Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

PROMÉTHÉE, LE JOUR D'APRÈS

Publié le 7 Avril 2021 par Anaïs BERNARD dans Exposition

PROMÉTHÉE, LE JOUR D'APRÈS

Avec la naissance de l’informatique dans les années 60 et l’avènement du numérique qui s’en suivit, nous assistons aujourd’hui à ce que l’on nomme la 4ème révolution industrielle. Point de convergence des mondes physique, numérique et biologique, son ampleur et ses développements ont permis de concevoir les principes d’intelligence artificielle, d’impression 3D, de réalité virtuelle ou encore de cobotique ( Néologisme d’origine anglaise désignant l’interaction entre un opérateur humain et un système robotique). Ces perspectives sont autant de défis qui mettent en évidence de nouveaux enjeux civilisationnels.

Et toutes ces avancées génèrent des émotions contradictoires : de la stupéfaction à la crainte d’être supplanté par des machines et même, le sentiment vertigineux d’être battu sur notre propre terrain. Ce phénomène, le philosophe allemand Günther Anders l’appelle la « honte prométhéenne ». La notion désigne le sentiment de faiblesse qui s’empare de l’être humain quand celui-ci compare sa condition biologique à la toute-puissance de la machine.  

Pour ce nouveau chapitre, le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris - invité par le CDA, dévoile une sélection d’artistes internationaux et belges, posant la question de la portée de notre action individuelle et collective au sein d’un monde interconnecté, où humains et non-humains cohabitent et collaborent. Ici, les artistes invités dialoguent, dissèquent et sondent leurs rapports aux technologies et deviennent porteurs d’une vision où les rapports avec la machine sont égalitaires, loin de l’asservissement ou de la subordination de l’un envers l’autre.  

Si Prométhée avait été puni pour avoir révélé le secret du feu, quelles conséquences tirons-nous aujourd’hui de notre maîtrise des technologies ? Cette exposition se propose donc de parler du monde par le prisme de l’art et de porter un regard sur la société que nous avons engendrée, la (dés-?)humanité de nos rapports et l’environnement au sein duquel nous avons choisi de vivre, à la lumière de ce que nous avons créé. 


Exposition du 14 avril au 11 juillet 2021,
Vernissage le 13 juillet, à partir de 18h30.

 

CENTRE DES ARTS
Adresse: 12-16 Rue de la Libération
95880 Enghien-les-Bains

Il ne suffit pas de changer le monde. Nous le changeons de toute façon. Il change même considérablement sans notre intervention. Nous devons aussi interpréter ce changement pour pouvoir le changer à son tour. Afin que le monde ne continue pas ainsi à changer sans nous. Et que nous ne nous retrouvions pas à la fin dans un monde sans hommes.

Gunther Anders, L’Obsolescence de l’Homme, 1980.

commentaires

Table-ronde - Vitrine ELEKTRA Montréal de la création numérique

Publié le 25 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Festival, Conférence confinée, festivals

Table-ronde - Vitrine ELEKTRA Montréal de la création numérique

Dans le cadre de la première édition virtuelle de la "Vitrine ELEKTRA Montréal de la création numérique", HACNUM organise la table-ronde en ligne "Echange franco-québécois autour des industries culturelles et créatives", le mercredi 31 mars 2021, à partir de 18h30.


Nous vous proposons le temps de cette table ronde, d'assister à un échange entre professionnels français et québécois autour des environnements des industries culturelles et créatives, ainsi que des nouvelles dynamiques et perspectives que celles-ci peuvent créer pour les professionnel.les de la culture.


Nous avons le plaisir d'avoir autour de cette table-ronde :
- Marialya Bestougeff, Directrice de l'innovation au CENTQUATRE (FR)
- Evelyne Drouin, Fondatrice et Directrice Générale de GenieLab (QC)
- Laurent Duret, Co-Président de PXN, association des producteurs nouveaux médias indépendants (FR)
- Gonzalo Soldi, Directeur de création et Co-fondateur de HUB Studio (QC)
- Alain Thibault, Directeur général et artistique de ELEKTRA (QC)


Cet événement est organisé par HACNUM, ELEKTRA Montréal, le festival ZERO1 et CHRONIQUES, la biennale des imaginaires numériques.
Accueilli par les Francofolies de La Rochelle.


Venez nombreux sur Zoom pour assister à ces échanges !
Pour accéder lien disponible sur Facebook et sur la page ci-dessous.

commentaires

Festival Zéro 1 / arts hybrides et numériques

Publié le 24 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Festival, festivals, lieux & festivals

Festival Zéro 1 / arts hybrides et numériques

FESTIVAL ZERO1
30 MARS - 4 AVRIL 2021
Festival des arts hybrides et cultures numériques

Le Festival ZERO1, organisé par les étudiant·e·s du Master 2 DPAN de La Rochelle Université, allie les arts numériques et le patrimoine rochelais.
Depuis 6 ans, le festival installe des expositions, des conférences, des ateliers mais aussi des expériences numériques au service de l’art dans les lieux phares de La Rochelle (Les Tours, La Coursive, La Chapelle des Dames Blanches, le Centre Intermondes, Le CCN, …).

Ouverte à tou·te·s et GRATUITE, cette manifestation s'installe progressivement comme un rendez-vous incontournable pour les habitants mais aussi pour les visiteurs qui cherchent à mieux comprendre cette culture numérique qui nous entoure.

La programmation est à découvrir en ligne.

commentaires

Les Ailleurs - LE FESTIVAL QUI EXPLORE L'IMMERSION

Publié le 23 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Festival

Les Ailleurs - LE FESTIVAL QUI EXPLORE L'IMMERSION

Le VR Arles Festival, en écho à un monde en pleine mutation, devient 𝐋𝐞𝐬 𝐀𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫𝐬. Retrouvez le festival qui explore l'immersion à la Gaîté Lyrique, à Paris, du 06 avril au 11 juillet 2021.

Réalité virtuelle, augmentée, spatialisation sonore, écrans interactifs, que racontent ces nouvelles technologies du virtuel sur notre époque ?

En compagnie des artistes, auteur.e.s et penseur.e.s qui défrichent ces nouveaux médiums, Fisheye s’associe à la Gaîté Lyrique pour proposer un nouveau rendez-vous dédié aux expériences immersives. Augmenter ses perceptions, s’immerger dans des paysages sonores, faire corps avec des nouveaux récits, le public de la Gaîté Lyrique découvrira une sélection des meilleures expériences immersives et multi-sensorielles mondiales, dans un nouvel espace dédié aux écritures immersives. La programmation, réalisée en partenariat avec Fabbula, articule une exposition d’œuvres numériques, des ateliers de découverte et des animations à destination de tous les publics, explorant l’immersion sous toutes ses formes.


DIX ŒUVRES NUMÉRIQUES EN COMPÉTITION :
Les dix œuvres numériques programmées dans le cadre du festival font se croiser dispositifs multi-sensoriels et technologies immersives : réalité virtuelle ou augmentée, spatialisation sonore ou écrans interactifs. Elles concourent pour remporter le grand prix du festival : 10 000 euros !
➡ Vous êtes auteur.e d’une œuvre immersive ? Participez à l’appel à projets pour faire partie de l’exposition 2021 !


PROGRAMMATION :
En plus de l’exposition permanente, Les Ailleurs propose : des performances artistiques, retransmises sur Twitch et Youtube Live ; un cycle de conférences intitulé “Les Rencontres du Virtuel” sur l’actualité de la création immersive ; des concerts physiques et virtuels ; des masterclass et des performances de VJ-ing ; des ateliers DIY pour les 5-12 ans avec Capitaine futur.
➡ La programmation complète sera dévoilée lors de la conférence de presse du festival le mercredi 10 février 2021 à 9h à la Gaîté Lyrique.


INFO PRATIQUES :
📅 Du 6 avril au 11 juillet 2021
📍La Gaîté Lyrique, 3bis Rue Papin, 75003 Paris
🚇 Réaumur-Sébastopol / Arts et Métiers


PLUS D'ACTUALITÉS :
Avec Fisheye Magazine, Les Rencontres de la photographie, Arles et Ma Banque BNP Paribas et La Gaîté Lyrique.
-
Psssst... À Arles l’été prochain, Les Rencontres de la photographie, Arles présenteront avec Fisheye Magazine la résidence d'écriture, organisée avec l'INSTITUT FRANÇAIS et le soutien de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui se tiendra comme toujours fin août 2021.

commentaires

Corps et bande dessinée

Publié le 19 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Conférence confinée

Corps et bande dessinée

Séminaire de recherche “Corps et bande dessinée
Vendredi 26 mars 2021
En ligne

Successivement dès 14 h :

Alexandra Aïn : Occidentalisation du corps japonais : entre orientalisme et émancipation/résistance

Résumé : là où l’Occident considère le corps comme distinct de la nature, le Japon le conçoit comme un don ancré dans celle-ci. Cependant, le corps japonais bien que multiple véhicule fantasmes et images tirés d’un mélange d’orientalisme et de regard sur soi. Cette double lecture du corps se trouve renforcée lors de l’ouverture du pays à l’ère Meiji. Face aux Européens et aux Américains, le regard et les conceptions autour du corps et de ses notions se modifient. De nouveaux types de corps émergent, ils bouleversent notamment le corps des femmes qui oscillent entre une conception traditionnelle « nationaliste » et une forme d’émancipation par mimétisme avec l’Occident. Au-delà de la simple dichotomie imitation/homogénéité, il s’agit de (se) réinventer le corps des femmes et leurs normes esthétiques. Nous verrons que le manga regorge d’œuvres qui illustrent ou questionnent le corps féminin afin d’écrire ou de réécrire le corps genré.

Alexandra Aïn est docteure en art et chercheuse associée au laboratoire MICA, au sein de l’axe ADS (Arts Design Scénographie : figures de l'urbanité) à l’Université Bordeaux Montaigne. Spécialisée dans le design graphique et la typographie, elle a soutenu une thèse intitulée « La typographie à l’ère postmoderne ». Elle s’intéresse en parallèle à la bande dessinée, notamment à leur traitement des utopies corporelles et du design de soi.

Fréderic Debomy : Évoquer un génocide en textes et en images

Résumé : comment rendre compte, en textes et en images, d’un génocide ? Le génocide des Tutsi du Rwanda est de plus un événement récent : des personnes vivantes l’ont traversé, des polémiques perdurent sur ce qui s’est passé en 1994 et des aspects de cette histoire restent à clarifier. Dès lors, le sujet résonne d’une manière particulière dans le présent. L’entreprise est donc délicate à la fois parce qu’il ne s’agit pas d’un événement qui n’appartiendrait plus qu’à l’histoire et parce que l’horreur est, de l’avis même d’une rescapée rencontrée par Frédéric Debomy, une expérience intraduisible et intransmissible. Comment dès lors s’approcher au mieux de ce qui s’est passé, en se défiant de toute complaisance comme d’une trop grande distance, par une articulation des mots et des images ? C’est ce que Frédéric Debomy a tenté de faire avec deux ouvrages dont l’un est une forme de reportage (Full Stop, avec le dessinateur Emmanuel Prost) et l’autre une fiction très documentée (Turquoise, avec Olivier Bramanti). Deux ouvrages qui évoquent autant l’événement que la façon dont il fut appréhendé et perçu.

Frédéric Debomy est né le 11 juillet 1975 à Fontenay-aux-Roses dans les Hauts-de-Seine. Il a initié en 2001 un projet intitulé Birmanie, la peur est une habitude consistant en la publication d’un livre proposant témoignages et bandes dessinées, la mise sur pied d’une exposition et l’organisation d’événements de type projections-débats. Il a ensuite assuré pendant de nombreuses années la coordination puis la présidence de l’association Info Birmanie, œuvrant à favoriser des évolutions démocratiques dans ce pays. Par ailleurs, il a contribué comme chercheur à un colloque de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et à un numéro de la revue Les Temps Modernes consacrés au génocide des Tutsi du Rwanda. Enfin, il a assuré un temps la programmation du Festival international du film des droits de l’homme de Paris, consacré au cinéma documentaire. Il est l’auteur d’essais, de documents et de bandes dessinées.

https://zoom.us/j/94232548549 (ID de réunion : 942 3254 8549)

commentaires

Festival à Corps

Publié le 18 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Festival, festivals, Arts vivants

Festival à Corps

À Corps a de la ressource, À Corps veut exister à tout prix et, malgré la contrainte, s’adressera aussi au grand public ! Le festival se tiendra du 25 mars au 11 avril 2021.
Les rencontres professionnelles auront bien lieu, réaménagées pour les professionnels du spectacle, les chercheurs universitaires et des étudiants dans le cadre d’un parcours d’enseignement artistique.
Si les spectacles sur scène demeurent inaccessibles au grand public, l’équipe du festival a imaginé, avec les artistes et étudiants, mille façons afin que chacun puisse profiter de son exubérance et de ses visions du corps contemporain.
De fait, plusieurs spectacles ont été captés et seront disponibles gratuitement sur notre site et nos réseaux sociaux. Nous avons aussi imaginé toute une série de délicieuses « capsules » filmées dans différents lieux de notre ville, amicales démonstrations des artistes et des étudiants à votre égard. Peut-être les croiserez-vous au coin d’une rue…
Vous voulez danser ? Soyez attentifs et guettez les échauffements de danse proposés en ligne par des artistes du festival, ainsi que les vidéos envoyées par les étudiants prévus mais empêchés de voyager.

 

 

commentaires

Happy Birthday Robot

Publié le 17 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Exposition

Happy Birthday Robot

Robot vient d’avoir 100 ans. Né de père tchèque , il a commencé dans une pièce de Science Fiction , dans une pièce de théâtre à Prague, pour faire les corvées. Il a bien grandi aujourd’hui. A force de nous côtoyer, il peut nous ressembler de plus en plus , ou prendre l’apparence de nos animaux de compagnies, ou toutes autres formes. On dit même qu’il est de plus en plus intelligent et qu’il apprend de nous. Dans nos vies confinées , hyper organisées sera-t-il le compagnon ou la compagne idéale. L'aimerons-nous sensible ? ou froid comme l’acier ? Et finalement, Rêvons-nous tous en secret d’être des robots au plus profond de nous-mêmes ? Cette exposition à la Galerie Satellite, invitée par Marie Maisons Kawazu , lui rend hommage à travers des médiums Nouvelles Technologies, de l’Art Cinétique, des machines animées , de la Sculpture ou du dessin.

Du 24 mars au 24 avril,
Vernissage mercredi 24 mars à 15h
Galerie Satellite, 7 rue François de Neufchâteau, 75011 Paris
(sous réserve de la situation sanitaire)

commentaires

Arts écosytémiques/Architectures algorythmiques

Publié le 15 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Exposition

Arts écosytémiques/Architectures algorythmiques

L'exposition "Arts écosytémiques/Architectures algorythmiques" initialement prévue au mois d'avril se tiendra du 15 mars au 19 avril 2021. Le colloque "Arts écosytémiques/Architectures algorythmiques" qui lui est associé, international et interdisciplinaire, est également reporté à des dates qui seront prochainement communiquées.

L'exposition rassemblera des expérimentations inventives - artistiques, architecturales, pédagogiques - qui nourrissent les méthodes scientifiques afin de proposer de nouvelles manières d'aménager les villes, de construire, ou de vivre ensemble. Face aux enjeux écologiques, il devient en effet urgent de trouver de nouvelles méthodes pour inventer et réaliser des cadres de vie plus vertueux pour les êtres humains et pour la planète. Et les domaines de la création ont vocation à proposer à l'expérimentation de nouvelles méthodes, de nouveaux cadres de vie et de nouveaux vivre ensemble. Les œuvres d'artistes réputés, d'étudiants des écoles d'architecture, d'architectes, d'urbanistes, de paysagistes d'agronomes, inspirés du biologique et du numérique, seront exposées pour illustrer ces nouvelles manières d'aborder les pratiques créatives.

Le colloque mettra en perspective ces nouvelles avant-garde créatives et abordera les nouvelles manières d'envisager les démarches de projet à l'heure de l'écosystémie, de l'algorithmie, du data-mining, de l'auto-organisation et des sciences de la complexité.

commentaires

Penser le présent - L’égalité des intelligences (artificielles)

Publié le 14 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Conférence confinée

Penser le présent - L’égalité des intelligences (artificielles)

L’égalité des intelligences (artificielles).

Catherine Malabou est spécialiste de philosophie contemporaine française et allemande. Elle travaille sur l’importance du concept de plasticité dans les neurosciences.

Aujourd’hui, l’intelligence autorise sa propre simulation par les puces synaptiques. Les programmes Human Brain et Blue Brain entendent cartographier le cerveau humain dans son intégralité jusqu’à produire un jour une conscience artificielle capable de s’auto-transformer en accédant à son code source.Laissant de côté toute déploration technophobe, l’essai Métamorphoses de l’intelligence engage le dialogue entre autonomie et automatisme, ouvrant ainsi à l’intelligence la voie prometteuse de la démocratie expérimentale.

Catherine Malabou est professeure de philosophie au Centre de recherche de philosophie moderne européenne à l’université de Kingston (GB) et à l’université de Californie d’Irvine. Parmi ses ouvrages récents : Before Tomorrow: Epigenesis and Rationality (Cambridge: Polity Press, 2016, trad. Carolyn Shread) et Morphing Intelligence, From IQ to IA, (New York, Columbia University Press, 2018, trad. Carolyn Shread). Elle travaille actuellement sur un nouvel ouvrage autour de l’anarchisme et de la philosophie.

 

Évènement de Beaux-Arts de Paris
En ligne : instagram.com
Jeudi 18 mars 2021, de 18:30 UTC+01 à 19:30 UTC+01
Prix : Gratuit · Durée : 1 h
Public  · Tout le monde (avec ou sans compte Facebook)

commentaires

GALERIE VIRTUELLE 3D METAMORPHOSIS VOL.2

Publié le 12 Mars 2021 par Anaïs BERNARD dans Exposition virtuelle

GALERIE VIRTUELLE 3D  METAMORPHOSIS VOL.2

METAMORPHOSIS fait référence au livre classique des changements (I Ching) et propose qu'aujourd'hui, l'un des effets fondamentaux du changement constant est d'élargir notre compréhension de la relation entre l'humanité, la nature et la technologie. Selon le Livre des Changements, la société humaine est en constante transformation et tout est sujet au changement; mais en même temps, il y a un noyau qui ne change jamais. En comprenant profondément ce noyau, il est donc possible de prévoir l'avenir. HYUNDAI × ELEKTRA: METAMORPHOSIS recherche des modèles de base significatifs en revisitant cette relation triangulaire pour encourager des discussions diverses sur l'humanité à une époque d'incertitude. Il explore la symbiose entre le matériel et l'immatériel, le physique et le virtuel,

 
HYUNDAI × ELEKTRA: METAMORPHOSIS, une collaboration entre Hyundai Motor Company et ELEKTRA à Séoul, vise à offrir des expériences culturelles uniques à nos communautés respectives. Le contexte actuel de distanciation sociale et de restrictions de voyage nous oblige à expérimenter de nouvelles stratégies qui nous permettent de continuer à exposer des œuvres d'art en rassemblant à distance des artistes locaux et internationaux. Les artistes invités, choisis parmi les précédentes et prochaines Biennales internationales d'art numérique ELEKTRA, sont basés sur trois continents différents et connectés grâce à la technologie numérique. METAMORPHOSIS sera également partagée via diverses plates-formes en ligne pour créer une expérience virtuelle et favoriser les échanges entre les communautés du monde entier.

Visitez virtuellement notre plus récente exposition METAMORPHOSIS VOL.2, une collaboration entre Hyundai Motor Company et ELEKTRA

​Cette modélisation 3D des salles du Hyundai MotorStudio de Séoul offre une expérience interactive et immersive inédite. En déambulant à l’intérieur vous pourrez y découvrir les 10 œuvres présentées tout en ayant accès à la documentation, comme si vous y étiez. 

Co-commissariée par DooEun Choi, directrice artistique de Hyundai Motor Company et Alain Thibault, directeur artistique de ELEKTRA.

 

Pour profiter pleinement de votre expérience, l’utilisation de la dernière version de Chrome (MAC ou PC) avec un débit internet suffisant est recommandée. Attention: la nouvelle version de MAC OS (Big Sur) est malheureusement incompatible avec l’expérience.

Vous pouvez également visionner une visite de l'exposition virtuelle afin d’en découvrir les fonctionnalités

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>