête du projet ROMEO qui vise à créer un robot de grande taille destiné à assister les personnes âgées. Il dirige aujourd’hui l’équipe Innovation avec pour objectifs de développer de nouvelles technologies pour les robots actuels et poursuivre l’exploration de la robotique humanoïde.

Vivez la soirée au Cube et profitez d’un moment privilégié avec Rodolphe Gélin autour d’un verre après l’émission, ou vivez-la en direct (et en replay) sur rendezvousdufutur.com, le site du Cube et Twitter #RDVF

Et en première partie de soirée, retrouvez votre magazine « Le First » consacré aux change makers, les acteurs positifs du changement.


Les Rendez-vous du Futur
« Les Rendez-vous du Futur » explorent le monde qui vient à travers un cycle d’émissions interactives invitant des personnalités phares de notre époque et des acteurs du changement à venir dialoguer et partager leur vision prospective. Depuis leur lancement en 2010, « Les Rendez‑vous du Futur » totalisent plus de 100 émissions, 120 heures d’images en ligne, quelques 500 000 vidéos regardées et une communauté qui ne cesse de grandir. rendezvousdufutur.com

commentaires

VIDEOFORMES 2017

Publié le 6 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans festivals

VIDEOFORMES 2017
Créé en 1984 à Clermont-Ferrand, l'association Vidéoformes est une structure de diffusion et de production artistique dans le domaine de l’art vidéo et des arts numériques. 
Observatoire permanent des évolutions de la vidéo et des cultures numériques dans l'art contemporain, Vidéoformes organise un festival international éponyme annuel à Clermont-Ferrand présentant l’actualité de la création numérique.
L'association accueille chaque année des artistes en résidence, participe à des événements culturels nationaux et internationaux, propose une programmation de performances expérimentales pluridisciplinaires (vidéobars), une revue numérique (Turbulences Vidéo), des actions d’éducation artistique et culturelle.
En outre, Vidéoformes est membre du Réseau des Arts Numériques.
 
FESTIVAL ● 15 au 18 mars 2017 ● #videoformes2017
⦿ Maison de la Culture de Clermont-Ferrand, rue Abbé de l’Epée 
 
► Digital Lounge
► VIDEOFORMES 2017 AWARDS / prix VIDEOFORMES 2017
► Focus program / Programmes Focus
► Performance & meeting / Performances et rencontres
► Roundtable / Table ronde
 
——————————————————————————————
EXHIBITIONS / EXPOSITIONS ● 15/03 ▹ 01/04 (sauf Musée Bargoin et MVE)
⦿ Galerie de l’art du temps / Chapelle de l’Oratoire, 14 rue de l’Oratoire
⦿ Salle Gaillard, 2 rue Saint Pierre
⦿ Musée Bargoin, 45 rue Ballainvilliers
⦿ Chapelle de l’Hôpital Général, rue Sainte Rose 
⦿ Atelier Coifferie, 9 rue de la Coifferie
⦿ Galerie Claire Gastaud, 5/7 rue du Terrail 
⦿ Galerie Dolet / Crous Clermont Auvergne, 25 rue Etienne Dolet
⦿ Maison de la vie étudiante Clermont-Ferrand / Campus des Cézeaux 
 
► Video installations / Installations vidéo
 
——————————————————————————————
TARIFF / TARIFS :
Pass (Accès aux projections et aux performances)
▷ 15€ - plein ● 10€ - réduit (chômeurs, étudiants)
 
Screenings / Projections (Maison de la Culture)
▷ 3€ - plein ● 1,50€ - réduit (chômeurs, étudiants)
 
Awards ceremony / Palmarès (Maison de la Culture)
▷ Entrée libre
 
Performances nights / Soirées performances
▷ 6€ - Prix unique
 
Exhibitions / Expositions
▷ Entrée libre
(sauf Musée Bargoin: normal 5€, réduit 3€)

Nos sociétés vivent d’étranges soubresauts comme si la chape de la pensée unique se fragmentait sous la poussée de tensions diverses et centrifuges.
Le monde de la création contemporaine est souvent le miroir révélateur de tensions et questionnements qui nous traversent.
VIDEOFORMES 2017 ne dérogera pas à la règle de présenter une sélection d’œuvres hétérogène, multiples facettes de la création numérique : des vidéos projetées aux installations hybrides, se révèlent des désirs de méditation, des frustrations et des cris de colère, des fascinations pour les images qui brillent et qui bougent, d’une quête de l’humanité chez les autres – ou d’animalité barbare ou transhumaniste, des envies de comprendre ce reflet qu’est l’art quand seul l’art reste vérité.

Loiez Deniel, Président et Gabriel Soucheyre, Directeur

commentaires

SOIRÉE COMPOSÉE

Publié le 5 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans performance

SIDE(S), MÉCANIQUES DU PRÉSENT, par AKOUSTHÉA ET CIE PEDRO PAUWELS

SIDE(S), MÉCANIQUES DU PRÉSENT, par AKOUSTHÉA ET CIE PEDRO PAUWELS

SOIRÉE COMPOSÉE - DANSE & NUMÉRIQUE

Vendredi 10 Mars 2017 - 19:30


Une soirée composée dédiée à la danse et aux arts numériques

Le Centre des arts propose durant une soirée, une brève plongée dans la création numérique transdisciplinaire. Au programme : des formes artistiques hybrides ou participatives : installations immersives, performances chorégraphiques, musicales et visuelles.

Une soirée composée dédiée à la danse où les corps des interprètes et des spectateurs seront mis en jeu au sein de performances et installations interactives.

En partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris : Présentation de travaux d’étudiants de 2ème cycle en danse contemporaine.

 

Au programme:

 

E-MA, par DISORIENTA, MARIA DONATA D’URSO

à 20:00, Installation chorégraphique

E­MA est née d’une réflexion commune entre la chorégraphe Maria Donata D’Urso et l’artiste numérique Wolf Ka (lauréats du prix Bains numériques#7 en 2012) autour de l’idéogramme japonais MA qui fait référence à la distance existant entre deux ou plusieurs objets, l’intervalle, l’espace entre deux éléments.

Dans cette pièce, trois interprètes évoluent au cœur d’un dispositif d’objets créant une alternance de vide et de plein. Entre ces éléments, les corps sont ainsi visibles par fragment, mettant en jeu un corps morcelé, distribué, multiple. Ils nous renvoient à un monde qui n'est pas figé, un monde en évolution dans lequel des nouvelles formes d'existence peuvent apparaître.

Durée : 50 min

 

SIDE(S), MÉCANIQUES DU PRÉSENT, par AKOUSTHÉA ET CIE PEDRO PAUWELS

à 21:30, Installation interactive + performance musique et danse

Performance sonore et photographique interactive, SIDE(S) place le visiteur dans une expérience sensorielle et spatiale uniques.

Dans cet espace fragile et instable, un jeu d’apparitions / disparitions entre le public, les danseurs et le dispositif scénographique s’opère. Les traces du vivant sont partout : souffles, rythmes, lumières, corps. À l’approche des interprètes et du public, les spectres s’animent, le souffle devient son, les ombres deviennent corps et l’espace se remplit de voix. 

Durée : 40 min

 

commentaires

BEAUTY

Publié le 4 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

BEAUTY

Du Jeudi 9 mars 2017 - 12:00 au Vendredi 7 avril 2017 - 18:00
De Rino Stefano Tagliaferro

L’histoire des émotions les plus importantes de la vie : de la naissance à la mort, l’amour et la sexualité à travers la douleur et la peur. C’est un hommage à l’art et à sa beauté désarmante.
L’animateur et réalisateur italien de film expérimentaux Rino Stefano Tagliafierro a étudié à l’ISIA d’Urbino et à l’IED-European Institute of Design de Milan. Il a travaillé sur des installations et des videos pour des expositions et des musées.
En 2013, il donne naissance, avec deux autres réalisateurs, au projet audiovisuel Karmachina. Ses films remportent de nombreux prix dans des festivals internationaux dont le festival d’Annecy en 2012, Le festival d’Ottawa en 2012, Interfilm 2013...

Entrée libre
Du mardi au vendredi de 12h à 18h
Salle blanche

Adresse
1, place Malraux
57100 Thionville
France

commentaires

Les siècles obscurs

Publié le 3 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans performance

Les siècles obscurs

Le vendredi 10 mars 17
20h30 - Réservation en ligne
Tarif : Gratuit avec Pass Cube / 5€
Public : Tout public

Les siecles obscurs - mabel octobre - le cube - centre de creation numerique

Dans la dépendance du monde actuel à la technologie, son besoin sans cesse réaffirmé de maîtriser la modernité, tous s’efforcent d’acquérir des machines dernier cri, toujours plus puissantes et sophistiquées. Or, on le sait, sans même parler d’« obsolescence programmée » ou de « désuétude planifiée », tout matériel informatique acheté à un instant t est obsolète à un instant t+epsilon, un ordinateur, une caméra ou encore un téléphone le devient au plus tard à partir de son déballage et un microprocesseur dès le début de sa fabrication en série, etc.

L’obsolescence technologique et son accélération exponentielle ne seraient qu’un phénomène collatéral de l’évolution de l’humanité, si elles n’étaient devenues, avec l’avènement du numérique, synonymes de perte de mémoire future. En effet, le passage au numérique expose nos mémoires à une constante restructuration (changement constant de support, de port, de format, de norme, de système…) et aux accidents matériels (panne, coupure d’énergie, destruction…), les fragilisant, au point qu’on peut penser que nous participons à l’élaboration d’une nouvelle période « obscure », une période sans mémoire.

Si nous avons retenu le concept historique de « siècles obscurs », c’est que le fondement de toute culture s’appuie sur la transmission et la mémoire. Une culture sans mémoire n’est-elle pas vouée à disparaître ? L’historiographie moderne désigne par « siècles obscurs » (« Dark Ages ») la période qui court du 12e au 8e siècle avant J.-C., de la destruction de la civilisation mycénienne à l’émergence des grandes cités grecques. Quatre siècles pendant lesquels la mémoire a été consignée sur des supports qui ont disparu (caractéristique de toute civilisation dite de l’oralité), laissant la place à des hypothèses souvent apocalyptiques et pendant longtemps à un « trou » dans l’histoire.

Comment ne pas envisager que les supports sur lesquels nous consignons notre mémoire puissent à terme être d’une telle obsolescence qu’il n’en reste rien ? Nous faisons le choix d’aborder cette interrogation sur un mode ludique en inventant une machine, assemblage d’objets liés à la révolution informatique, détournés de leur usage conventionnel. Nous associons volontairement dans notre installation des appareils « dépassés » à des développements informatiques « avancés », pour conter notre rapport compulsif à la technologie tout en mettant en valeur les champs poétique et onirique qu’elle met en œuvre.

Que deviennent toutes nos machines informatiques quand elles ont fait leur temps ? Elles ne seront un jour plus que des artefacts difficilement décryptables. Toutes les informations que nous y avons inscrites auront disparu, et notre mémoire avec. Peut-être entrons-nous dans une période que les historiens du futur qualifieront de « siècles obscurs », comme pour la Grèce des premiers siècles de l’Âge du fer. À la manière d’archéologues qui retrouvent des objets dont ils réinventent parfois la fonction, quatre geeks illuminés décident de redonner vie à des objets informatiques. Assemblés en un dispositif hardware porn, ces objets forment un orgue machinique dont les opérateurs jouent pour accompagner les chants d’un culte qu’ils tentent de recréer.

Les Siècles Obscurs interrogent notre dépendance à la technologie et le caractère éphémère des objets qu’elle produit et, de là, envisagent l’avènement d’une période privée de mémoire.

Conception, performance : Judith Depaule, Julien Fezans, Laurent Golon, Tanguy Nédélec
Développement vidéo : Sylvain Buffet, Guillaume Evrard, Olivier Guillerminet
Travail voix : Valérie Joly

commentaires

EXTRAPOLIS

Publié le 2 Mars 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

EXTRAPOLIS

Du Jeudi 9 mars 2017 au Vendredi 7 avril 2017
Production : AADN
Co-production : BKYC &
Théoriz Studio

Brisant les frontières entre les différents supports de l’image, ExtraPolis plonge le spectateur dans une ville en perpétuel mouvement. L’installation immersive et interactive perturbe les repères du spectateur et propose une expérience sensorielle. A la fois observateur et observé, le passant contemple une cité fantasque qui prend vie sous ses yeux et dont il pourrait bien être le protagoniste...
L’immersion du spectateur et le principe de contemplation suffisent à faire sens pour Extrapolis, le sens du qui observe quoi dans la ville imaginaire, tout comme dans notre réalité quotidienne. Grâce à plusieurs caméras posées aux alentours du tableau, le public se retrouvera intégré à son insu dans cette ville surréaliste. De simple passant, il sera amené à devenir malgré lui l’égerie d’une publicité ou le porte-parole d’un discours dont il ne contrôle pas la propagation.

Entrée libre
Du mardi au vendredi de 12h à 18h
Salle Noire

Adresse
1 place Malraux
57100 Thionville
France

commentaires
<< < 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 > >>