Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Les Ateliers / Le corps

Publié le 1 Juin 2018 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Les Ateliers / Le corps

C’est à l’aune de ce questionnement autour du corps que, tout au long de l’année 2016-2017, les Rencontres Philosophiques de Monaco ont invité philosophes, écrivains, psychanalystes, psychologues, médecins à penser ensemble et ainsi à proposer différentes hypothèses où peuvent se conjuguer les interprétations de nos multiples rapports au corps, dont nous espérons qu’elles ouvrent des pistes de réflexions à la fois audacieuses et rigoureuses, et affrontent les interrogations historiques les plus épineuses et les rapports les plus complexes, telles que ceux des relations entre : le corps et l’esprit, le corps et le politique, le corps et l’érotisme, le désir, la jouissance et le plaisir, le corps et l’esthétique, le corps, ses griffes et ses griffures, le corps et le sport, le corps et la maladie, la souffrance et la mortalité, ou encore, entre le corps et les multiples ampliations technologiques qui engagent un profond questionnement quant au statut même de l’humanisme contemporain.

 

Auteurs : Bernard Andrieu – Renaud Barbaras – Marie-Aude Baronian
Ali Benmakhlouf – Véronique Bergen – Jean-Michel Besnier
Anne Gotman – Xavier Guchet – Philippe Liotard – Claire Marin
Catherine Millet – Yves Panis – Corine Pelluchon – Sabine Prokhoris
Bertrand Quentin – Catherine Rioult – Georges Vigarello
Frédéric Worms

 

Charlotte Casiraghi, Joseph Cohen, Robert Maggiori, Raphael Zagury-Orly, 2017, Les Ateliers / Le corps, Les Rencontres Philosophiques de Monaco, 242 pages, 10.00 euros.

Les Ateliers / Le corps
commentaires

Récit(s) - Lancement de La Revue du Cube N°14

Publié le 31 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans ouvrage, evenement

Récit(s) - Lancement de La Revue du Cube N°14

Pour le lancement de son 14e numéro, La Revue du Cube vous propose une soirée exceptionnelle d’échanges autour du thème « Récit(s) ». 


Avec les invités : Etienne-Armand Amato, Mathieu Baudin, Fadhila Brahimi, Brigitte Grésy, Anne Rumin, Romain Saillet, Lorenzo Soccavo et Zona Zaric 

A travers les âges, les récits ont permis de développer la coopération au sein d’organisations en réseaux de plus en plus vastes et complexes. Mais avec la numérisation du réel, l’information circule et innerve le monde à la vitesse de la lumière. Amplifiés par l’écho des réseaux sociaux, les récits se multiplient et se superposent à des rythmes sans précédent. Leur profusion nous aveugle.

Dés lors, comment faire de l’intelligence collective une conscience collective, apte à appréhender les enjeux globaux et à répondre collectivement aux défis du monde qui vient ?

Les nouvelles technologies offrent à l’humain la possibilité de se libérer des tâches aliénantes, de se doter du savoir planétaires et de la puissance d’agir de millions d’individus. Cette histoire n’est pas une fiction, elle est une réalité en mouvement pour peu que nous le décidions. Partout dans le monde, une aspiration à l’émancipation et à la capacitation anime des forces de refondations qui répondent par l’audace et la créativité aux troubles du présent. Mais comment mettre la forge numérique au service de tous, afin qu’ensemble nous puissions écrire et partager le récit du monde qui vient ?  

Contribuez aux échanges en participant à cette émission de télévision interactive réunissant des personnalités inspirantes venues de tous les horizons, suivie d’une discussion avec les contributeurs de La Revue autour d’un verre.

▸ Infos pratiques 
Mardi 5 juin 19h00
Gratuit sur réservation : https://www.weezevent.com/recits-la-revue-du-cube

Le Cube, centre de création numérique
20 cours Saint-Vincent, 92130 Issy-les-Moulineaux / T : 01 58 88 3000 / contact@lecube.com / Accès : Tram T2 - Les Moulineaux.

commentaires

MANIFESTE-2018

Publié le 30 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement

MANIFESTE-2018

Apprendre et désapprendre, coder et décoder : quatre actes fondateurs pour le festival et l’académie de l’Ircam, pour le Forum Vertigo et l’exposition pluridisciplinaire du Centre Pompidou. Apprentissage entre vivants et machines, apprentissage profond et non supervisé dans l’informatique, désapprentissage des acquis, l’intrigue de ManiFeste-2018 se joue entre l’intelligence humaine et l’algorithme, du 6 au 30 juin 2018.

« Apprendre », le concept appartient pleinement à l’intelligence artificielle qui suscite aujourd’hui tant de fantasmagories massives et opposées, l’enthousiasme des apologues et l’effarement des détracteurs, adoptant tour à tour leur « désormais ». Plutôt que de refaire le procès apocalyptique d’une ère, la nôtre, le Forum Vertigo transforme la rhétorique figée d’une actualité en problème immanent à l’art et à la vie. Au cœur de Thinking Things de Georges Aperghis et du Frankenstein inspiré de Mary Shelley, la maîtrise et la perte de contrôle, deep learning et l’abandon profond. Une traversée des labyrinthes de l’apprentissage et de l’oubli créateur.

Apprendre ? Un glissement s’est opéré du maître savant au maître ignorant (le logiciel dans son état initial agnostique), du maître ignorant aux maîtres ignorés – les données massives exploitées par les entreprises du Net. L’essor de la créativité artificielle et de la générativité brouille la notion même d’auteur, son unicité et sa liberté. Présente dans les œuvres à plusieurs signatures, une intelligence collective pourrait-elle dépasser les affres de l’intelligence artificielle, le compagnonnage entre humains et machines remplaçant alors la dialectique verrouillée de la domination et de la servitude ?

Le code croise depuis longtemps l’imaginaire artistique, la musique précédant ici toutes les autres disciplines. Invention de l’électronique et de l’informatique musicale, primat du musical en vis-à-vis du scientifique, de Iannis Xenakis à Hèctor Parra aujourd’hui, exaltation de la démesure en regard du chiffre avec Stockhausen… la stimulation entre l’homme et le computationnel s’accélère avec la jeune génération de musiciens. Apprendre ? Le pari de l’académie renouvelée de l’Ircam est de solliciter le chercheur aux aguets plutôt que savant en tout, avec les ateliers de Rebecca Saunders et Franck Bedrossian, de Beat Furrer et Stefano Gervasoni, de Heiner Goebbels et Daniel Jeanneteau.

L’ultime scène de ManiFeste-2018 confiée aux jeunes musiciens de l’Ensemble européen ULYSSES, mêle l’apprentissage et le désapprentissage de toutes les habitudes contractées par l’interprète, l’un des enjeux centraux de l’œuvre de Helmut Lachenmann. Dans Musik mit Leonardo, le texte atomisé des Carnets de Léonard de Vinci vibre au travers de l’instrumentarium. Pas à pas nous avançons dans un paysage méditerranéen grandiose et tourmenté, la nature « imitant » l’art. S’il n’y a pas eu de brouillard sur la Tamise avant Turner, suivant l’expression heureuse d’Oscar Wilde, il n’y a pas eu d’éruption du Mongibello avant Zwei Gefühle. La voix du récitant déchiffre à tâtons le texte ou le code, en proie à deux émotions, Zwei Gefühle, due cosi : le désir de connaître et la peur d’avoir connu. L’intelligence n’est pas seulement la possibilité de simuler un monde, c’est la capacité à l’interrompre.

commentaires

Paradigmes des corps en mouvement

Publié le 29 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans conférence

Paradigmes des corps en mouvement

Le Laboratoire sur les Vulnérabilités et l'Innovation dans le Sport (L·ViS, EA7428), en partenariat avec l’UFR-STAPS de l'université Claude Bernard Lyon 1, la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (USR 3258), la Société francophone de philosophie du sport (SFPS) et la Société française d’ethnoscénologie (SOFETH), vous invite à la journée d’étude: Paradigmes des corps en mouvement.

Le 6 juin 2018, de 9h30 à 17h

dans l'amphithéâtre Pierre Arnaud - Université Claude Bernard Lyon 1

27-29 Boulevard du 11 novembre 1918 - Villeurbanne (69100)

 

PROGRAMME

09h-09h15 Accueil des participants et du public

09h15-09h30 Allocution d’ouverture Yannick VANPOULLE, Lyon 1

9h30-12h ATELIER I : EXPÉRIENCE DU CORPS HANDI-ORDINAIRE. Modérateur Raphaël VERCHÈRE

9h40-10h10 ◗ Le corps capacitaire : la vivacité du vivant, Bernard ANDRIEU, Paris- Descartes, SFPS
10h10-10h40 ◗ Motivation : passer de la performance à l’exploration humaine de soi, Jérôme GOFFETTE, Lyon 1
10h40-11h10 ◗ Handicap, diversité corporelle et paradigme de la compétition sportive : Analyse historique des évolutions catégorielles à la FFSHP (1968-1975), Damien ISSANCHOU, Lyon 1
Table ronde : 11h10-12h

 

13h-16h40 Atelier II : CORPS, SCÈNES ET TECHNIQUES NOMADES. Modérateur Pierre PHILIPPE-MEDEN

13h10-13h40 ◗ Les techniques du corps “nomades” entre la France, les États-Unis et l’Inde : de l’engagement féministe dans la “gymnastique harmonique” à l’élaboration de la Modern Dance, Tiziana LEUCCI, CNRS-CEIAS
13h40-14h10 ◗ Techniques nomades, la mise en pièce du paradigme “corps” par les sciences contemporaines et les cultures ancestrales, Nancy MIDOL, Université Côte d’Azur-LAPCOS
14h10-14h40 ◗ Danse, théâtre, méditation et arts martiaux : le training de Jerzy Grotowski à l’épreuve des catégories, Nathalie GAUTHARD, Université de Nice Sophia Antipolis, SOFETH
14h40-15h10 ◗ Fragments franco-indochinois des corps amoureux, François GUILLEMOT, ENS LYON
Table ronde : 15h10-16h

 

15h30-16h30 Atelier III : ÉPISTÉMOLOGIE DES CORPS TRANSGRESSIFS. Modérateur Philippe LIOTARD

16h10-16h40 ◗ Savoirs-pouvoirs sur les trans, savoirs trans et décontractions de la binarité des normes, Maud-Yeuse THOMAS, Coprésidente de l’Observatoire des Transidentités
16h40-17h10 ◗ Construction d’un corps transgressif, Kei Magnani
​Table ronde ◗ 17h10-18h

 

ARGUMENTAIRE

En prélude à la troisième Semaine Internationale du Corps (BodyWeek 3), les forces lyonnaises de la Société francophone de philosophie du sport (SFPS) proposent, en partenariat avec le Laboratoire sur les Vulnérabilités et l'Innovation dans le Sport (EA7428), une journée d’études à l’UFR-STAPS de l’Université Claude Bernard Lyon 1. L’objet de la journée questionne de manière critique l’épistémologie dominante du corps établie dans le champ des Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS).

Le corps sportif est ici compris en tant que paradigme d’un corps« occidental », rationnel et fonctionnel ; c’est un corps qui marche, qui est efficace certes, mais qui se voit façonné par de l’imaginaire, des croyances savantes autant que des croyances naïves. L’approche critique de l’ethnocentrisme dans l’épistémologie du corps stapsien ne prétend pas proposer un nouveau modèle paradigmatique, mais davantage saisir la pluralité épistémologique autour du corps par le champ de la philosophie du sport : corps du normal, corps du social, corps du politique, etc. Cependant l’expression même « philosophie du sport » comme discipline de référence ne mériterait-elle pas également d’être mise en relief d’un point de vue anthropologique, dans le sens où nommer « philosophie du corps » ce que Daniel Dubuisson reconnaît comme « sagesses de l’homme » (Dubuisson, 2004) : yoga, bouddhisme, etc., reviendrait également à un ethnocentrisme nominal ? Existe-t-il des philosophies de l’ailleurs, non euro-américaines ? (Dalissier, Shin et Yasuhiko, 2004). La pratique des somaticien.ne.s sera sollicitée tout comme la pratique de celles et de ceux qui ont été capables de produire un savoir sur le corps sans pour autant mettre ce savoir en discours. Quels centrismes se constituent-ils en point d’achoppement : centrismes scientifiques, centrismes de mouvement physique,centrismes culturels, centrismes médiatiques, etc. ? Comment et/ou à partir de quelles autres références paradigmatiques se décentrer pour penser le corps en mouvement, son identité, son imaginaire, sa diversité ? Suivant Thomas Khun, le paradigme est l’impensé qui permet de mettre en norme le réel, une pluralité épistémique pour penser la réalité (Kuhn, 1962) : les différentes manières de percevoir le corps en mouvement sont ainsi souvent irréconciliables, ne retenant de la réalité décrite que les aspects saillants leur donnant sens, ne pouvant percevoir ce qui les réfute. Sans pour autant sombrer dans un relativisme conduisant à abandonner l’idée d’une « vérité » du corps en mouvement qui puisse être universelle, il s’agira de montrer la légitimité d’autres manières de le penser, de pratiquer, de sentir son corps. L’émersiologie et l’écologie corporelle (Andrieu, Sirost, 2014 ; Andrea, Sirost, 2017) prennent ici tout leur sens, en ce qu’elles permettent de penser autrement qu’au travers du paradigme de la performance et de la compétition les rapports du corps à son environnement. Le corps qui se transforme n’est pas seulement le corps qui court, mais le corps qui se transforme en lui-même par lui-même.

La journée s’articulera sous forme de communications ouvertes mettant en jeu différentes corporéités qui produisent des sensibilités « extra-quotidiennes » (Barba, Savarese, 2008) : corps luttés, corps dansés, corps extrêmes, corps capacitaires, corps transformés,corps handi-ordinaires, corps au-delà, en-deçà ou à côté des limites scientifiquement ad- mises, corps vécu, corps du chercheur lui-même, corps transformés, corps transgressifs,corps désirés, etc. N’est-ce pas à l’épistémologie contemporaine de réfléchir à la pluralitéde ces paradigmes du corps, de les solliciter, de les faire se rencontrer et dialoguer ? Les paradigmes des corps en mouvement se déploieront en trois thèmes : corps et techniques nomades, expériences du corps handi-ordinaire et corps transgressifs.

commentaires

Les Codes de la Narration en Réalité Virtuelle

Publié le 28 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans conférence

Les Codes de la Narration en Réalité Virtuelle

Les Editions Dixit vous invitent à une soirée dédiée à la narration en réalité virtuelle en compagnie de Benjamin Hoguet, auteur du livre La Grammaire de la Réalité Virtuelle.

Le jeudi 7 juin à 19h, à la Librairie du Cinéma du Panthéon, vous pourrez assister à une présentation des enseignements principaux de cet ouvrage, rédigé avec l'aide de très nombreux pionniers et pionnières de la création immersive.

Entre autres questions que nous aborderons : comment l'image à 360° est-elle reçue par le public ? Quelles sont les implications physiques, corporelles, de la réalité virtuelle ? Comment établir un nouveau contrat avec son public et concevoir une oeuvre forte et engageante ? Comment surgissent et s'entretiennent les émotions en réalité virtuelle ?

Vous pourrez bien sûr vous procurer l'ouvrage sur place (ainsi que les autres livres de la collection La Narration Réinventée, consacrée à la création numérique), et échanger avec l'auteur autour d'un verre.

Librairie du Cinéma du Panthéon
15 Rue Victor Cousin, 75005 Paris

commentaires

ORLANoïde robot hybride avec intelligence artificielle et collective

Publié le 27 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement, ouvrage

ORLANoïde robot hybride avec intelligence artificielle et collective

ORLAN a toujours fait œuvre de son corps et incarné dans sa chair toutes les complexités identitaires. Opérée, scannée, remodélisée en 3D, virtualisée, hybridée, clonée… ; son corps interroge et fait débat. Pour chacune de ses œuvres et performances, elle convoque nouvelles technologies – qu’elles soient scientifiques, médicales ou biologiques –, algorithmes et autres data.
À l’occasion de l’exposition Artistes & Robots, qui se tiendra du 5 avril au 9 juillet 2018 au Grand Palais, elle pousse le processus très loin en créant, avec une société de robotique française, un robot à son image : l’ORLANoïde. Si l’artiste a déjà conçu plusieurs sculptures lui ressemblant, en marbre, en 3D Printing ou en résine, cette œuvre, dotée d’intelligence artificielle et collective, est animée et dialogue avec deux visages de l’artiste vidéoprojetés sur un grand écran. Les questions échangées sont celles imaginées par diverses personnalités du monde culturel et scientifique qui ont accepté de participer au projet.
Cet humanoïde nous dit combien « je est un autre », combien notre identité est faite par l’autre, combien nous sommes « autre », comme étrangers à nous-mêmes. Il questionne aussi les enjeux génétiques et technologiques de notre société.
L’ouvrage est une invitation à suivre les étapes de la construction du robot, à entrer dans les coulisses de la création, du moulage, en passant par le tirage en plastiline, à l’IA, et à en comprendre le sens. Pour cela, l’œuvre est aussi placée dans la continuité du travail de l’artiste ; si elle en constitue le développement logique, elle représente véritablement l’apogée de la démarche artistique d’ORLAN.

 

A l'occasion de la parution de l'ouvrage "ORLAN-oïde, robot hybride avec intelligence artificielle et collective", Lienart éditions et la librairie Flammarion Centre vous invitent à rencontrer ORLAN, le 31 mai 2018, de 18h30 à 20h30.

Librairie Flammarion Centre
Centre Georges Pompidou. 19 rue Beaubourg, 75004 Paris

 

Laurence Devillers, Ariel Kyrou, Virginie Martin , 2018, ORLAN-oïde, robot hybride avec intelligence artificielle et collective, Paris, Lienart Editions, 144 pages, 19 euros.

commentaires

Quand les mots emmêlent le cerveau

Publié le 26 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement

Quand les mots emmêlent le cerveau

À l’occasion du Festival Quartier du Livre, l’ESPGG vous propose d’explorer les biais cognitifs liés à la lecture, à travers une série d’expériences.

Un atelier ludique où perdre ses mots n’est plus une expression mais une expérience.

Venez jouer avec les mots le Mercredi 30 mai, de 18h30 à 19h30!

Cet événement est réalisé dans le cadre de l’exposition Sous Influences : La Science du Choix (voir article précédent).

commentaires

Pénétrable Jaune

Publié le 25 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans exposit

Pénétrable Jaune

Du 24 mars 2018 au 2 octobre 2018
Lieu(x) : Forum
Catégorie : Expositions
Discipline : Installation
Tarif : Entrée libre
Public : Tout âge

Auteur :    Jésus-Rafael Soto


Plongez dès votre entrée au Centre Pompidou-Metz dans une installation colorée: Pénétrable jaune, créée en 1999 par Jésus-Rafael Soto. Porte d’entrée de L’Aventure de la couleur, ce cube de grandes dimensions est composé de fils flexibles suspendus à des barres métalliques, que vous êtes invités à traverser. Œuvre d’art optique et cinétique, cette sculpture matérialise l’espace en trois dimensions et transforme les rapports avec le public. Traversée par la lumière, elle n’atteint son véritable objectif que lorsqu’elle est parcourue, nous rappelant que l’espace n’est jamais vide. Mobilisant tous vos sens, vous dépassez la simple perception visuelle pour éprouver la matière, sentir l’invisible et ainsi rentrer dans la couleur.

commentaires

PARCOURS IX - EXPÉRIENCES VR / AR

Publié le 24 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans expériences, evenement

PARCOURS IX - EXPÉRIENCES VR / AR

30 expériences captivantes de réalité virtuelle et augmentée
à découvrir dans la SAT et ses environs !

En plus des conférences, ateliers et spectacles prévus au programme, le Symposium iX 2018 vous propose son Parcours iX, un circuit de 30 expériences dans la SAT et ses environs lesquelles vous permettront de vivre vous-même votre propre expérience immersive (iX). Réalité virtuelle, réalité augmentée et installations hybrides, les expériences proposées ont été créées par des artistes du monde entier venus présenter leurs oeuvres spécialement pour l'événement.

Abordant une multitude de thématiques comme l’écologie, la politique, l’art ou le design, ce parcours à 360° vous démontrera comment les technologies immersives bâtissent pour nous tous le monde de demain !

 

30 mai au 1er juin : 17h à 19h
2 juin : 10h30 à 20h
Entrée gratuite - 18 ans et plus

 

EXPÉRIENCES AU PROGRAMME

GARDENS OF THE ANTHROPOCENE (RA)
Tamiko Thiel (Munich / Seattle)

Œuvre de la pionnière des arts numériques Tamiko Thiel et développée en collaboration avec des biologistes, Gardens of the Anthropocene nous montre de quoi aura l’air notre environnement urbain dans l’Anthropocene, alors que les plantes envahissantes auront pris possession du territoire.


BE HERE (RA)
Masaki Fujihata (Tokyo)

Masaki Fujihata est allé plonger dans les archives de la ville de Hong Kong et a reconstitué des scènes de vies urbaines des années 1960 qu’il réinstallera dans les rues de la métropole chinoise. Avant-goût de l’œuvre finale, cette première version sera présentée en réalité augmentée dans les rues du Quartier chinois de Montréal.


ENNEMI (RA)
Karim Ben Khelifa (Paris)

Ennemi vous transporte au cœur de face-à-face entre combattants provenant de trois zones de conflit. À travers une fenêtre de réalité augmentée, leurs témoignages et confessions sur leur vie, leurs expériences et leurs perspectives de la guerre vous permettront de mieux comprendre leurs motivations... et leur humanité.


SPACE EXPLORER (VR + HAPTIQUE)
Félix & Paul (Montréal)

Le désormais célèbre Studio Félix & Paul nous offre une série VR sur le nouvel âge de l’exploration spatiale en révélant le plus ambitieux voyage de l’humanité voué à comprendre notre planète, notre univers et nos origines. À la SAT l’expérience se verra spécifiquement augmentée d’une dimension haptique.


DECENTRALAND (WEB IMMERSIF)
Trevor Waldorf (Boston)

Decentraland est la première plateforme dont l’univers virtuel est possédé par ses utilisateurs. Opensource, décentralisé et utilisant le blockchain, l’univers de Decentraland n’a pas pour objectif de ressembler au monde physique, il attend au contraire toutes les utopies politiques, économiques et sociales possibles.


ABTEC ISLAND (VR + JEU VIDÉO)
Jason Lewis et Skawennati (Montréal)

Aborigirinal Teritories in Cyberspace (AbTec) est un réseau de recherche et un cyberespace créé par et pour les personnes autochtones. Avec AbTeC Island, ils partend à la découverte de l’île AbTeC dans Second Life, un lieu destiné à réaliser des films, faire du cinéma mais dans un environnement virtuel.


EAGLE FLIGHT (VR)
Ubisoft, en collaboration avec D-Box (Montréal)

Le fameux jeu d’Ubisoft se verra augmenté au symposium de la technologie haptique de D-Box pour une expérience encore plus surprenante et immersive! 50 ans après que les humains aient disparu de la surface de la Terre, la nature a repris la ville de Paris, laissant un terrain de jeu à couper le souffle que vous survolerez et explorerez comme un aigle.

AUSSI PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PARCOURS iX :

Matérialité, construction en cours – Priam Givord (Toronto)
Paragirls - Volker Kuchelmeister (Sydney)
The Tangle of Mind and Matter – Rebecca Allen (Los Angeles)
Papyrus Rudiments – Jean-Louis Boissier (Paris)
Near-Field Audio and Mobility - Peter Otto (San Diego) & Zack Settel (Montréal)
Musique d’orchestre – Luc Martinez (Nice) & Zack Settel (Montréal)
Tim – Nicolas Noël Jodoin (Montréal)
Head Scanner – Antti Vanne (Helsinki)
Levitation – Bastien Didier & David Guez (Paris)
La Boîte à insultes – Emmanuel Albano (Ottawa)
Playroom – Isaac Cohen (San Francisco)
V-Dreams – Li Alin (Berlin)
MasterpieceVR – Jonathan Gagné (Ottawa)
Hanahana – Mélodie Mousset (Zurich)

Plus de détails à venir...

commentaires

Tous Connectés et après: Les révolutions à l'heure numérique

Publié le 23 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans conférence

Tous Connectés et après: Les révolutions à l'heure numérique

L’engagement citoyen et militant à l’heure du numérique

Avec le développement croissant du numérique, de multiples initiatives fleurissent : pétitions en ligne, financement participatif pour les projets publics, décodage des informations, cyberactivisme… 

Le numérique favorise-t-il de nouvelles formes de citoyenneté et de militantisme?

On en discute avec nos invités le mercredi 30 mai entre 19:00 et 22:00 : 
- Esther Valencic, de Voxe.org
- Valentin Chaput, directeur et fondateur d'Open Source Politics

Le Shadok et Rue89 Strasbourg vous donnent rendez-vous tous les deux mois pour un cycle de conférences interrogeant les enjeux de société soulevés par le numérique : collecte des données, intelligence artificielle, ubérisation des services, pratique des réseaux sociaux, etc. Grâce aux intervenants invités, ces rencontres tendent à proposer des clés de décryptage sur des sujets au cœur de l'actualité.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 200 > >>