Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Futura

Publié le 15 Août 2013 par Anaïs BERNARD in festivals

Futura

21e édition

du 22 au 24 août 2013

 

Nuit blanche, dans la nuit du 24 au 25 août

 

(Stage d'interprétation sur acousmonium du 26 au 31 août)

 

Le portrait c’est bien sûr la description ou l’appropriation métaphorique, poétique ou littérale de l’ensemble de traits physiques, moraux et comportementaux d’une personne, c’est une façon de s’approprier son intimité. C’est un dialogue entre l’auteur du portrait et celui qui en est l’objet. Ce dialogue, réel ou fictif, est souvent la matière même de l’œuvre. Mais l’on peut aussi concevoir le portrait d’une manière plus large : le portrait comme évocation d’un lieu, d’un moment, d’une sensation. Le portrait comme trace de l’indicible ou de l ‘éphémère. La musique acousmatique et ses dérivés (hörspiel, installation sonore jusqu'au documentaire sonore), riche de multiples possibilités, peut s’approprier ces parts de réel que sont les personnes, les lieux, les moments vécus, pour mieux les recréer dans cette fiction intime qu’est le portrait.

 

Qu’est-ce que le concert acousmatique :

Le concert acousmatique est une immersion dans un espace sonore en trois dimensions où les règles traditionnelles de la représentation musicale sont renouvelées lors d’un événement proposant la spatialisation d’œuvres originales sur dans le cadre de ce festival, une centaine de hauts parleurs disséminés dans la salle.

Un interprète à la console de projection dirige l’écoute et contrôle un ensemble de vibrations, couleurs ou nuances, le son prenant alors une vie propre et surprenante, magnifiée au cours de ce spectacle de l’invisible.

 C’est une proposition esthétique où le son retrouve une place centrale, se développant dans un univers mental vierge de toutes références autres que celles propres à toutes perceptions.

Ici, pas d’interférences visuelles entre l’œuvre à ouïr et l’auditeur/spectateur, mais la présence d’un dispositif s’appropriant un espace réel (le lieu physique et géographique envahis par les haut-parleurs) et un espace figuré (la sensibilité, l'imaginaire du public).

Commenter cet article

avis eroll 15/08/2013 17:49

Très bien ton blog ! bravo pour ton post très intéressant.

Anaïs 16/08/2013 09:51

Merci pour ces encouragements !!!