Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

S.F. [ART, SCIENCE & FICTION] à GRAND-HORNU

Publié le 28 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD in exposit

S.F. [ART, SCIENCE & FICTION] à GRAND-HORNU

Au MAC's - Musée des Arts Contemporains, Fédération Wallonie Bruxelles,
Du 18 novembre 2012 au 17 février 2013.

 

 

A L’OCCASION DE SON DIXIÈME ANNIVERSAIRE, LE MAC’S CONSACRE SON EXPOSITION D’AUTOMNE À LA SCIENCE-FICTION. LA MANIFESTATION, INTITULÉE S.F [ART, SCIENCE & FICTION] EST UNE EXPOSITION COLLECTIVE QUI EMBRASSE DE NOMBREUSES DISCIPLINES DE L’ART D’AUJOURD’HUI.

 

L’exposition a l’ambition d’explorer les liens entre les beaux-arts et la science-fiction. Elle présentera dès lors des œuvres et des documents relevant  de courants esthétiques et de mouvements culturels divers : le visiteur y trouvera, par exemple, aussi bien des artistes modernes qui ont spéculé sur des concepts scientifiques comme la quatrième dimension, que des artistes postmodernes ou contemporains qui revisitent des mythes populaires comme Superman.

Avec des pièces de Lewis Baltz, Larry Bell, Fred Biesmans, Jacques Charlier, Anton Corbijn, Edith Dekyndt, Thomas Feuerstein, Lucio Fontana, Dora Garcia, Bruno Gironcoli, Dominique Gonzalez-Foerster, João Maria Gusmão & Pedro Paiva, Pascal Haüsermann, Peter Hutchinson, Ann Veronica Janssens, On Kawara, Mike Kelley, Tetsumi Kudo, Kazimir Malevitch, Chris Marker, Anthony McCall, John McCracken, Gianni Motti, Tony Oursler, Panamarenko, Jean Perdrizet, Frédéric Platéus, Robert Smithson, Ionel Talpazan, Gavin Turk, Marie Velardi, Karl Waldmann.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Denis Gielen. Un ouvrage consacré à la thématique de l’art et de la science-fiction sera réalisé par le commissaire à l’occasion de cette manifestation.

L’EXPOSITION EST PLACÉE SOUS LE HAUT PATRONAGE DE MONSIEUR ELIO DI RUPO, PREMIER MINISTRE DU ROYAUME DE BELGIQUE ET DE MADAME MARTINE AUBRY, MAIRE DE LILLE.

 

 

Commenter cet article