Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

LA BELLE VIE NUMÉRIQUE !

Publié le 21 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

Marie Julie Bourgeois

Marie Julie Bourgeois

LA BELLE VIE NUMÉRIQUE !
17 novembre 2017 - 18 mars 2018
Depuis la fin des années 1980, le « numérique » a transformé irrémédiablement nos vies mais également la démarche artistique à travers le monde. L’exposition proposée par La Fondation Groupe EDF et le commissaire Fabrice Bousteau, tente de capter un instantané de notre époque insaisissable et questionne la scène artistique actuelle.


Informations:
Entrée libre
du mardi au dimanche de 12h à 19h

Lieu :
Espace Fondation EDF
6, rue Récamier 75007 Paris

Comment les artistes des dernières générations, ceux qui ont vu arriver la révolution numérique et ceux qui sont nés avec, ont-ils transformé leurs pratiques ? Comment reflètent-ils le changement de perception du monde ressenti par chacun d’entre nous ? Leurs outils de création ont-ils été influencés par les outils GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) ? Quels regards portent-ils sur ce nouveau monde dont on ne perçoit plus parfois les frontières entre réel et virtuel ?

A travers un parcours sensible, rassemblant les travaux d’une trentaine d’artistes aussi bien reconnus qu’émergeants comme Aram Bartholl, Lee Lee Nam, Lyes Hammadouche, Matteo Nasini, Amalia Ulman, Winshluss, Xavier Veillan, Julien Levesque, Encoreunestp, cette exposition peut surprendre car elle se détache volontairement de l’image technologique ou des clichés technoïdes que le mot « numérique » fait surgir dans l’imaginaire collectif.

L’exposition questionne plutôt le visiteur avec humour, dérision ou encore émerveillement, le renvoyant à son vécu, à ses sentiments, et l’invite à découvrir les délices, et les vices, de son devenir numérique.

Vie numérique mode d’emploi !

commentaires

Vice Versa 4.0

Publié le 20 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Vice Versa 4.0

Rencontres arts numériques-recherche-industries culturelles et créatives

Initié par Transcultures en 2014 en complicité avec l’Institut de recherche Numediart (Université de Mons), Vice Versa entend donner une visibilité particulière et susciter une réflexion critique et publique autour de projets Arts/Sciences dits « innovants », liés à des enjeux importants des cultures numériques en lien étroit avec les domaines de la recherche et des industries culturelles et créatives.

Cette quatrième édition qui s’inscrit dans la Saison des Cultures Numériques initiée par le Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mettra le focus sur le projet européen Crossborder living lab, un réseau transfrontalier mis en place fin 2016, dans le cadre du projet  Interreg C2L3play  par l’Institut de Recherche Numediart (UMons), Transcultures et 12 autres partenaires sur trois régions (Wallonie, Nord-Pas de Calais, Flandre occidentale) : Le Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains, l’Université de Valenciennes et du Haut Cambrésis, l’Université  Lille 3, Pictanovo, les Rencontres audiovisuelles (Lille), Lille Design, la Communauté d’agglomération des Portes du Hainaut, Game In (Tourcoing), Budafabriek (Courtrai), Design Regio Kortrijk,  le Mundaneum (Mons) et le cluster TWIST.

La matinée de ce vendredi 24 novembre sera consacrée à la conférence de presse de ce projet européen soutenu par le programme Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen, tandis que l’après-midi proposera des tables rondes : entre artistes, universités et laboratoires, chercheurs et invités extérieurs au réseau du Cross Border Living Lab susceptibles de nourrir la réflexion commune et de favoriser de futures collaborations entre les participants.

Vice Versa #4 accueillera également une exposition de projets accompagnés par le Crossborder Living Lab avec des artistes belges et français associés (dont Jonathan Pepe, Hugo Deverchère, Franck Soudan, Laurent Silan, Manu Di Martino…) qui les présenteront et une performance connectée spécialement conçue sur la thématique Arts/Sciences pour l’occasion par Valérie Cordy (artiste numérique et metteuse en scène) ouvrira au Vecteur voisin, un partage d’expériences sur différents enjeux croisant recherche/création numérique et applications concrètes. La journée se terminera par un drink/networking et l’expérience immersive de l’installation interactive de l’artiste Jason Michel.

 


Informations:
24.11.2016
Conférence de presse : 10:00
forum : 13:30 > 20:00
Quai10 : Quai Arthur Rimbaud 10, 6000 Charleroi
Le Vecteur : Rue de Marcinelle 30, 6000 Charleroi
gratuit – réservation


Production:
Transcultures | C2L3Play/Crossborder Living Lab. Avec le soutien de l’Union européenne – programme Interreg – France Wallonie Vlaanderen, de la Fédération Wallonie-Bruxelles (cellule arts numériques – dans le cadre de la Saison des Cultures Numériques), en partenariat avec le Quai10, le Vecteur. L’artiste Jason Michel en résidence au Vecteur dans le cadre de la Biennale Watch This Space 9 du réseau 50° Nord (coproduction Fructôse | Dunkerque), le Vecteur | Charleroi et Welchrome | Boulogne-sur- mer)

Vice Versa 4.0
commentaires

IMPACT : Arts, Sciences et technologies au cœur de l’Euregio Meuse-Rhin

Publié le 20 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

IMPACT : Arts, Sciences et technologies au cœur de l’Euregio Meuse-Rhin

IMPACT : Arts, Sciences et technologies au cœur de l’Euregio Meuse-Rhin

A l’heure où la technologie investit tous les secteurs de la société et où l’art semble de plus en plus concerné par les technologies créatives et les cultures digitales, le Théâtre de Liège (Lead Partner) et ses partenaires de l’Euregio Meuse-Rhin lancent IMPACT, un nouveau projet d’envergure qui a pour ambition de favoriser la coopération des secteurs artistique, académique et industriel.
Le projet IMPACT (International Meeting in Performing Arts and Creative Technologies) bénéficie du soutien du programme de coopération INTERREG V-A Euregio Meuse-Rhin, de la Wallonie et de la Deutschsprachige Gemeinschaft Belgiens.

L’objectif principal d’IMPACT est de mettre sur pieds le premier un pôle eurégional et transectoriel de coopération, de recherche et développement, de production et de diffusion dans le champ des nouvelles technologies et des arts de la scène.
 
Dans cette aventure, le Théâtre de Liège est entouré 9 partenaires : Le CultuurCentrum Hasselt, Jazz Maastricht, le Kulturbetreib de Aachen , le Chudoscnik Sunergia Eupen, L’Interface ULg, L’Expertise Center on Digital Media de l’Université de Hasselt, la MAD Faculty de la PXL Hoogheschool Hasselt, le Département UNU MERIT de l’Université de Maastricht et  REGINA e.V  à Aachen.


Création, formation, diffusion : les trois piliers d’IMPACT

IMPACT repose sur une programmation ambitieuse de trois ans dont les mots d’ordre sont : création, formation, diffusion. Le projet développera ses actions sur le territoire de l’EUREGIO Meuse-Rhin, entre Hasselt, Maastricht, Aachen, Eupen et Liège.

3 pays, 3 langues, 5 cultures et plus de 4 millions d’habitants.
Activités

IMPACT Lab
Le laboratoire de recherche et développement en Arts et Technologies IMPACT aura pour mission de repérer et accompagner les porteurs de projets innovants dans les domaines des nouvelles technologies et de la culture.
2 appels à projets
Plus de 800.000 euros d’investissement dans les projets
Min. 20 collaborations artiste/centre de recherche/entreprise
 
IMPACT Learn
Pôle eurégional transdisciplinaire de formation en Arts et Technologies aura pour objectif de favoriser les collaborations et les connexions entre les différents secteurs concernés.
Workshops (pro, étudiants, enfants), masterclasses, conférences et résidences de recherche et création (jeunes artistes & jeunes chercheurs).
 
IMPACT Forum
Le Forum International des Industries Innovantes rassemblera des chercheurs, des artistes et des entreprises issues du secteur des nouvelles technologies et des Industries Culturelles Créatives.
Présentation des projets développés dans IMPACT LAB, Présentation de spectacles internationaux, démos & innovation shows de laboratoires et entreprises/Startup eurégionaux, européens et internationaux.
 
Calendrier
:
Forum #1 /2017: 03.11.2017  >> 21.11.2017
Forum #2 /2018: 04.11.2018 >> 22.11.2017
 

commentaires

Penser les relations entre médias

Publié le 19 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage, Ouvrage

Penser les relations entre médias

L'évolution constante du paysage médiatique invite les chercheurs à repenser sans cesse les changements de société sous différents angles, qu'ils soient culturels, sociaux, économiques ou historiques. Dans cette optique, les travaux sur la notion de convergence, ainsi que sur celle de transmedia se sont multipliés depuis le début des années 2000. Ceux-ci permettent d'analyser les stratégies mises en place par les acteurs pour construire et penser les relations entre supports médiatiques.
Cet ouvrage propose d'examiner le rendement heuristique de ces notions. Il vise également à étendre ces réflexions à des problématiques et des théories générales en sciences humaines et sociales, en plaçant le facteur humain et en particulier la construction des publics au coeur des questionnements.
 
 
SOMMAIRE

Laurent Di Filippo, Émilie Landais – Dispositifs transmédiatiques, convergences et publics : construire et penser les relations entre médias

Conception des dispositifs et représentations des publics
Frédéric Marty – Les représentations du public enseignant chez les concepteurs de dispositifs numériques éducatifs. Le nouveau player du site.tv
Eva Sandri – Interroger la notion de dispositif transmédiatique au musée d’ethnographie : le cas du Museon Arlaten
Julie Pasquer-Jeanne – Les dispositifs de médiation éducative au Château de Versailles : Fiction, Transmédia et Multimodalité
Rosanna Contreras-Gama – L’approche transmédiatique dans les dispositifs photo-humanitaires et l’idée de « spectateur citoyen »

Pratiques hétérogènes parmi les publics
Marta Boni – Enjeux des dispositifs transmédiatiques comme cadres de l’expérience
Julien Falgas – Prendre en compte les pratiques non-contributives. Approche méthodologique de l’étude des pratiques (trans)médiatiques des lecteurs de la bédénovela Les Autres Gens
Cyril Brizard – La transphonographie à l’essai du metal symphonique de Nightwish et de ses amateurs : un voyage vers la création continuée

Changements et résistances
Camille Jutant – Pratiques transmédiatiques des publics de la culture : jeux en réalité alternée et jeux sur téléphone portable
Patrick Prax – Envisager la co-création dans les jeux en ligne comme média alternatif
Yannick Pourpour – Versionnement multisupport et surenchère technologique : conflits techniques et esthétique

 

Laurent Di Filippo et Émilie Landais (dir.), 2017, Penser les relations entre médias. Dispositifs transmédiatiques, convergences et constructions des publics, Néothèque, 320 pages, 25,00 euros.

commentaires

Exposition L’Autre… De l’image à la réalité 3/3 : L’Autre Nous

Publié le 18 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

Exposition L’Autre… De l’image à la réalité 3/3 : L’Autre Nous

Dernier volet du cycle curatorial de Blandine Roselle, avec les artistes Beb-deum, Pascal Marquilly, et Lucy + Jorge Orta.

Les bouleversements planétaires actuels, — qu’il s’agisse des conséquences de l’ensemble des problèmes environnementaux ou de l’accélération d’un développement circonscrit à une vision technoscientifique vouée au profit —, nous interrogent sur notre avenir et sur notre relation à l’autre.
L’uniformisation gagnera-telle sur la diversité ? Ou au contraire la mondialisation crispera-t-elle les réflexes communautaristes ? A l’heure du tout-global, le rapport de soi à l’autre va-t-il vers une union (réunion ou confusion) ou vers une division (séparation ou distinction) ? Renverra-t-il à une réalité ou bien à une fiction de soi et des autres ? Et s’il y a un nous, qui en décidera et qui le définira ? Le propos de cette exposition n’est pas d’entretenir un scénario catastrophe ni de nourrir le désastre.
Les œuvres d’anticipation ici présentées n’oublient pas, au-delà de leur fonction d’alerte, de nous sortir d’un fatalisme collectif, envisageant de multiples dénouements.

Autour de l’exposition, venez assister à la rencontre avec Alain Damasio et Marc Atallah le 20 octobre.

Entrée libre・ Exposition du 4 octobre au 9 décembre

commentaires

L’Autre… De l’image à la réalité 3/3 : L’Autre nous Rencontre avec Pascal Marquilly

Publié le 17 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

L’Autre… De l’image à la réalité 3/3 : L’Autre nous Rencontre avec Pascal Marquilly

Vendredi 24 novembre 2017 20:00 → 22:00

Dans le cadre de la rési­dence de créa­tion numé­ri­que de Pascal Marquilly en 2017 à la Maison populaire.
Artiste invité par Blandine Roselle, commissaire en résidence dans le cadre de l’exposition du centre d’art « L’Autre… De l’image à la réalité ».
Première étape de création du projet « Ombres de Chimère », l’installation présentée est issue d’une résidence numérique à la Maison Populaire. Elle est composée de papier ajouré (découpage au laser, essais réalisés au Pop [Lab] et finalisation au TechShop de Lille) et de mécanismes permettant la projection d’ombres en mouvement.
Les images apparaissent et disparaissent presque simultanément, fabriquées par le truchement d’un dispositif mécanique aléatoire. C’est un ballet incertain où les formes flottantes évoquent les figures troubles de l’inconscient, qui pour autant s’ancrent dans le réel…
Fouillant les ombres de l’enfance et les terreurs nocturnes, rabattues dans un paysage de guerre, l’œuvre évoque les ombres spectrales flottants sur nos écrans.
« Ombres de Chimère » est un processus de création porté conjointement par Pascal Marquilly, François Andes et Luiz Gustavo Carvalho.


Entrée libre
Réservation au 01 42 87 08 68

commentaires

La théorie des multirêves

Publié le 16 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans performance

La théorie des multirêves

25 novembre 2017, à 21 h 00
POITIERS (86) | Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS
Au planétarium. Plein tarif : 6,50 € // Tarif réduit : 3,50 €.

Performance multiple astrophysique, littérature fantastique, images et sons

La Théorie des MultiRêves est un voyage à travers des mondes parallèles au nôtre basé sur les recherches actuelles de l’astrophysicien Aurelien Barrau et en particulier son livre Univers Multiples – À l’aube d’une nouvelle cosmologie. Elles remettent en question notre idée du temps, de l’espace, de l’identité, du monde… « C’est l’histoire d’un homme qui rêve plongé dans un monde “cosmico- délirant” soumis à des transformations à travers l’espace et le temps. […] Un voyageur étranger un peu comme le Petit Prince qui s’engouffre dans la gueule du loup. » Lecture, musique, et vidéo se mêlent pour offrir une expérience singulière qui emprunte à l’univers de Lovecraft, pour dire et révéler l’invisible et l’inconnu.

La performance réunit Aurélien Barrau, Jean-Philippe Cazier, Andreas Marchalet Danièle Riviere, elle est inspirée du livre éponyme de Jean-Philippe Cazier (éd. Dis Voir, sep 2017)

En partenariat avec les éditions Dis voir (Danièle Rivière) et l’Eesi (Poitiers).

commentaires

Séminaire JEUX VIDÉO - Les Jeux vidéo: un art de l'exploration

Publié le 15 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Séminaire JEUX VIDÉO - Les Jeux vidéo: un art de l'exploration

Evènement tout public, entrée libre, proposé en partenariat avec l’ Université de Lorraine et la MGEN.

🔸🔶 Le jeu vidéo: un art de l’exploration ? 🔷🔹

C’est la question à laquelle vont répondre 7 professionnels du milieu lors de cette après-midi d’étude du jeu vidéo. 
3 chercheurs spécialistes et 4 créateurs reconnus seront réuni afin d’échanger autour du jeu vidéo comme mode d’expression.

Art, réflexion, science du comportement, au-delà du caractère ludique le séminaire interrogera la capacité du jeu vidéo à mettre en rapport le réel et le virtuel 📺🕹🤔

👾 PROGRAMME - Samedi 18 novembre 2017 👾
14h30 : Introduction
14h45 – Table ronde 1: Explorer pour découvrir l’imaginaire avec les concepteurs des jeux Event0 et Un pas fragile. 
16h15 - Table ronde 2: Explorer pour retourner au réel avec les concepteurs de A Normal Lost Phone et We all end up alone.

👾 INTERVENANTS 👾
Emmanuel Corno, game designer et créateur du studio Ocelot Society. Il a collaboré à la création du jeu "Event0" (plusieurs fois nominés à l’Independent Games Festival).
🔸 https://event0game.com/

Géraud de Courreges a travaillé chez Ubisoft sur des productions d’envergure avant de devenir game designer. Anciennement étudiant à l’ENJMIN, il a réalisé le jeu "Un pas fragile" avec Alisée Preud'homme et Grégory Parisi, Prix du meilleur jeu étudiant lors de l’Independent Game Festival en 2017.
🔸 http://www.igf.com/un-pas-fragile

Elizabeth Maler est co-fondatrice du studio Accidental Queens. Leur premier jeu, "A Normal Lost Phone", s’est vendu à plus de 100.000 exemplaires. Leur jeu touche à des sujets sensibles, comme l’adolescence, la quête de soi, le passage à l’âge adulte, l’homophobie et la dépression.
🔸 https://accidentalqueens.com/

Nice Penguins, équipe à l’origine de "We all end up alone", Nice Penguins est un studio de jeux vidéo indépendants situé à Tcrm-Blida. Il est composé d'Adrien Brégeot (illustration, animation), Anthony Guérin (Développement et Game Design) et d'Yvan Corsiglia (Développement et Scénario)
🔸 http://nicepenguins.tumblr.com/

Sébastien Genvo est Professeur à l’ Université de Lorraine. Game designer chez Ubisoft de 2001 à 2002, il a soutenu la première thèse en France sur les jeux vidéo (2006). Il a également réalisé le jeu indépendant Keys of a gamespace. Il est responsable de l’Expressive gamelab, plateforme d’analyse de jeux vidéo localisée à Tcrm-Blida.

Guillaume Grandjean est agrégé de Lettres modernes et ancien élève de l’ École Normale Supérieure de la rue d’Ulm et doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lorraine. Il rédige actuellement une thèse sur la notion d’exploration dans le jeu vidéo.

Esteban Giner est chercheur doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lorraine. Ses recherches portent sur l’expressivité des Jeux Vidéo.

Séminaire JEUX VIDÉO - Les Jeux vidéo: un art de l'exploration
commentaires

ENTRE LES CORPS

Publié le 14 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage, Ouvrage

ENTRE LES CORPS

L'art vivant implique le corps dans la création d'une esthétique intercorporelle : relation directe avec le public, échanges entre les partenaires, émersion de sensations intimes. Par le contact tactile des mains, des corps et des peaux, des informations invisibles sont activées dans les réseaux nerveux, hormonaux et cérébraux. Ainsi, les artistes se reconnaissent par la projection de leur espace corporel qui repose sur une sensibilité empathique, dans une reconnaissance affective et sur une résonance motrice.


Bernard Andrieu est professeur en Staps à l'Université Paris-Descartes et directeur de l'EA 3625 TEC. L'ouvrage est soutenu par le GDRI836CNRS Body Ecology bye Physical Adapted Sportives Activities.
Cyril Thomas est responsable de la recherche et du développement au Cnac, co-titulaire de la chaire ICiMa.

 

B. Andrieu, 2017, ENTRE LES CORPS - Les pratiques émersiologiques aujourd'hui (cirques, marionnettes, performance et arts immersifs) - Actes du colloque des 7 et 8 octobre 2016 au Centre national des arts du cirque, Paris, L'Harmattan, 232 pages, 24.00 euros.

commentaires

LE DEVENIR CYBORG DU MONDE (Les nouvelles anthropotechniques du corps)

Publié le 13 Novembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

LE DEVENIR CYBORG DU MONDE  (Les nouvelles anthropotechniques du corps)

Depuis quelques décennies, nombre d’œuvres de science-fiction et d’art “artialisent” un nouveau souci de soi : celui, transhumaniste ou eugéniste, de “designer” sa vie en se customisant en cyborg. Des prothèses bioniques douées d’intelligence artificielle à la modification de ses propres données génétiques, il s’agit d’hybrider l’organique et le cybernétique, le naturel et l’artificiel pour amplifier ses capacités, vivre mieux et plus longtemps, immortel?, dans un univers où il faut aussi se préparer à changer de planète. L’objet du colloque, qui prolonge le séminaire (2014-2017) de l’axe ADS du MICA (EA 4426) et les rencontres organisées par UniverScité à La librairie Mollat (station Ausone, février-avril 2017) est de mettre en évidence l’ambivalence de ce devenir-cyborg.

 

PROGRAMME

Lundi 20 Novembre La Philosophie du Cyborg (Librairie Mollat, Espace Ausone)

13h45 Ouverture du colloque De quoi “cyborg” est-il le nom ? Bernard Andrieu et Bernard Lafargue

Médiateur : Thomas Brunel

14h30 Moins c’est plus : le cyborg, la femme, l’autre. Raphaël Cuir (Chargé de mission à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Président de l’Aica)

15h30 What Cyborgs Can’t Do: Extension and Reduction of the Body in Traditional Tai Chi Training. Akira Kurashima (professeur au département de sociologie de l’université de Kwansei Gakuin, Japon)

16h30 Pause café

Médiateur : Aurélia Gaillard

17h What Can a Body Do? For a metrobodily transition. Giorgio Cipoletta (Artiste biotechnologique et professeur adjoint d’Art Visuel et Technologie de Macerata, Italie)

17h45 Activer son corps vivant : vers le biohybride. Bernard Andrieu (Professeur d’Université, UFR STAPS, Paris Descartes)

 

Mardi 21 Novembre Esthétique Du Cyborg (Université Bordeaux-Montaigne, MSHA, salle Jean Borde)

Médiateur : Bernard Andrieu

9h Histoire naturelle de l’artificiel et de l’hybridité. Bernard Claverie (Professeur des Universités à Bordeaux INP, Directeur de l’ENSC Bordeaux)

9h45 Transexpériences des borgperformances. Cécile Croce (MC HDR à l’IUT BordeauxMontaigne) 10H30 Pause café Médiateur : Bernard Lafargue

10h45 Manifeste cyborg de Donna Haraway : penser/acter son corps politique ou la puissance de l’avatar. Claire Lahuerta (Professeur dans l’UFR Arts, Lettres et Langues de l’Université de Metz, Laboratoire CREM, EA 3476)

11h30 Postgenrisme : au delà de la binarité de genre avec les performances de Khannea Sun Tzu, Heather Cassils, Genesis Breyer P-Orridge ou Valkyrie Ice. Alexandra Aïn (Doctorante en Arts Plastiques à l’Université Bordeaux Montaigne, Laboratoire MICA, EA 4426)

12h15 Déjeuner

Médiateur : Xavier Lambert

14h Des objets et des hommes : l’humain et le désir d’objet dans les fictions du posthumanisme. Aurélia Gaillard (Professeur des Universités en Lettres Modernes, Laboratoire SPH EA 4574, Université Bordeaux-Montaigne)

14h45 Les fakirs augmentés des récits merveilleux-scientifiques : énergie psychique et machines diaboliques. Fleur Hopkins (Doctorantes en Histoire de l’Art à l’Université Paris 1 Sorbonne et chercheuse associée au laboratoire à HiCSA, EA 4100)

15h30 Pause Café

Médiateur : Johann Château-Canguillhem

16h L’hybridation comme unité d’information et de programmation, vers une nouvelle esthétique. Anaïs Bernard (ATER à l’Université de Strasbourg, Laboratoire CREM, EA 3476)

16h45 Spectres de l’homme : Ghost in the Shell et la déconstruction de l’humanisme. Jean-Paul Engélibert (Professeur des Universités en Littérature Comparée à l’Université Bordeaux-Montaigne, Laboratoire TELEM, EA 4195)

17h30 Le devenir-corps. Plasticité et vicariance. Carole Hoffman (MC en Arts Plastiques à l’Université de Toulouse Jean Jaurés, Laboratoire Lara Seppia, EA 4154)

 

Mercredi 22 Novembre Immersion et émersion (Université Bordeaux-Montaigne, MSHA, salle Jean Borde)

Médiateur : Carole Hoffman

9h “Veillance” et liberté. Une question de frontières individuelles. Thomas Brunel (Doctorant en Arts Plastiques à l’Université BordeauxMontaigne, MICA, EA 4426)

9h45 Prothèses et modifications corporelles. De l’appareillage fonctionnel au détournement artistique. Aurélie Martinez (Docteure en Arts (Histoire, Théorie, Pratique) à l’Université Bordeaux-Montaigne, Laboratoire CLARE, EA 4593)

10H30 Pause café

Médiateur : Cécile Croce

10h45 L’art porno-érotique de soi. Johann Château-Canguillhem (Docteur en Esthétique à l’Université BordeauxMontaigne, Laboratoire MICA, EA 4426)

11h30 Naître cyborg et n’être que cyborg. L’eugénisme du transhumanisme. Bernard Lafargue (Professeur des Universités en Esthétique à l’Université Bordeaux-Montaigne, Laboratoire MICA, EA 4426)

12h15 Déjeuner

Médiateur : Jean-Paul Engelibert

14h Vers une refabrication de l’espèce ? Judith Nicogossian (Docteure en Anthropobiologie, Paris)

14h45 L’embarquement pour cyborg. Xavier Lambert (Professeur des Universités en Arts Plastiques à l’Université Toulouse Le Mirail / Jean Jaurès, Laboratoire Lara Seppia, EA 4154)

16h Pause Café

16H30 Conclusion et débat Bernard Andrieu et Bernard Lafargue

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>