Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Artefacts et hybridations [ Hybrid Art ]

Publié le 6 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans exposit

Artefacts et hybridations [ Hybrid Art ]

J’ai demandé à des élèves d’une classe de 5eme de travailler sur le concept d’hybridation, et de créer avec des outils numériques actuels une forme hybride qui s’implique de manière pertinente dans un élément de la nature.

Philippe Faure

Quand le digital se mêle au végétal :

Nous avons travaillé en binome en salle informatique, sur deux free logiciels (logiciels de dessin et de  modelage 3D) qui nous ont permis de construire les objets de manière virtuelle.

Après analyse des fichiers réalisés en salles informatique, plusieurs objets ont été imprimés en 3D par fabrication additive .

Les objets imprimés ont été donnés aux élèves afin qu’ils se les approprient et qu’ils imaginent une scénographie autour de l’objet 3D.
J’ai ensuite demandé aux élèves de mettre en scène leurs créations pour que je puisse réaliser une photographie.

Après ces ateliers, j’ai souhaité perfectionner ce projet, et ai donc de nouveau scénarisé certaines photos, et même réimprimé plusieurs fois leurs travail, afin de restituer au mieux les idées des élèves.

L’œuvre ici devient prototype et expérimentation collective, c’est  aussi une approche narrative qui nous implique dans l’ère des écologies culturelles et hybrides.

Exposition visible du 9 octobre au  30 novembre 2018.

Forum des Arts & de la Culture
Place Alcalá de Henares
BP 10 035 - 33401 TALENCE CEDEX
Tél. : 05 57 12 29 00 / Fax : 05 57 12 29 01
leforum@talence.fr - www.talence.fr

commentaires

Le paysage sonore

Publié le 6 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans exposit

Le paysage sonore

Du 14 juillet 2017 au 30 mai 2019

Faites l’expérience des paysages sonores du Salève, découvrez la nature en ouvrant grand les oreilles...

Munis d’un smartphone et d’un casque, vous serez plongés dans différents milieux naturels tels que la forêt, les alpages, les zones humides et les villages. Devenez acteur de chacun de ces paysages grâce à un dispositif interactif unique ! Une exposition immersive qui vous amènera à comprendre les conséquences du son des activités humaines sur l’environnement naturel. L’exposition permet de découvrir quatre biotopes et d’incarner différents acteurs du paysage pour mieux comprendre l’impact des activités humaines sur ces écosystèmes.

Prêt de smartphone à l’entrée de l’exposition.

Entrée : 2€, gratuit pour les moins de 6 ans

 

Maison du Salève
775 Route de Mikerne, 74160 Présilly

Le paysage sonore
commentaires

Appel à participations – Science-fiction et imaginaires collectifs au Shadok

Publié le 5 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans appel à participation

Appel à participations – Science-fiction et imaginaires collectifs au Shadok

Science-fiction et imaginaires collectifs
Hier c’était Demain – La culture numérique dans le rétroviseur du futur 

Le Shadok lance un appel à participations, intitulé « Science-fiction et imaginaires collectifs », pour sa programmation 2019. Cette résidence de recherche et développement vise à rassembler créatifs, artistes, chercheurs, auteurs, experts, pour travailler individuellement et collectivement autour du renouvellement de nos imaginaires collectifs du futur.

K. Dick, Asimov, Atwood, Gibson, Orwell… Notre quotidien médiatique déborde, plus que jamais, de cet imaginaire futuriste issu de la science-fiction des années 50 à 80. Toutefois, bien que ces dystopies aient cherché à analyser et mettre en garde contre les dérives possibles liées aux technologies, elles semblent porter aujourd’hui un parfum de fatalisme.
Sommes-nous encore capables d’imaginer un autre futur que ceux proposés par Black Mirror, La Servante écarlate, Blade Runner ou 1984 ?

Le projet se compose de quatre temps de résidence autour de différentes thématiques :

1/ L’Anthropocène • Du 11 au 26 février 2019
2/ La Société du libre • Du 10 au 25 avril 2019
3/ Science de la fiction et fiction de la science • Du 4 au 12 juillet 2019
4/ Le corps connecté • Du 9 au 24 septembre 2019
 

Il est demandé aux résidents d’être tous présents lors du Temps 3 et de choisir, par ordre de préférence, parmi les Temps 1, 2 ou 4 leur souhait de dates d’accueil en résidence.

 

Appel à communication au lien ci-dessous.
 

Proposition à envoyer par mail à contact.shadok@strasbourg.eu avec pour objet « Candidature appel à projets SCIENCE-FICTION » avant le 20/10/2018 à 23h.

Infos et renseignements sur le programme : projetshadoksf@gmail.com

En partenariat avec le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, AV.Lab, les Ensembles 2.2, Hackstub, l’Espace multimédia Gantner (Bourogne) et le Festival Musica 

commentaires

Appel à participation: Performance Arboretum

Publié le 4 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans appel à participation

Appel à participation: Performance Arboretum

Nous recherchons des volontaires issu-e-s du milieu artistique (pratiques corporelles souhaitées) pour participer à ARBORETUM - Performance pour humains et plantes, de Hantu (Weber+Delsaux), Simona Polvani et Sylvie Roques + 16 participants.

Cette performance aura lieu le 26 octobre 2018 au Théâtre de la Cité Internationale (17, Bd Jourdan, 75014 Paris), durant le premier congrès organisé par l’EASTAP (European Association for the Study of Theatre and Performance, 25-27 octobre) Decentering the vision(s) of Europe : The Emergence of New Forms.

 

Pour participer merci de nous contacter par mail avant le 8 octobre 2018, en indiquant en quelques lignes votre formation artistique et votre lien à la performance. 

 

Contacts:
pascale.weber123@gmail.com
simona.polvani@gmail.com 
sroques@noos.fr


Présentation de la performance:

Malgré la violence de la colonisation, un dialogue s’est mis en place entre l’Europe et les pays ayant reconquis leur indépendance, sans que le Post-colonialisme n’efface les traces de pillages et d’acculturation qui devaient soumettre les autochtones à la conception européocentrée du Monde. En se référant à la culture d’anciens pays colonisés, les artistes européens, opposent à leur propre culture des énergies nouvelles, ou parfois refoulées… Mais la performance réinvente, par transposition ou évocation, ce qui l’a inspirée, pour éviter de devenir un spectacle exotique spoliant la richesse culturelle des uns pour vendre du rêve et nourrir l’imaginaire des autres. Le duo Hantu s’est intéressé au rituel mortuaire de Sulawesi (Indonésie). À Coimbra au Portugal, premier pays colonisateur de l’archipel, ils donnent une interprétation de ce rituel. Tandis que la France et le Portugal ont une histoire coloniale comparable, la performance de Hantu est retransmise en direct à Paris. En lien via Skype avec le duo, Simona Polvani et Sylvie Roques se font le relai de cette réinterprétation rituelle et encadrent 7 couples de performers qui vont suivre à distance le rituel pour le rejouer sur scène.
Pour chaque couple, l’un est actif, l’autre passif, l’un est centré sur lui, l’autre dans une posture d’accompagnement. La performance a été conçue comme une cérémonie rituelle d’échange avec ce qui n’est plus, nos morts, notre passé, mais aussi avec ce qui est, et que le monde moderne nous invite à négliger, le silence collectif, le monde du Vivant et du Végétal. Elle signe un refus d’exotisme et de nostalgie pour décentrer notre attention, demander ce que deviennent les rituels ancestraux et la culture dans un contexte de développement écotouristique mondialisé et de transposition culturelle. Quelle est cette culture métissée que l’Europe a construit sans en avoir le projet ?


Biographies:

Hantu (Weber+Delsaux) est un duo de performers dont le travail traite de la mémoire du corps et des fantômes qu’il porte en lui : le corps est en même temps medium et champ d’investigation privilégié. Hantu a présenté son travail au Palais de Tokyo, au Musée de la Nature et de la Chasse (Paris), à la Maréchalerie (Versailles), au MUDAM (Luxembourg), à l’Institut Repine (St-Pétersbourg), à l’Institut Kesenian (Jakarta), au Musée Kheireddine (Tunis), à Plymouth, Montréal, Taipei... (www.hantu.fr)

Simona Polvani est une artiste-chercheuse. Doctorante à l’ED APESA Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction de Pascale Weber. Elle prépare une thèse sur la
performativité dans la dramaturgie de Gao Xingjian en cotutelle avec l’Università Alma Mater Studiorum de Bologne. Elle a participé à différentes créations : Passi. Errare e umano
(Chateau Ephémère, Carrière-sous-Poissy), Disorientamento avec Ludivine Allegue (Musée des arts et métiers, Paris)… et performé pour les artistes Annie Abrahams, Romina De
Novellis, Mélanie Perrier, Sakurako, Pascale Weber.

Sylvie Roques est Docteur en Esthétique, Université Paris 8, Sciences et Technologie des Arts, Habilitée à diriger des recherches, et Chercheur associé au Centre Edgar Morin. Ses
thèmes de Recherche concernent l’exploration des formes scéniques performatives et leur sens culturel ; l’histoire du théâtre et des pratiques scéniques ; les « ressentis » de l’acteur et leur valeur anthropologique.

commentaires

Hyperconscience

Publié le 3 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement, exposit

Hyperconscience

Du 6 octobre au 21 décembre, le Shadok vous invite à questionner votre rapport à vous-même, aux autres et au monde, en regard des transformations engendrées par le numérique. 

Fil rouge de l’année 2018, le programme Hyperconscience explore l’évolution des interfaces et de leur impact sur les individus, leurs comportements et nos sociétés, au fil d'installations, ateliers, rencontres et performances. 

🌐 Dans un monde interconnecté et de plus en plus complexe, sur quels repères, convictions et valeurs pouvons-nous nous appuyer?

Stimulations sensorielles, addiction cognitive, projection virtuelle, ubiquité, contemplation ou transhumanisme sont quelques-unes des notions clés qui traversent ce programme. 

Les contours de notre futur se dessinent dès aujourd’hui : en prenant le pouvoir sur la technologie et ses représentations, le moment est peut-être venu d’être hyper-modernes !

〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰
🎉 Soirée d'ouverture - samedi 6 octobre à 19h 🎉
Ergonomics - Performance dansée 
de Rocio Berenguer Roldan 
Entrée libre 
〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰〰

✅ Tous les événements et ateliers sont gratuits. 

Le programme Hyperconscience est conçu par Exposition permanente et le Shadok en collaboration avec l’Espace multimédia gantner (Bourogne), le Planétarium & Jardin des Sciences de l'Université de Strasbourg, l’association Accélérateur De Particules dans le cadre de Regionale 19, la Faculté des Arts et l'Université de Strasbourg - page officielle.

commentaires

Le mythe de la Singularité - Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?

Publié le 2 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Le mythe de la Singularité - Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?

L'intelligence artificielle va-t-elle bientôt dépasser celle des humains ? Ce moment critique, baptisé " Singularité technologique ", fait partie des nouveaux buzzwords de la futurologie contemporaine et son imminence est proclamée à grand renfort d'annonces mirobolantes par des technogourous comme Ray Kurzweil (chef de projet chez Google !) ou Nick Bostrom (de la vénérable université d'Oxford). Certains scientifiques et entrepreneurs, non des moindres, tels Stephen Hawking ou Bill Gates, partagent ces perspectives et s'en inquiètent.
Menace sur l'humanité et/ou promesse d'une transhumanité, ce nouveau millénarisme est appelé à se développer. Nos machines vont-elles devenir plus intelligentes et plus puissantes que nous ? Notre avenir est-il celui d'une cybersociété où l'humanité serait marginalisée ? Ou accéderons-nous à une forme d'immortalité en téléchargeant nos esprits sur les ordinateurs de demain ?

Voici un essai critique et concis sur ce thème à grand retentissement par l'un de nos meilleurs experts des humanités numériques.

Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie, où il mène des recherches sur l'intelligence artificielle au Laboratoire informatique de Paris 6 (LIP6). Il est président du comité d'éthique du CNRS et a publié divers ouvrages dont le précurseur L'Âme machine, au Seuil en 1990.

 

Jean-Gabriel Ganascia, 2017, Le mythe de la Singularité - Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?, Le Seuil: SCIENCE OUVERTE, 144 pages, 18.00 euros.

commentaires

Folies Numériques

Publié le 1 Octobre 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement

Folies Numériques

NUIT BLANCHE PARIS - 6 octobre
19h-04h

UNE NUIT BLANCHE DE Folie !
Notre centre dédié à la création et aux cultures numériques, propose des Folies Numériques à découvrir durant toute la Nuit Blanche au cœur du Parc de la Villette. 

C'est une déambulation dans la folie numérique qui est proposée pour une plongée en apnée dans l'exposition [ô] qui présente des œuvres aquatiques en interrogeant la ressource EAU, complétée par une exposition de la Galerie Plateforme (Paris XXe).

Le Clair Obscur propose dans #EXOTERRITOIRES, à un groupe de spectateurs d’embarquer en mission spatiale avec un astronaute pour une mission futuriste sur une exoplanète. Un spectacle déambulatoire art/science/fiction.

Le collectif IN-DIALOG érige aux abords de la Folie le Pavillon D.M.T, une structure architecturale qui réagit en mouvement et en lumière à vos ondes cérébrales.

Avis de Tempête sur le Parc : Pedro Marzorati présente WIND, des habitats volés par le vent qui interrogent le dérèglement climatique et le Land Art urbain.


====== Détail du programme ======

----> Avis de Tempête sur le Parc : Pedro Marzorati Art présente sa surprenante installation "WIND, des habitats volés par le vent" aux abords de la folie numérique. Suspendue dans les arbres, elles sera mise en lumière pour l'occasion et restera 3 mois dans le Parc en préfiguration d'un événement de Land Art Urbain.

----> #EXOTERRITOIRES, Embarquements en mission spatiale avec un astronaute pour une mission futuriste sur une exoplanète : 19h / 20h30 / 22h / 00h / 01H30.
inscription sur place et en ligne : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSckBCkfPfcrfaIrH72EAz6qGRIxBmZZ1k6bt2wcoOLIXjalmw/viewform
En partenariat avec la Cie le Clair Obscur, l'ODIA Normandie et l’Observatoire de l’Espace du CNES

----> Le surprenant Pavillon D.M.T, du collectif IN-DIALOG trônera sur les pelouses attenantes à la folie. et vous accueillera pour réagir à vos ondes cérébrales.

----> EXPOSITION [ô]
A l'intérieur de la Folie Numérique, un parcours d'oeuvres aquatiques, qui interrogent la ressource EAU avec :

IMAGE LATENTE, Urbrain 
IRRIGATION, Marc Limousin
JE BRÛLE... Florent Colautti
UNITED LAND, François Ronsiaux
FICTION 1, Hugo Arcier
HYDROCHORISME, Eric Le Maire
KINETIC WAVES, Joan Giner & Frédérique Whittle
LES EAUX DE LA, Jessica Servières

Exposition en partenariat avec la Galerie PLATEFORME (PARIS XXe)

----> BAR NUMERIQUE
Un bar vous accueillera au bord du canal pour un moment festif et convivial pour échanger avec les artistes. 
Il servira en pression la bière artisanale de Pantin , GALLIA IPA
Les Nomades Urbaines Contemplatives de Pedro Marzorati proposeront un moment de détente pour les petits coups de fatigues.

commentaires

APPEL À PROJETS ART NUMÉRIQUE & MOBILIER URBAIN

Publié le 30 Septembre 2018 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

APPEL À PROJETS ART NUMÉRIQUE & MOBILIER URBAIN

L’appel à projets lancé par JCDecaux et Stereolux, en lien avec Nantes Métropole, marque la rencontre entre l’univers des arts numériques, du mobilier urbain et de l’espace public. Il s’inscrit dans la dynamique d’innovation impulsée par la collectivité en 2017 dans le cadre du marché de mise à disposition de mobiliers urbains sur le territoire par son partenaire JCDecaux.
Élément essentiel du paysage urbain, le mobilier urbain fait l’objet de nouvelles opportunités créatives et expérimentales dans la ville. Cet appel à projet récompensera deux projets artistiques qui seront révélés à l’automne 2018 et exposés sur les « mobiliers numériques tactiles » JCDecaux en 2019.
Cette association d'acteurs est ainsi une opportunité pour favoriser la création et l'innovation au service de la fabrique de la ville de demain.

Cet appel à projets vise à proposer une approche artistique et sensible des mobiliers urbains via l’intégration d’oeuvres artistiques dans des mobiliers pourvus d’écrans et interactifs.
Pour cela, deux projets seront sélectionnés : chaque projet aura à sa disposition deux bornes interactives fournies par JC Decaux, qui seront exposées pendant quatre semaines en avril-mai 2019 au sein de deux zones définies : l’hyper-centre historique (délimité par les places du Bouffay, Royale, Graslin, Feydeau/Commerce) et le secteur des Nefs et du Parc des Chantiers.

L’appel à projets est ouvert à tous les artistes œuvrant dans les domaines du numérique, de la vidéo, du design, de l’architecture, etc.
Le projet peut être porté individuellement ou collectivement.
Il doit prendre la forme d’une oeuvre originale intégrée aux mobiliers mis à disposition.

 

Modalités:

Une enveloppe globale de 20 000 € HT est attribuée à l’appel à projet. Ce budget est réparti de la manière suivante :

6 000 € HT seront versés à chacun des deux artistes lauréats par Stereolux, et sont destinés à couvrir :
> Les frais artistiques, incluant la rémunération de l’artiste lauréat et la cession des droits sur l’œuvre à produire;
> Les éventuels frais d’achat de matériel spécifiquement liés à l’œuvre, en plus des mobiliers mis à disposition par JC DECAUX ;
> Les frais liés à l’embauche, par l’artiste lauréat, de prestataires pour l’assister sur certains points spécifiques du projet (informatique, électronique, etc).
Une enveloppe de maximum 8 000€ HT sera allouée aux frais de production, et sera gérée directement par Stereolux. Ce budget de production permettra de prendre en charge les frais de production, notamment les frais liés aux déplacements des artistes dans le cadre des temps de création et de production et pour l’inauguration des dispositifs en avril 2019 (transport, hébergement, restauration,...).

Sélection du projet:

La sélection des projets lauréats sera effectuée par un jury composé des structures partenaires. Les critères pris en compte par le jury sont disponibles dans règlement de l’appel à projet disponible en téléchargement.

Candidature:

Les candidats devront remplir un formulaire en ligne disponible se trouvant au lien ci-dessous.
Les candidats devront également rédiger un dossier de candidature en français ou en anglais (8 pages maximum incluant visuels, liens vidéos et tout support visuel venant appuyer le dossier de candidature) et joindre la matrice budgétaire fournie complétée. La composition du dossier est détaillée dans le règlement de l’appel à projet disponible en téléchargement.
Le dossier et la matrice budgétaire sont à envoyer sous la forme de deux fichiers PDF à l’adresse suivante : appelaprojets@stereolux.org 
La candidature devient effective à réception du formulaire de candidature en ligne complété du dossier de candidature et de la matrice budgétaire.
La date limite de candidature est fixée au 20 octobre 2018.

commentaires

CHIMERIA

Publié le 29 Septembre 2018 par Anaïs BERNARD dans festivals

CHIMERIA

La 12ème édition du Festival international des Arts et des Sciences Visionnaires CHIMÉRIA 2018 ouvrira ses portes du samedi 6 au dimanche 21 Octobre 2018 à Sedan, ville classée d’art et d’histoire, située dans le département des Ardennes en nouvelle RÉGION GRAND-EST. Cette ville de Sedan, de par sa situation géographique, se trouve à 1h30 de Bruxelles, 2h de l’Allemagne, 1h de la ville de Luxembourg et à 2 h de Paris, offrant ainsi de nombreuses possibilités pour la fréquentation de notre festival.
Depuis sa première édition en 2002, CHIMÉRIA est devenu l’événement culturel incontournable de l’Art Visionnaire contemporain pour les amateurs, les curieux, les professionnels, les collectionneurs.
Événement unique en France, ce festival propose plusieurs sites d’expositions de peintures, sculptures, illustrations, de grandes qualités artistiques, sur deux sites importants de notre ville. La salle Marcillet en plein centre ville, ainsi que les salles des Antiques, des Ducs de Bouillon et des Trésors de notre magnifique château fort, le plus grand d’Europe de par sa superficie.
Ce festival unique dans sa conception permet d’accéder à une connaissance philosophique et artistique grâce à une riche programmation de conférences, débats, projections cinématographiques, rencontres avec les artistes et les scientifiques, la littérature et le spectacle vivant. Créé et organisé par Marylène Leterrier, fondatrice du Cercle Artistique sedanais, assistée de son fils Romuald Leterrier, chercheur en ethnobotanique, cofondateur de CHIMÉRIA, avec l’aide précieuse cette année de la commissaire d’exposition Régine Abadia. Le festival est une révolution dans l’approche et la perception des Arts et des Sciences visionnaires
auprès du public. 90 artistes présenteront cette année leurs œuvres à nos cimaises, artistes de renommée internationale, dont les œuvres, pour certains d’entre eux, sont exposées dans de grands musées tant en France qu’en Europe, aux Etats Unis, au Japon etc. 32 nations participent à CHIMÉRIA, une formidable aventure artistique pour le rapprochement des cultures et des peuples.

commentaires

Platonium, d'Éric Michel et Akari Lisa Ishii

Publié le 28 Septembre 2018 par Anaïs BERNARD dans artiste

Platonium, d'Éric Michel et Akari Lisa Ishii

Trois dimensions vous attendent avec Platonium : la première est une plongée vertigineuse dans l’infiniment petit et l’infiniment grand ; c’est aussi une œuvre qui, dans sa configuration complète, vous transporte d’un espace sombre, foisonnant d’images mystérieuses, vers un autre, très grand, où un puits de lumière monumental joue avec façades et fontaine ; enfin, derrière cette production se cache une dimension scientifique prodigieuse que chacun peut explorer sur ce site avant ou après sa visite.

Cette œuvre immersive a été conçue dans le cadre de l’Année internationale de la lumière 2016 en partenariat avec l’Université Claude Bernard Lyon 1 et l’Université de Lyon et la participation de trois laboratoires de recherche (ILM, IRCELYON et CRAL).Elle a été réalisée à partir de recherches scientifiques lyonnaises de pointe et réinterprétées par des yeux d’artistes. Certaines font écho à la COP21, conférence internationale sur le climat (Paris, nov-dec. 2015).

Présentée pour la première fois à la Fête des lumières de Lyon en 2016, elle a rencontré un vif succès public et a remporté le Prix Fête des Lumières Recylum pour sa créativité, son innovation et son éco-responsabilité.

« Platonium », en partenariat avec la Cité des sciences et de l’industrie dans le cadre de la Nuit Blanche, sera à découvrir sur le site du Parc de la Villette, Paris, du 6 au 7 octobre 2018.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 200 > >>