Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

SALON SPECULATIVES FUTURES, avec Stelarc

Publié le 16 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans Evenement, evenement, Artiste, artiste

SALON SPECULATIVES FUTURES, avec Stelarc

L’avenir est post-humain et bruyant. Que nous apprennent les performances sur les limites du corps humain ? Quelles perspectives génère l’exploration des systèmes terrestres ? Ou du monde numérique ? Qu’ajoutent les observations des intersections entre le droit et l’informatique au discours actuel ?

17:00 Introduction par Marleen Wynants (Crosstalks)
17:05 Stelarc (Performance arts)
17:25 Mireille Hildebrandt (Droit et Philosophie, VUB) 
17:45 Pause
18:00 Raphaël Stevens (auteur et commissaire Tendencies ‘19)
18:10 Kris Verdonck (Arts visuelles, théâtre, architecture) tbc
18:20 Jerry Galle (Digital arts)
18:30 Discussion ouverte

Le salon Speculative Futures donne le coup d’envoi de l’expo Tendencies '19. The Overview Effect. À 19h30, les participants au salon sont invités au vernissage de l’expo à BOZAR, Rotonde Bertouille & BOZAR LAB.

L’inscription est gratuite, mais obligatoire. Nourriture et boissons seront servies durant le salon.

DATE
Ven 26 avr 2019    17:00    → 19:30    


LIEU
Salle du Conseil

ENTRÉE LIBRE
Inscription en ligne
LANGUE
Anglais

commentaires

FIAV : Festival International d'art Vidéo de Casablanca

Publié le 15 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans festivals

FIAV : Festival International d'art Vidéo de Casablanca

Le Festival International d’Arts Vidéo de Casablanca - #FIAV - Pionnier de l’Art Vidéo et de la Création Numérique en Afrique et dans le monde Arabe, célèbre un quart de siècle des Arts Vidéo et Numériques au Maroc, et ce du 22 au 27 avril #FIAV2019.

La Fondation d’Art et de Culture, de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik de l’Université Hassan II de Casablanca, organise la 25ème édition du Festival International d’Arts Vidéo de Casablanca, sous le thème « Transhumanisme et révolution mémétiques ».

Le FIAV, s’impose comme une manifestation pluridisciplinaire, un rendez-vous incontournable et une référence nationale et internationale, qui rassemble chaque année des créateurs, des chercheurs ainsi que des entrepreneurs et des représentants des différentes industries et/ou des institutions portant sur la Culture.

La programmation de cette 25ème édition s’articule autour de trois volets d'expression artistique (créations et différentes performances), pédagogique (masterclass et workshops) et scientifique (colloque et conférence). A travers cette programmation qui est un accès libre de la jeunesse à la culture par le numérique, le festival est consacré également à la création des jeunes artistes et étudiants provenant de différentes universités et écoles d'art marocaines et étrangères.

Cette programmation sera diffusée dans plusieurs lieux de Casablanca, à savoir, la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik de Casablanca, le Complexe Culturel My Rachid, l’Institut français de Casablanca, Studio des Arts Vivants de Casablanca, Espace H2/61.26, l'espace d'art Moulay Ali KETTANI, L’UZINE (Fondation Touria et Abdelaziz TAZI), Centre d’Art l’Usine (Fondation Abderrazik CHRAÏBI), l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca, le Musée du Judaïsme Marocain de Casablanca et l’Université.
 

commentaires

Appel à candidature - Résidence artistique estivale

Publié le 14 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans appel à candidature, appel à résidence

Appel à candidature - Résidence artistique estivale

APPEL    A    CANDIDATURES    
RÉSIDENCE    DE    CRÉATION    ARTISTIQUE    &    PARCOURS    D'ART    NUMÉRIQUE


1.    Contexte
1.1 Introduction

Depuis    maintenant     plusieurs     années,     à     la     fin     août,     se     déroule     à     Lourmarin     la     traditionnelle     fête votive.    Cette    fête    est    importante    pour    le    Village,    car    c'est    un    moment    où    les    gens    se    retrouvent    et s'amusent.    Elle    marque    la    fin    de    l'été    et    la    reprise    des    classes    très    prochaine.    Cette    fête    est    aussi    le reflet    d'un    certain    art    de    vivre    à    la    lourmarinoise.    Le    village    a    toujours    été    un    lieu    de    paix,    ouvert,
accueillant    et     tourné    vers    le     futur,    notamment    grâce    à    la    créa?on    de    la    Fruitière    Numérique.    Le village    de    Lourmarin    est    aussi    un    village    de    créateurs.    De    nombreux    artistes    et    galeristes    s'y    sont installés     et     s'y     épanouissent,     ravissant     ainsi     les     yeux     des     dizaines     de     milliers     de     visiteurs     qui viennent    errer    dans    les    rues    de    ce    village    classé.    
A    Lourmarin,    la    fête    votive    est    orchestrée    par    le    Comité    des    Fêtes,    en    partenariat    avec    la    Mairie. Durant    trois    jours,    les    rues    du    village    et    plus    particulièrement    la    place    Barthélemy    s'animent    avec des    grands    repas,    des    concerts    et    des    manèges.    Cette    fête,    jusqu'en    2016,    était    aussi    l'occasion    de tirer    un    grand    feu    d'artifice    au-dessus    du    Château    de    Lourmarin,    véritable    emblème    du    village.    Ce feu     d'artifice,     clou     de     la     fête,     pouvait     attirer     jusqu'à     4000     personnes     dans     la     soirée,     venues     des
villes    et    villages    alentours.    
Depuis    2017,    un    arrêté    préfectoral    interdit    à    la    Commune     tout    ?r    de     feu    d'artifices.    Cet    arrêté    a véritablement    mis    en    péril    la    fête    votive    de    Lourmarin,    qui    n'a    cessé    depuis    deux    ans    de    péricliter, en    attirant    de    moins    en    moins    de    monde.    L'année    dernière,    les     forains    sont    venus    demander    au Maire    de    reprendre    les    choses    en    main,    en    menaçant    de    ne    plus    venir    sur    le    village    lors    de    la    fête.    
Aujourd'hui,    le    Maire    et    le    Comité    des     fêtes     souhaitent     renouveler    et     relancer    cette     fête    votive, afin     qu'elle     redevienne     un     temps     de     rencontre     et     de     plaisir     pour     tout     le     village.     Pour     cela,     ils s'appuient     sur     la     Fruitière     Numérique     et     la     mise     en     place     d'une     résidence     artistique     en     art numérique,    pour    créer    un    parcours    numérique    artistique    durant    la    fête    et    proposer    une    nouvelle animation    pour    le    village.    


1.2    La    Fruitière    Numérique
Située    à    Lourmarin    dans    le    sud    du    département    de    Vaucluse,    la    Fruitière    Numérique    est    un    Tierslieu    dédié    à    l'innovation    et    à    la    médiation    numérique.    Créé    en    2015,    ce    lieu    visionnaire,    le    premier de    la    sorte    à    exister    en    milieu    rural,    œuvre    pour    l'accès    au    numérique    pour    tous.  L'ancienne     coopérative     agricole     qui     abrite     ce     projet     protéiforme     cumulant     plusieurs     services     et espaces,    offre    un    cadre    de    travail    serein    et    agréable    à    tous    les    usagers.    
Ainsi,    la    Fruitière    Numérique    propose :    
-    un    laboratoire    de    fabrication    numérique    avec    de    l'accompagnement    de    projet    personnalisé,
-     un     espace     de     coworking,     avec     des     réunions     pour     favoriser     l'appropria?on     des     usages numériques,
-     un     espace    multimédia,     avec     des     ateliers     pour     le     développement     des     capacités     numériques     de tous,
-    un    espace    d'expositions,    scientifiques    ou    artistiques,
-    des    espaces    pour    l'accueil    d'événements    et    de    conférences,    dont    un    Auditorium    de    230    places assises.
L'ensemble     de     ces     services     font     de     la     Fruitière     Numérique     un     lieu     de     transmission,     un     lieu     de production    et    de    création    et    un    lieu    de    découverte,    d'échanges    et    de    convivialité.
En     2018,     la     Fruitière    Numérique    a    ainsi    accueilli     plus     de     13     000     visiteurs,     proposé     4    expositions dont    une    dans    le    cadre    d'une    résidence    artistique    et    accompagné    plus    d'une    trentaine    de    projets.    
Depuis     plusieurs     années     maintenant,     la     Fruitière     Numérique     a     mis     en     place     des     résidences d'artistes     (danseurs-chorégraphes,     musiciens,     plasticiens,     graphistes)     afin     de     promouvoir     et     de soutenir    la    création    artistique    dans    le    domaine    du    numérique.    Ces    résidences    visent :    
-    à    favoriser    la    rencontre    entre    les    artistes,    les    usagers    de    la    Fruitière    Numérique    et    plus    largement les    habitants    du    Village,
-    à     favoriser    l'émergence    de     talents    et    l'inspira?on    créative    en    accueillant    des    artistes    et    en    leur mettant    à    disposition    des    espaces,    un    savoir-faire    et    un    réseau    de    partenaires.


Aujourd'hui,     La     Fruitière     Numérique     souhaite     proposer     une     résidence     artistique     de     plus     grande envergure    autour    de    l'art    numérique    et    souhaite    que    le    travail    des    artistes    soit    visible    par    tous.    En 2018,    en    partenariat    avec    le    Collectif    Zone    Libre,    l'équipe    a    expérimenté    une    sortie    de    résidence sous    la    forme    d'une    grande    exposition,    d'ateliers    et    de    représentations.    Le    projet    avait    été    pensé de    manière    globale,    sous    la    forme    d'une    parcours    complet    pour    le    visiteur.    D'autre    part,    toujours
en     2018,     l'Association     Créalub,     le     Comité     des     Fêtes,     la     Mairie     de     Lourmarin     et  La     Fruitière Numérique     ont     créé     « Digit'Art »,     le     premier     salon     dédié     au street     art     et     au     numérique.  Cette journée    a    rencontré    un    véritable    succès,    avec    plus    de    600    visiteurs    en    un    après-midi. Forte    de    ces    deux    expériences    et    de    l'engouement    dans    le    village    pour    l'art    numérique,    la    Fruitière Numérique     a     souhaité     proposer     à     six     artistes     de     venir     travailler     durant     l'été     dans     ses     locaux     et d'exposer     leurs     créations     dans     les     rues     du     village,     créant     ainsi     un     parcours     d'art     numérique éphémère,  parcours    que    le    Maire    a    immédiatement    voulu    programmer    lors    de    la    fête    votive.    


1.3    Le    parcours
Ce    parcours    dédié    à    l'art    numérique    mettra    en    lumière    six    sites    emblématiques    du    village.    Auront lieu    en    parallèle    des    repas,    concerts    et    autres    animations,    traditionnellement    proposés    lors    de    la fête    votive.    
Il     s'agira     d'un     parcours     nocturne     (de 22h à minuit), qui se     déroulera     pendant     trois     jours, du 30 août au 1er septembre     2019.     Sur     chacun     des     six     sites     sélectionnés,     un     artiste     proposera     une œuvre    numérique    sur    le    thème    de    son    choix.    Cependant,    la    thématique    de    l'environnement    et    du recyclage    sera    appréciée.    

En     effet,     le     Village     de     Lourmarin     est     situé     au     cœur     du     Parc     Naturel     Régional     du     Luberon.     Ce majestueux    massif    au    pied    duquel    vient    se    nicher    le    village    offre    un    cadre    de    vie    en    pleine    nature    à tous    ses    habitants,    tous    très    sensibles    à    sa    protection.    C'est    pourquoi,    nous    avons    fait    le    choix    de ce     thème    engagé,     visant     à     valoriser     la     nature,     notre     planète    et     à     dénoncer     nos     comportements destructeurs.     De     plus,     la     Fruitière     Numérique     occupe     les     locaux     d'une     ancienne     coopérative agricole.     Depuis     sa     création,     le     projet     a     aussi     voulu     mettre     en     avant     une     certaine     naturalité et ruralité notamment,     en     conservant     un     marché     de     producteurs     locaux     en     agriculture     bio     et raisonnée,    hebdomadaire.

 

Calendrier
Du    20    mars    2019    au    30    Avril    2019 :    Phase    d'appel    à    candidatures
Les     candidatures     devront     être     envoyées     par     mail     avant     le     30     avril     2019     minuit.     Elles     seront soumises     à     un     jury     qui     appréciera     la     qualité     et     l'originalité     du     projet     d’œuvre.     Le     jury     pourra demander    des    informations    complémentaires    aux    candidats.    Les    décisions    du    jury    sont    sans    appel.

Le    jury    sera    constitué    de    membres    de    l'équipe    de    la    Fruitière    Numérique,    de    membres    du    service des    Industries    culturelles    et    de    l'image    de    la    Région    Sud,    d'artistes    parrains    et    de    partenaires    de    la Fruitière    Numérique.    
Aucune     indemnités     n'est     prévue     pour     les     candidats     non-sélectionnés.     Chaque     candidat     se     verra signifier    par    courrier    la    décision    le    concernant,    avant    le    31    mai    2019.

 

L'appel complet au lien ci-dessous

commentaires

Nocturne Finnissage expo

Publié le 13 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

Nocturne Finnissage expo

Nocturne Finissage eXpo e-Moi
carte blanche à La CONNECTION
SAM 13 AVRIL // 20h00 - ENTREE 5€

Cette jeune association cherche à croiser Arts et musiques éclectiques en organisant des soirées festives dans des lieux atypiques. La Folie Numérique leur donne carte blanche pour animer une soirée de finissage de l'expo e-Moi. Performances musicales se mêleront avec les œuvres numériques dans tous les espaces de la folie.

Hop hop hop, pas si vite !
Ne partez pas sans entendre ceci : 
La Connection est de retour pour sa quatrième édition le 13 Avril à la Folie Numérique à partir de 22h.

22h-00h: DJ Set - Moncef

00h-05h:DJ Set - Cicada Sound

Jadis, au cœur d'une époque où les saisons se disputaient les beaux jours, nous marchâmes le long du canal de l'Ourcq à la recherche d'une terre fertile, digne d'accueillir le quatrième acte des rassemblements Connection.

Mais alors que le soleil marquait son zénith, une pluie soudaine s'abattit sur nos hommes. En grande hâte, nous trouvâmes un abri de fortune sous lequel nous nous entassâmes.

Jurons et disputes n'écourtaient en rien notre calvaire mais il faut croire que le temps passait. 
C’est là, depuis notre maigre situation nous la vîmes, la jolie Folie Numérique !

Nous découvrîmes à l'intérieur une ambiance mystérieuse, presque lugubre par moments mais inexplicablement attirante. Il y résidait sur trois étages une exposition composée d'œuvres digitales, interactives et immersives.

En quelques minutes c'était réglé, nous convînmes avec le maître des lieux que la prochaine Connection se déroulerait là, l'idée étant d'organiser une sauterie pour la clôture de l'exposition e-moi et permettre à une plus large audience de la découvrir avant qu'elle ne quitte les murs de la Folie.

▬▬▬▬▬▬▬▬ INFOS PRATIQUES ▬▬▬▬▬▬▬▬

5€, CASH ONLY
22H - 5H 
La Folie Numérique
211 Avenue Jean-Jaurès
Métro Porte de Pantin, Porte de la Villette ligne 5 et 7
Wrap & Club Sandwich
Alcool pas cher
Pas de vestiaire

commentaires

PIXELS NOIR LUMIÈRE, MIGUEL CHEVALIER

Publié le 12 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

PIXELS NOIR LUMIÈRE, MIGUEL CHEVALIER

Du 19 avril au 26 mai 2019,
Au Musée Soulages, Rodez (France)


Tout au long de l’année 2019, le “Siècle Soulages” sous l’égide de Rodez agglomération et la Ville de Rodez, associe différents acteurs culturels du territoire pour rendre hommage à la vie et l’œuvre de Pierre Soulages, source d’inspiration pour des artistes, toutes générations confondues, qui fêtera son centième anniversaire le 24 décembre 2019. Le musée Soulages est évidemment l’un des acteurs de ce programme et propose entre autres événementiels, l’exposition Miguel Chevalier, Pixels Noir Lumière 2019 du 20 avril au 26 mai 2019.
L’art numérique fait donc son entrée remarquée au musée Soulages. D’aucuns pourraient s’étonner du choix d’un artiste représentant d’une forme d’art qui semble très actuelle, du XXIe siècle, pour marquer la célébration du centenaire de Pierre Soulages, résolument peintre, utilisant une large palette d’outils qu’il a inventé lui-même, bien éloignée des créations virtuelles des ordinateurs, interfaces et réseaux qu’utilise Miguel Chevalier. Pourtant, en étudiant bien la question, ce rapprochement peut finir par apparaître comme une évidence. Constatons d’abord que Miguel Chevalier, développe depuis le début des années 80, une démarche artistique avec pour médium principal l’outil informatique mais dans un dialogue constant avec la peinture et la lumière. Il explore et expérimente un nouveau langage pictural où le pixel devient l’équivalent de la touche picturale.

Miguel Chevalier est acteur d’une époque qui a vécu un basculement de l’histoire de l’art, à la fin des années 70, où l’on commence à parler d’une société de l’information, des sciences informatiques et numériques. Cet art (re) naissant s’appuie sur l’état de la technique de son temps, il est dépendant du matériel et de l’avancée technologique qui évolue à une vitesse exponentielle, créatrice d’une intelligence artificielle interpellant tout à la fois la science, la société, et l’artiste. Miguel Chevalier, diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, s’est peu à peu imposée internationalement, comme l’un des pionniers de l’art virtuel et du numérique dès 1980. Il a participé à l’interrogation de : comment penser ces technologies dans l’art aujourd’hui : simples médias de communication, outils, supports, dispositifs ?. Rapidement il se singularise et utilise ces outils, non pas pour faire leur apologie mais pour essayer de développer une écriture à part entière personnelle intégrant tous les autres supports artistiques que nous connaissons (peinture, photo, vidéo et digital). Miguel Chevalier travaille la lumière numérique en tant que matière artistique pour créer des expériences et sensations nouvelles au-delà du phénomène optique.
L’Origine du Monde 2019, œuvre de réalité virtuelle générative et interactive, propose une expérience immersive grâce à une projection monumentale au sol (12 x 7,50 m), qui se modifie en temps réel selon le mouvement des spectateurs. Leur déplacement détecté par des capteurs génère des interférences, des ondulations, voire des turbulences, créant sous leurs pas, des expériences visuelles inédites jouant avec les perceptions et les sensations. Des micro-organismes et des automates cellulaires se multiplient, se divisent, fusionnent, prolifèrent dans un rythme tantôt lent, tantôt rapide. Cet univers de synthèse, artificiel, semble retrouver celui de la vie, mais il ne tarde pas à se mêler à un univers de méga-pixels noir et blanc instables qui tourbillonnent. Le titre de l’installation semble répondre à l’énigme de l’apparition de la vie sur Terre. Il nous ramène aux éléments de base de la vie : les cellules composant la matière. L’artiste les met en fusion avec les pixels qui sont eux, les éléments de bases de la « vie » virtuelle. À mi-chemin entre le scientifique et l’alchimiste de l’hybridation, Miguel Chevalier crée une « soupe primordiale » de la vie, synthétisée par ordinateur, dans lequel, comme une illustration de l’Anthropocène3, l’homme intervient et perturbe le cycle naturel de la vie.

Miguel Chevalier utilise la lumière, mais autrement. Celle qui surgit d’un vidéoprojecteur pour faire apparaître, par exemple dans Pixels Liquides 2019, une peau de pixels noirs et bleus aux étonnants effets de matières et de textures, qui évolue de façon autonome dans le cadre pictural d’un mur de 13,40 m x 7,80 m. Il implique à son tour le déplacement du spectateur qui transforme la “peinture lumière” en trame de fond et participe à en créer une variante mouvante unique et éphémère qui finira par s’effacer lentement jusqu’au prochain passage d’un visiteur.
Au regard de cette exposition, l’œuvre de Miguel Chevalier se révèle tout autant spectaculaire qu’expérimentale, prenant ici appui sur la démarche de Pierre Soulages dont il reformule, à sa manière, des données essentielles. Son travail pluridisciplinaire aborde notamment la question de la virtualité dans l’art, avec la générativité, et l’interactivité et la matérialité. Les images abstraites et figuratives qu’il nous livre interrogent aussi perpétuellement nos sens dans notre relation au monde technologique actuel et futur, avec la volonté de nous projeter dans l’art du XXIe siècle.

commentaires

Passé augmenté x Présent augmenté

Publié le 11 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

Passé augmenté x Présent augmenté

JEFFREY SHAW
Exposition
Vendredi 19 Avril 2019 - 11:00 - Dimanche 7 Juillet 2019 - 18:00
Réserver pour le vernissage le jeudi 18 avril dès 18h30

Depuis le début de sa production artistique, Jeffrey Shaw, artiste des arts médiatiques australien, s’attache à briser la distance traditionnellement installée entre l’œuvre d’art et le spectateur. Dans toute son œuvre, Shaw témoigne de sa préférence pour la forme d’expression immersive. Considérant la réalité virtuelle comme un moyen de faire participer le spectateur à l’œuvre, il commence au milieu des années 70, à s’intéresser à l’ordinateur comme outil de création artistique, considérant celui-ci comme un instrument efficient pour ses travaux, en terme de programmation de logiciels et d’adaptabilité dans l’œuvre d’art.

Pour cette exposition « PASSÉ AUGMENTÉ x PRÉSENT AUGMENTÉ », Jeffrey Shaw lie les temporalités entre elles, augmentant ainsi le passé comme une préfiguration du présent, et inscrivant d’ores et déjà les questions d’anticipation et d’avant-garde dans le paysage artistique d'aujourd’hui.

« PASSÉ AUGMENTÉ x PRÉSENT AUGMENTÉ » est également une référence à cette clef qu’utilise Shaw pour passer non seulement d’une temporalité à l’autre mais aussi traverser plusieurs états de réalité, en intégrant à son travail les questions de réalité virtuelle et augmentée. Dès lors le lieu d’exposition devient une fenêtre à travers laquelle il devient possible de naviguer entre deux mondes, partir du réel, et devenir les explorateurs de nouveaux scénarios possibles.

-

Centre des arts d'Enghien
12-16 Rue de la Libération,
95880 Enghien-les-Bains
ENTRÉE LIBRE

(fermé les jours fériés)
Mar. au vend. : 11h – 19h
Sam. : 14h – 19h / Dim. : 14h – 18h

commentaires

(E)MOTION

Publié le 10 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit

(E)MOTION

Wim Wenders présente les soirs du 18 au 22 avril 2019 une installation monumentale cinématographique conçue à partir de sa filmographie, projetée sur la structure intérieure de la Nef du Grand Palais.

Ni oeuvre d’art vidéo, ni film d’artiste, cette création visuelle constitue une proposition originale et spectaculaire d’« exposer » le cinéma de Wim Wenders comme un objet avant tout artistique.

L’oeuvre unique que Wim Wenders a créé pour cet événement est un montage inédit à partir d’images de ses propres films, affranchi de toute trame narrative, et concentré sur l’esthétique de l’artiste. A l’écran blanc d’une salle de cinéma se substitue l’architecture grandiose de la Nef du Grand Palais : regarder le cinéma ne sera plus une expérience frontale mais immersive.

Au cours de ces soirées exceptionnelles, venez déambuler gratuitement dans la Nef en contemplant les images de Wim Wenders projetées en taille monumentale grâce à un dispositif de projection unique en Europe, conçu et breveté par l’atelier ATHEM, scénographe de l’événement : 12 projecteurs 4k (ultra haute définition) recouvrent ainsi une grand partie de l'architecture de la Nef (toute sa largeur à 270°). 

Cette installation est une coproduction entre la Réunion des musées nationaux - Grand Palais et la Wim Wenders Foundation, avec le soutien de Blain|Southern.

Cet événement bénéficie du soutien de ATHEM.

commentaires

L'image bOx & l'œuvre I-Real

Publié le 9 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans Artiste

L'image bOx & l'œuvre I-Real

DANS LE CADRE DE LA BIENNALE INTERNATIONALE DESIGN 
Mardi 9 avril de 10 heures à 17 h30
Cité du design – Le Kiosque – La Platine
Entrée gratuite

Présentation expérimentale du prototype de l'œuvre en réalité virtuelle i-REAL avec l'artiste Marc Veyrat et Véronique Gay-Rosier directeur de création des éditions des Cahiers intempestifs.

i-REAL est une œuvre hypermedia imaginée par Marc Veyrat, œuvre qui mixe les apports d'un parcours en réalité virtuelle, d'un plateau de JE(U) et d'une intelligence artificielle.

[ Collaboration  i-REAL : KITCHEN XR / 89/92 pôle R&D / éditions des Cahiers intempestifs / Jonathan Juste ]

L'activation par Marc Veyrat des deux premières cartes de ce jeu en réalité virtuelle sera également l'occasion d'une présentation par Véronique Gay-Rosier des projets dans le domaine des arts numériques déjà réalisés (en réalité augmentée notamment) par les éditions des Cahiers intempestifs.

Marc Veyrat est un artiste contemporain français. Multimédia, son œuvre interroge les réalités augmentées, les pratiques et usages de l’information et la fabrique des réseaux sociaux. En cohérence avec sa pratique collective de l’art, la question des subjectivités collectives traverse les œuvres qu’il conçoit, auxquelles il prend part.

Dates
mardi 09 avril de 10.00 à 17.00

Lieu
Le Kiosque
La Platine
3 rue Javelin Pagnon
42000 Saint-Étienne

Horaires
De 10h à 13h et de 14h à 17h

commentaires

Robots

Publié le 8 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans spectacle, conférence

Robots

Samedi 13 avril, de 19h30 à 20h30, conférence-spectacle dans le cadre du cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs
Temps #2 – Hacking et société (du) libre

Conférence automatisée pour 2 humains et 1 robot

Lors de cette vraie-fausse conférence, nous aborderons les questions brûlantes posées par l’arrivée tonitruante des robots.
La guerre contre les robots est-elle inévitable ? La robotique est-elle un remède à la solitude ?

La mécananthropie* imposée à Dark Vador a-t-elle été source de discrimination pour lui ? Les robots pourront-ils toucher les allocs ?

Accompagné du robot Turtlebot, et armé de solides références piochées autant dans la pop culture et la science-fiction que dans des rapports scientifiques, le collectif Les Particules s’attelle à trouver les meilleures réponses possibles à ces interrogations !

Robotique, intelligence artificielle, cybernétique, toutes ces notions sont ici passées à la loupe dans une conférence-spectacle déjantée mais qui ne manque pas de fonds.

*mécananthropie : être issu de l’union d’une machine et d’un humain

Ce spectacle est aussi participatif !
🤷🏼‍♂️🤖🤷🏻‍♂️ N’hésitez pas à soumettre votre question au Robot de Raphaël et Aurélien : robolution.lesparticules.org

Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs est le cycle thématique fil rouge de l’année 2019 au Shadok.

Concentrée autour du thème général de la science-fiction et de son impact sur la société, cette série d’événements mêle expositions, rencontres, ateliers, performances, résidences avec des créatifs, des artistes, des chercheurs, des auteurs de février à octobre.

 

Entrée libre – Tout public 

Idée originale et jeu Raphaël Gouisset et Aurélien Serre
Regard extérieur et régie robotique Marion Lechevallier
Ingénieur robot Cyrille Morin
Soutiens La Fabrique de Théâtre (La Bouverie, Belgique), le CCO (Villeurbanne), Quai de Scène (Bourg lès Valence), Faubourg26 (Saillans)

Proposé par le Shadok

Où : Salon (rez-de-chaussée)

commentaires

Rencontre avec Alain Damasio

Publié le 7 Avril 2019 par Anaïs BERNARD dans conférence

Rencontre avec Alain Damasio

Rencontre dans le cadre du cycle Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs
Temps #2 – Hacking et société (du) libre

Une soirée inédite, le vendredi 12 avril, de 19h30 à 21h30, en compagnie de l’auteur de science-fiction Alain Damasio ! 

En deux romans et un recueil de nouvelles, couronnés par des prix littéraires consacrés à la science-fiction, l’auteur Alain Damasio a rencontré un public de lecteurs considérable et divers ; La Horde du contrevent a notamment dépassé les 250 000 exemplaires écoulés.

À l’occasion de la sortie de son nouveau roman Les Furtifs, publié le 18 avril aux éditions La Volte et réunissant ses préoccupations politiques, son inventivité de langage et ses innovations typographiques, nous vous proposons de (re)découvrir l’univers foisonnant de l’une des figures incontournables de la science-fiction française !

Lectures de textes, improvisations musicales, échanges avec le public, réflexions autour de son œuvre et autres surprises émailleront cette soirée exceptionnelle.

 

Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs est le cycle thématique fil rouge de l’année 2019 au Shadok.

Concentrée autour du thème général de la science-fiction et de son impact sur la société, cette série d’événements mêle expositions, rencontres, ateliers, performances, résidences avec des créatifs, des artistes, des chercheurs, des auteurs de février à octobre.

Entrée libre – Tout public 

Avec Alain Damasio, Frédéric Deslias et Guillaume Hincky

Proposé par le Shadok en partenariat avec La Volte

Où : Salon (rez-de-chaussée)

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 200 > >>