Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Articles avec #experiences catégorie

Elémentaire - sieste sonore écologique et paysagère

Publié le 17 Janvier 2019 par Anaïs BERNARD dans exposit, expériences

Elémentaire - sieste sonore écologique et paysagère

Élémentaire - sieste sonore écologique et paysagère
espace sonores
du 8 janvier au 29 juin 2019

aux horaires d'ouverture du Cube

Élémentaire” est une installation sonore basée sur des enregistrements de sons environnementaux (field recording), mettant en avant la musicalité indigène des bruits de la nature et plus particulièrement l’évocation des 4 éléments (terre, air, eau, feu).
Cette création est conçue comme une balade sonore assise. L’écoute se fait confortablement installé sous des casques (en grande partie binaurales) qui nous coupent de l’environnement sonore in situ. Des pâturages pyrénéens à la jungle malaise, du maquis corse aux lacs birmans, il n’y a qu’un pas : que seule l’oreille peut franchir ! Cette invitation à l’écoute du monde est aussi une invitation au silence... un espace-temps ouvert à tous, dédié à l’écoute de la biodiversité du sonore, où le silence est “l’espèce” que nous tentons de protéger.

 

Le Cube
20 cours Saint-Vincent
92130 Issy-les-Moulineaux
01 58 88 3000

commentaires

PARCOURS IX - EXPÉRIENCES VR / AR

Publié le 24 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans expériences, evenement

PARCOURS IX - EXPÉRIENCES VR / AR

30 expériences captivantes de réalité virtuelle et augmentée
à découvrir dans la SAT et ses environs !

En plus des conférences, ateliers et spectacles prévus au programme, le Symposium iX 2018 vous propose son Parcours iX, un circuit de 30 expériences dans la SAT et ses environs lesquelles vous permettront de vivre vous-même votre propre expérience immersive (iX). Réalité virtuelle, réalité augmentée et installations hybrides, les expériences proposées ont été créées par des artistes du monde entier venus présenter leurs oeuvres spécialement pour l'événement.

Abordant une multitude de thématiques comme l’écologie, la politique, l’art ou le design, ce parcours à 360° vous démontrera comment les technologies immersives bâtissent pour nous tous le monde de demain !

 

30 mai au 1er juin : 17h à 19h
2 juin : 10h30 à 20h
Entrée gratuite - 18 ans et plus

 

EXPÉRIENCES AU PROGRAMME

GARDENS OF THE ANTHROPOCENE (RA)
Tamiko Thiel (Munich / Seattle)

Œuvre de la pionnière des arts numériques Tamiko Thiel et développée en collaboration avec des biologistes, Gardens of the Anthropocene nous montre de quoi aura l’air notre environnement urbain dans l’Anthropocene, alors que les plantes envahissantes auront pris possession du territoire.


BE HERE (RA)
Masaki Fujihata (Tokyo)

Masaki Fujihata est allé plonger dans les archives de la ville de Hong Kong et a reconstitué des scènes de vies urbaines des années 1960 qu’il réinstallera dans les rues de la métropole chinoise. Avant-goût de l’œuvre finale, cette première version sera présentée en réalité augmentée dans les rues du Quartier chinois de Montréal.


ENNEMI (RA)
Karim Ben Khelifa (Paris)

Ennemi vous transporte au cœur de face-à-face entre combattants provenant de trois zones de conflit. À travers une fenêtre de réalité augmentée, leurs témoignages et confessions sur leur vie, leurs expériences et leurs perspectives de la guerre vous permettront de mieux comprendre leurs motivations... et leur humanité.


SPACE EXPLORER (VR + HAPTIQUE)
Félix & Paul (Montréal)

Le désormais célèbre Studio Félix & Paul nous offre une série VR sur le nouvel âge de l’exploration spatiale en révélant le plus ambitieux voyage de l’humanité voué à comprendre notre planète, notre univers et nos origines. À la SAT l’expérience se verra spécifiquement augmentée d’une dimension haptique.


DECENTRALAND (WEB IMMERSIF)
Trevor Waldorf (Boston)

Decentraland est la première plateforme dont l’univers virtuel est possédé par ses utilisateurs. Opensource, décentralisé et utilisant le blockchain, l’univers de Decentraland n’a pas pour objectif de ressembler au monde physique, il attend au contraire toutes les utopies politiques, économiques et sociales possibles.


ABTEC ISLAND (VR + JEU VIDÉO)
Jason Lewis et Skawennati (Montréal)

Aborigirinal Teritories in Cyberspace (AbTec) est un réseau de recherche et un cyberespace créé par et pour les personnes autochtones. Avec AbTeC Island, ils partend à la découverte de l’île AbTeC dans Second Life, un lieu destiné à réaliser des films, faire du cinéma mais dans un environnement virtuel.


EAGLE FLIGHT (VR)
Ubisoft, en collaboration avec D-Box (Montréal)

Le fameux jeu d’Ubisoft se verra augmenté au symposium de la technologie haptique de D-Box pour une expérience encore plus surprenante et immersive! 50 ans après que les humains aient disparu de la surface de la Terre, la nature a repris la ville de Paris, laissant un terrain de jeu à couper le souffle que vous survolerez et explorerez comme un aigle.

AUSSI PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PARCOURS iX :

Matérialité, construction en cours – Priam Givord (Toronto)
Paragirls - Volker Kuchelmeister (Sydney)
The Tangle of Mind and Matter – Rebecca Allen (Los Angeles)
Papyrus Rudiments – Jean-Louis Boissier (Paris)
Near-Field Audio and Mobility - Peter Otto (San Diego) & Zack Settel (Montréal)
Musique d’orchestre – Luc Martinez (Nice) & Zack Settel (Montréal)
Tim – Nicolas Noël Jodoin (Montréal)
Head Scanner – Antti Vanne (Helsinki)
Levitation – Bastien Didier & David Guez (Paris)
La Boîte à insultes – Emmanuel Albano (Ottawa)
Playroom – Isaac Cohen (San Francisco)
V-Dreams – Li Alin (Berlin)
MasterpieceVR – Jonathan Gagné (Ottawa)
Hanahana – Mélodie Mousset (Zurich)

Plus de détails à venir...

commentaires

SPECTACLES IX - EXPÉRIENCES 360°

Publié le 22 Mai 2018 par Anaïs BERNARD dans evenement, expériences

SPECTACLES IX - EXPÉRIENCES 360°

11 expériences pour explorer vos sens à 360°

Comme chaque année, le Symposium iX réunit les artistes, chercheurs, professionnels et amateurs du monde entier autour de l’expérience immersive et de ses technologies! Après les conférences et ateliers donnés en journée par des pionniers du milieu, iX vous invite en soirée à faire vous-même l’expérience de l’immersion en assistant à une série de spectacles 360° dans la fameuse Satosphère! Des artistes internationaux y présenteront des oeuvres originales qui mettront vos sens au défi. Au programme: films 360, expériences sonores, performances.

Les spectacles du Symposium iX auront lieu chaque soir à 19h et 21h du 30 mai au 2 juin dans la Satosphère.

 

30, 31 mai et 1er juin à 19h et 20h30
2 juin à 19h 
Satosphère - 18 ans et plus

*Chaque billet vous donne accès aux performances de 19h et aux projections de 20h30.

SPECTACLES AU PROGRAMME

DRICHTEL
Mercredi 30 Mai, 19:00

Performance sonore immersive, accompagnée de visuels audioréactifs spatialisés. Elle est inspirée de la vie sous-marine, des sentiments d’oppression et d’inquiétude face à un monde gigantesque que l’on y découvre peu à peu...

L’oeuvre est construite à partir des mouvements du performeur qui place des objets sonores et visuels dans le dôme.

Par Axel Hélie-Fontaine (CA).


DISORDER
Mercredi 30 Mai, 19:00

Performance de danse interactive et immersive par François Moncarey (CH), Kevin Ramseier (CH) et Thomas Köppel (CH). L’œuvre met en scène un danseur au centre du dôme prenant la position d’un joueur dans un jeu vidéo à la 3e personne. À travers l’expérience, le public voyage au coeur de sa mémoire qui est matérialisée en direct par des scans 3D.

Le danseur prend alors le plein contrôle de l’environnement 360 et devient le chef d’orchestre de son propre espace audiovisuel.

Par François Moncarey (CH), Kevin Ramseier (CH) et Thomas Köppel (CH).


HIDDEN DIMENSIONS
Mercredi 30 Mai, 20:30

Œuvre musicale électroacoustique et immersive inspirée par le concept des dimensions cachées de l’espace-temps issu de la théorie des cordes en physique. Elle combine modélisation audio, captation multicanale et techniques de spatialisation 360°. Représentant différents paramètres de la théorie, les variantes musicales de la pièce sont créées via des interprétations instrumentales et le traitement sonore de synthèse.

L’expérience confronte la musique, le temps. l’espace, la science et la technologie au sein d’une même pièce.

Par Teresa Carrasco (ES).


CAGE
Mercredi 30 Mai, 20:30

Cage est un film d’animation immersif inspiré du chef d’œuvre de Jack London, The Star Rover. Le roman raconte l’histoire du professeur Darrel Standing, détenu à la prison d’État de San Quentin. Pendant ses huit années d’incarcération, il en passe cinq dans les ténèbres d’un cachot pour rébellion.

Il parvient à s’échapper de l’horreur de la prison en se retirant dans des rêves saisissants qui viennent transcender les profondeurs de la conscience.

Par Past Video (CZ).


INTERFERENCE
Jeudi 31 Mai, 19:00

Une performance audiovisuelle qui fait appel à la beauté complexe des interactions ondulatoires dans la matière physique pour générer des visuels immersifs en direct. Les vibrations sonores sont converties en ondes lumineuses et chorégraphiées en temps réel pour former des motifs dynamiques.

Mariant mécanique ondulatoire et cymatique avec structure musicale et esthétique visuelle, interférence adopte une approche multimodale afin de créer une expérience fulldome à 360°.

Par Synthestruct​ alias Ginger Leigh (US).


CRÉATURES
Jeudi 31 Mai, 19:00

Une ode à la diversité des formes de vie sur terre, la performance immersive Créatures explore divers écosystèmes semi-abstraits, du microscopique au macroscopique, faits de paysages algorithmiques, de plantes et de créatures, dont la combinaison de comportements simples résulte en une complexité émergente.

Créatures est une expérience audiovisuelle immersive mélangeant graphisme en temps réel et son spatialisé dans lequel les visuels et les sons interagissent de manière transparente et mutuelle.

Par Vincent Houzé (FR) et Dave & Gabe (US).


NASCENT
Jeudi 31 Mai, 20:30

Œuvre immersive créant une relation entre performance et spatialisation audiovisuelle. L’expérience prend forme lorsque déployée au cœur d’un dispositif sonore 3D (comme celui de la Satosphère), dans lequel les couches audio sont superposées afin de créer des hypercompositions pouvant être mappées dans l’espace.

Les visuels 360° transposent en mouvements ainsi qu’en énergie cinétique les différents gestes musicaux de la pièce.

Par Vergil Sharkya (AT) et Push 1 stop (CA).


REMOTE SENSE
Vendredi 1 Juin, 19:00

S'inspirant des Hommes préhistoriques qui peignaient à 360 degrés, cette performance immersive suit le processus chamanique et artistique des phénomènes entoptiques.

L’oeuvre se base aussi sur les expériences visuelles universelles liées au système nerveux central qui ont inspiré un art néolithique abstrait et mystérieux.

Par Jonny Knox (UK) et Darien Brito (NL).


LOST
Vendredi 1 Juin, 19:00

ost est une œuvre immersive jouant sur nos perceptions. Elle explore le potentiel du dôme en nous donnant l’impression d’annuler son existence. Elle vient agir sur les frontières de la perception en utilisant l’architecture sphérique pour nous conduire vers un voyage intérieur.

Les motifs de lumière scintillants et complexes, en dialogue avec l'obscurité totale, viennent y créer un champ hallucinogène envahissant les sens des spectateurs.

Par Ulf Langheinrich (DE).


HYPERFORM
Vendredi 1 Juin, 20:30

Hyperform est une expérience audiovisuelle immersive explorant le rôle des dimensions spatiales dans la construction de notre réalité ainsi que pour la création de nouvelles réalités étrangères, alors que de nouveaux espaces et formes dimensionnelles se déploient autour de nous.

Hyperform se situe à la frontière entre les mathématiques, les sciences et l’art audiovisuel.

Par Max Cooper (UK) et Maotik (FR).


BIOSPHERE & INITI
Samedi 2 Juin, 19:00

La performance immersive combinant un concert par le musicien norvégien "Biosphere" et les visuels 360° de "Initi" a été créée à l’origine pour le planétarium de Prague.

Cette recréation offre une opportunité unique de refaire le voyage à travers l’atmosphère et de s’immerger à nouveau dans l’infini...

Par Biosphere (NO) et >Initi (CZ).

 

commentaires

Thêta Fantômes

Publié le 6 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans artiste, expériences

Thêta Fantômes

Thêta Fantômes est un nouveau type de croisement multimédia entre le jeu (vidéo), la création artistique et la recherche scientifique dans le domaine de la neuroscience. Depuis plusieurs années, les artistes Jenny Pickett et Julien Ottavi du collectif nantais Apo33, sont impliqués dans une recherche artistique qui permet de développer de nouvelles écritures numériques à la pointe des recherches les plus actuelles du genre (Robotique, réseau, transmission web, création interactive et immersive…), Thêta Fantômes est une création artistique qui résulte de ces recherches et notamment sur ces questions d’interdisciplinarités et de recherche multimédia. Nous proposons avec Thêta Fantômes de faire disparaître le performeur de la situation de jeu “physique” avec la matière et d’utiliser les ondes cérébrales pour produire du son et manipuler du visuel. Thêta Fantômes demande au performeur ( le joueur), qui peut-être une personne du public, un certain niveau de concentration pour maîtriser la composition sonore et visuelle de Thêta Fantômes.


Floss+Art+Game – Ondes cérébrales et bataille de fréquences


Le projet
Les ondes cérébrales et la recherche en neuroscience font l’objet depuis plusieurs décennies d’un fantasme qui dépasse son champ réel d’exploration sur la nature humaine. Nous avons pu découvrir les fréquences émises par notre cerveau (générateur électrique de faible puissance) et les transformer en informations numériques quantifiables pour tenter d’expliquer son fonctionnement. Si cela fonctionne d’un point de vue mécanique, électrique, il en est tout autre chose du point de vue du fonctionnement de la conscience et de l’inconscient de l’humain. Dans le projet Thêta (type d’ondes produites par le cerveau), il ne s’agit pas d’expliquer le fonctionnement du cerveau mais plutôt de détourner les outils utilisés dans ce domaine pour initier de nouvelles conceptions artistiques utilisant les signaux électriques du cerveau pour créer des croisements entre les domaines du jeu et de mix-média regroupés au sein d’une performance. Comme dans la pièce d’Alvin Lucier “Music for solo performer” – pour ensemble de percussions joué en temps réel par l’activation de modules électromécaniques reliés aux modulations des activités cérébrales de l’interprète, le collectif Apo33 propose avec Thêta Fantômes de retirer le performeur de la situation de jeu “physique” avec la matière mais d’utiliser les ondes de son cerveau pour produire du son et manipuler du visuel. Thêta Fantômes demande au performeur, qui peut être aussi une personne du public, un certain niveau de concentration pour maîtriser la composition sonore et visuelle mise en place.


La notion de Jeu
Thêta fantômes intègre une partie “gaming” (jeu) qui permet à des participants du public d’interagir avec l’oeuvre. Le jeu n’est pas conçu comme un espace de défoulement ou de loisirs mais plutôt comme une possibilité de construire une composition en forme d’étapes à atteindre. Il s’agit pour le joueur (participant) d’arriver à atteindre un état de plénitude et d’entretenir les ondes thêta de son cerveau. Celles-ci font parties des ondes produites par le cerveau quand nous sommes endormis ou en état de méditation. Quand l’un des joueurs (la partie / composition devrait pouvoir fonctionner de 2 à 4 joueurs) atteint l’un de ces niveaux : le son et le visuel changent et complexifient les strates sonores tout en créant une cartographie visuel de possibles connections neuronales. Cette visualisation n’est pas formelle mais plutôt une suggestion, créé à base de connection 3D, elle se construits comme un métabolisme cellulaire esthétique et non pas comme une modélisation. Dans le pré-projet nous avons pour l’instant pensé à 4 étapes (niveaux), cette partie pourra être modifié dans les étapes de résidences-recherche, elle se constitue comme des paliers :
- Palier 1 : État chaotique (pensée dispersée, sonorité et visuel confus)
- Palier 2 : État transitoire (un état plus calme, les fréquences sont plus douces, le visuel ralenti)
- Palier 3 : État stable (tout devient plus droit, les sons se stabilisent, moins de mouvement)
- Palier 4 : État d’extase (Les ondes thêta viennent d’être atteintes, semi-somnolence, calme, état second, léger battement, transcendance et extase)


Dans Thêta Fantômes, il n’y a pas de gagnant ou de perdant, car ce qui prime est d’arriver à la fois au dernier palier tout en prenant en compte la composition sonore et le changement dans le visuel. Ce qui commence à se dessiner pour nous, c’est aussi cette notion d’atteindre ces paliers de façon collective, les deux ou quatre joueurs doivent tous atteindre ces étapes pour avancer dans les niveaux supérieurs et transformer le visuel et le sonore issue de ces paliers. Les règles du jeu de Thêta Fantômes ne doivent pas non plus être trop complexes, en ce sens qu’elles ne doivent pas être en contradiction avec la stabilisation d’un état chaotique vers un état de calme et d’extase. Nous sommes dans un jeu qui se doit d’être aussi une expérience esthétique, où le son n’est pas seulement démonstratif d’un phénomène mais atteint le musical, la sculpture et où le visuel n’est pas une visualisation de donnée ou une modélisation mais bien une expérience presque cinématographique sans narration, un film en mouvement, synthétique et basé sur l’expérimentation de matière numérique.


Avec le soutien du DICAM – Drac Pays de La Loire

commentaires

IMMERSIO

Publié le 3 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans expériences

IMMERSIO

IMMERSIO est une expérience interactive et immersive qui plonge le participant dans un rêve vivant, dans un monde issu de la réalité à l'abstraction, dans un univers qui interroge la place du corps et sa perception dans un espace numérique.

Le participant entre seul dans un cube noir 3X3m. Il est équipé de lunettes de réalité virtuelle et d'un casque audio. Pendant quinze minutes, il expérimente une «plongée» dans un univers virtuel à la dérive.

Ce mécanisme prouve l'opportunité d'interroger la langue et la grammaire de la réalité virtuelle. IMMERSIO suggère des chemins pour explorer ce média, laissant derrière lui la narration, le texte, les personnages pour se concentrer sur la dramaturgie, le mouvement, l'interactivité, les processus génératifs et aléatoires.

Depuis sa création, IMMERSIO a été joué dans un large éventail de sites : festivals multidisciplinaires, musées, centre d'art contemporain, centres culturels, centres d'arts numériques, écoles d'art, rencontres, foires commerciales ...

L'installation est dépourvue de textes ou de mots , ce qui la rend amiable partout. 
Il atteint un large public de tous âges , qui est simplement curieux ou passionné de VR, et est adapté aux enfants de 8 ans et plus.

 

Les prochaines dates pour vivre cette expérience sont au Bruxelles Art Factory, à Bruxelles en Belgique, les:
5 octobre 2017
12 octobre 2017
19 octobre 2017
2 novembre 2017
9 novembre 2017 
16 novembre 2017 
23 novembre 2017
30 novembre 2017

IMMERSIO, c’est une équipe de six artistes. Nous sommes tous spécialisés en motion graphic design. C’est un projet qui a débuté il y’a quatre ans et qui est en perpétuelle évolution

Boris

Le but est avant tout de vivre une expérience à fond, pas juste à travers un écran d’ordinateur

Yann

commentaires

Le Parcours des Fées #7

Publié le 24 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans expériences

Le Parcours des Fées #7
Le Parcours des Fées #7
Parcours artistique et poétique dans les Hautes-Alpes 
Chemin de randonnée 1800-2000m // 2h00         
     
Le Parcours des Fées en Vallée de Crévoux/La Chalp
Fées d'hiver invite des artistes pour construire un parcours artistique sur un sentier de randonnée durant une résidence de création au mois de juin. Ces gestes artistiques et poétiques sont autant d'occasions de rendre visible l'invisible et nous invitent à porter un autre regard sur un paysage pourtant familier.
 
Qui sommes-nous ?
Fées d’hiver est un espace de création en Arts Numériques, cogéré par des artistes sur des principes de coopération et de mutualisation pour produire ensemble des œuvres qui comportent une écriture résolument contemporaine et novatrice. Son fonctionnement vise la création, la production et la diffusion d’œuvres, d'événements, d'actions pédagogiques et la recherche d'un nouveau modèle économique.
 
Le Parcours des Fées en 2016
Ce parcours d'art contemporain a connu une renaissance en 2015 après une pause forcée depuis sa dernière édition en 2010 après 5 éditions. Faute de soutiens financiers, il n'avait pu être reconduit. Depuis, nous avons repensé avec succès son modèle économique dans une nouvelle formule qui invite le mécénat local et une modeste participation des visiteurs à l'entrée du Parcours qui permet d'autofinancer cet événement sans nuire à sa qualité artistique.
 
Cette action, à dimension pédagogique, contribue à atteindre notre objectif qui consiste à porter l’Art contemporain vers le public (12.000 visiteurs en 2015) en le surprenant dans des lieux inhabituels. Elle révèle les richesses humaines, naturelles et culturelles de l’environnement immédiat en associant la population locale et le monde rural à l’élaboration de ce projet.
 
Cet été 2016, Fées d'hiver propose deux rendez-vous :
1 - Le Parcours des Fées
Créé par des artistes retenus sur appel à projets pratiquant une discipline particulière (sculptures, photos, Land Art, installations...). Nous accueillons ces artistes en résidence le mois de juin chez Fées d’hiver. Les artistes développent leur projet maître durant ce temps et proposent d'autres interventions annexes inspirées des lieux sur place. 
2 - Les féeries nocturnes, 
Un parcours nocturne d'arts numériques en marge du Parcours des Fées.
Temps forts de ce parcours où arts numériques et nature se conjuguent sous les étoiles dans un moment festif de rencontres car l'art est avant tout une histoire de liens entre les hommes. Installations multimédias et performances seront au rendez-vous avec une forte implication du LABo des Fées qui portera son effort sur la création de ces nocturnes.
 
Ouverture du 02 juillet au 31 août 2016
Participations 2 € - enfant (-12ans) 1 €

 

commentaires

Aquasonic, un concert sous-marin

Publié le 6 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans expériences, artiste

Aquasonic, un concert sous-marin

Le concert Aquasonic interprété par Between Music, propose au public un voyage unique et fascinant dans un territoire inexploré. La performance présente cinq artistes qui se submergent dans des aquariums en verre remplis d'eau pour jouer de leurs instruments sur mesure et chanter. Le tout entièrement sous l'eau! Depuis l'intérieur de ces scintillements sombres que sont les aquariums, ils produisent des compositions à la fois étrangement mélodique et extrêmement puissante de par leur résonnace.

Cette oeuvre a pour volonté d'obtenir une bande de cinq tableaux à jouer et à effectuer sous l'eau, permettant de mettre en évidence la mentalité inventive et disons le un peu folle de ces passionnés de musique. La création de l'oeuvre a nécessité des années d'expérimentation et d'innombrles essais d'exploitation, le tout en étroite collaboration avec des plongeurs sous-marin, des fabricants d'instrument de musique, scientifiques... Soit autant de personnes habitées par la même envie d'innover et de remettre en question les visions du monde existantes.

Cette expérience a conduit à l'élaboration d'un certain nombre d'instruments sous-marins très particuliers tels que hydraulophone, violon, harpe électromagnétique, carillons et percussions, ainsi qu'une technique vocale distinctive pour le chant sous-marin. Le résultat offre un fabuleux concert de l'ordre de l'extraordinaire et un nouvel univers sonore. Il est organique, cru, esthétique. Aquasonic regorge de curiosité et fascination pour le public qui imprègne les réservoirs d'eau et les vagues qui submergent l'auditoire.

 

Aquasonic est la première partie de Between Music Quadrology, Evolution humaine qui se composera de quatre pièces inspirées par l'évolution humaine.
L'actualité et les dates sont à consulter sur le site ci-dessous.

commentaires

La porte secrète

Publié le 29 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans escape game, expériences

La porte secrète
Envie d’évasion, d’aventure et de mystère ?
Alors rejoignez le cercle des enquêteurs de la Porte Secrète, escape game à Metz !
 
Live Escape Game Metz
La Porte Secrète est un jeu d’évasion grandeur nature (live escape game). Vous serez accueillis dans le bureau d’investigation des enquêteurs de la Porte Secrète, qui explorent le monde et le temps en quête de mystère. Aujourd’hui, ils ont besoin de renforts pour résoudre leurs enquêtes. Plongez-vous dans leur univers et partez ensuite à l’aventure en les aidant à élucider les enquêtes en cours. Frissonnez dans un manoir aux macabres secrets, découvrez les merveilles de l’Egypte antique ou arpentez le musée du Louvre.
 
Salle fermée
Vous êtes enfermés dans une salle, en totale immersion dans un décor adapté au scénario. L’objectif : en sortir.
Chrono
Vous avez exactement 60 minutes pour sortir de cette salle. Réflexion, déduction et esprit d’équipe seront vos meilleurs atouts pour réussir..
Énigmes
Retrouvez les indices et faîtes marcher vos méninges pour résoudre les énigmes afin de vous évader.
Équipe 
Constituez une équipe de 2 à 6 joueurs pour optimiser vos chances de résoudre l’enquête.
 
Les enquêtes
3 univers sont à explorer pour élucider d'intrigants mystères.
 
Meurtres au manoir des Benelles
Le manoir des Benelles, abandonné depuis plus de 60 ans, a connu une sombre histoire. En 1954, trois meurtres ont été commis sur le père, la mère et un des frères. Deux des enfants, un garçon et une fillette ont étrangement disparu… L’affaire n’a jamais été élucidée et votre rôle est de faire la lumière sur cette histoire. En arrivant sur les lieux, une force inconnue vous enferme laissant la porte verrouillée derrière vous. Il semblerait que le manoir soit hanté… On raconte que des esprits démoniaques aspirent l’âme des visiteurs qui s’aventurent plus d’une heure dans le manoir. Armez-vous de courage, démasquez le meurtrier et sortez du manoir avant qu’il ne soit trop tard.

Les révélations de Léonard de Vinci
Vous souhaitiez analyser la Joconde dans un scanner pour percer ses secrets mais le Louvre vous l’a refusé. Vous décidez donc de voler Mona Lisa en vous cachant dans le musée du Louvre à la tombée de la nuit. Votre mission est de sortir du musée dont la porte a été verrouillée, en possession de la Joconde, avant que les forces de l’ordre ne vous attrapent. Vous tombez sur une exposition sur Léonard de Vinci qui vous fera d’incroyables révélations et vous emmènera dans une aventure inattendue et périlleuse.

La colère d’Osiris
Laissez-vous envoûter par la magie de l’Egypte et de ses Dieux et entrez dans un temple qui vient d’être découvert. Plusieurs archéologues y sont entrés mais n’en sont jamais ressortis. Une légende raconte que des amulettes aux grands pouvoirs y seraient enfouies et qu’un sortilège de mort aurait été lancé sur l’ensemble du temple : tout individu entrant dans le temple est condamné à mourir à moins qu’il ne trouve l’amulette d’immortalité dans l’heure. Votre mission est de ramener l’amulette d’immortalité afin d’étudier ses pouvoirs et de sortir vivant. Une seule amulette peut être prise ; si plusieurs sortaient du temple, la colère des dieux serait terrible.
commentaires

Plonger dans l'oeuvre de Dali

Publié le 4 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans expériences, exposit

Plonger dans l'oeuvre de Dali

Depuis toujours le génie créateur de certains artistes a découvert le moyen de créer au-delà des limites de leur temps, permettant à l'art de dépasser toute limite. Aujourd’hui, il est désormais possible d’apprécier l'œuvre de Salvador Dalí par une nouvelle approche, celle de la réalité virtuelle. Depuis le 23 janvier 2016, le Salvador Dalí Museum de St. Petersburg, en Floride, a introduit une expérience de VR qui transporte le public dans l’imaginaire du célèbre catalan à travers l’œuvre Réminiscence archéologique de Millet Angelus (1935). Cette expérience permet aux spect-acteurs de pénétrer à l’intérieur du travail de Dalí comme jamais auparavant, leurs permettant de se déplacer à l'intérieur d’une interprétation tridimensionnelle et à 360° du chef-d'œuvre de l'artiste.

L'idée de l'expérience VR a pris naissance il y a plus d'un an dans l'esprit des deux directeurs créatifs Sam Luchini et Roger Baran, de Goodby Silverstein & Partners. En expérimentant avec un Oculus Rift, le duo prend conscience que le casque pourrait avoir d'importantes implications dans le monde de l'art. Dès lors, ils prennent contact avec le Musée Dalí, qui rapidement saute sur l’idée d’une telle expérience. L'exposition qui en résulte est une exploration de l'imagination de Dalí et sa relation avec Walt Disney - celle qui a donné lieu à une partie du travail le plus spectaculaire dans les deux arts et des industries du film de l'époque.

Sam Luchini et Roger Baran ont dû choisir une pièce phare permettant sa réalisation à l’aide de la réalité virtuelle. Leur choix se porta sur l’œuvre ​​Réminiscence archéologique de Millet Angelus, datant de 1935 et qui fût inspirée par L’Angélus de Jean-François Millet. Si les deux directeurs artistiques ont pu prendre de légères libertés créatives par rapport à l'exposition, une grande partie des spect-acteurs à travers le monde, quant à eux, explorent cet univers surréaliste à l’image de Dali. En effet, l’artiste espagnole recréait de nombreux éléments dans d'autres travaux, ce qui a permis une précision des éléments de cette expérience en réalité virtuelle. La volonté est bien de proposé un monde à découvrir, où les spect-acteurs sont libres d’explorer et de vivre l’art de façon différente et active.

commentaires

THE ESCAPE HUNT, à Nancy

Publié le 11 Octobre 2015 par Anaïs BERNARD dans expériences, escape game

THE ESCAPE HUNT, à Nancy

Présent sur toute la planète, « The Escape Hunt Experience » débarque à Nancy. Un espace de mystères pour un jeu d’évasion.

 

Vieux livres, silhouette de Sherlock Holmes, mappemonde, meubles et sièges anciens au look british, vieille pipe et loupe dans l’armoire… : le ton est donné, avec une déco très soignée, dès l’entrée de cette vaste salle de jeu d’un nouveau genre. Nouveau sur Nancy. Car « The Escape Hunt Expérience » est un concept de divertissement qui s’est répandu dans le monde avec 150 complexes dans 19 pays, à Bangkok, Londres, Sydney, New Delhi… C’est dire le succès. Le rendez-vous est pris à Nancy, avec l'ouverture le 13 octobre 2015, au 43, boulevard Marcel-Brot.

 

Le but du jeu est simple: par groupe de deux à cinq joueurs, vous êtes enfermés dans un des espaces de jeu aux décors très travaillés, puis vous avez 60 mn pour vous en échapper en résolvant des intrigues. Le tout combine chausse-trappe, cadenas, cachettes, ambiance mystérieuse, passages dérobés et autres surprises. Escape Hunt est un mélange de Cluedo et de Fort Boyard avec des effets spéciaux qui créent une véritable atmosphère. C’est un jeu cérébral où il faut aussi combiner un peu de dextérité.

 

L’originalité des Escape Hunt, c’est de proposer des salles et des énigmes adaptées aux villes que compte ce vaste réseau. Dès lors, les joueurs lorrains devront se frotter à la "légende des dragons de la place Stanislas" (4 espaces sont équipés avec ce même jeu d’évasion pour permettre des défis à une vingtaine de joueurs), au "retour du loup de Malzéville". S’y ajoutera pour la fin de l’année "Saint-Nicolas ". Avec, à terme, huit espaces de jeu dont les énigmes pourraient être renouvelées une fois par an, l’Escape Hunt de Nancy devrait être le plus grand de l’hexagone.

commentaires
1 2 > >>