Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

​Seeing-I, vivre sa vie à travers les yeux d'un Autre

Publié le 7 Décembre 2014 par Anaïs BERNARD in actualite

​Seeing-I, vivre sa vie à travers les yeux d'un Autre

Le projet « Seeing-I » consiste à vivre sa vie à travers les yeux d’une tierce personne. Pendant 28 jours, Mark Farid va rester seul dans une pièce, devenant un véritable
« avatar » qui, à travers des espèces de Google Glass, transférera tout ce qu'il voit dans le casque à réalité augmentée porté par Mark. Ainsi il vivra au rythme de son « avatar » patientant de manière invisible dans les salles d’attente, faisant la lecture ou encore faisant la fête jusqu’au levée du jour. Le seul contact humain que Mark aura pendant ce projet d'un mois se fera avec un psychologue à raison d'une heure par jour, qui l'observera et l'écoutera en silence. Ce projet peut potentiellement affecter son mental pour le reste de sa vie.

J'imagine que vous vous demandez pourquoi qui que ce soit voudrait s'infliger une telle chose. Eh bien, Mark – un artiste conceptuel anglais qui travaille avec Nimrod Vardi, instigateur du projet, et John Ingle, réalisateur de documentaires – espère démêler un débat qui fait rage depuis le début de l'histoire humaine, de René Descartes à John Locke, de l'église baptiste Westboro à Josie Cunningham. L'inné ou l'acquis ? La question de savoir si les humains sont pré-programmés par leurs gènes ou modelés par leur environnement inspire toujours la plupart des grandes discussions qui influencent notre société aujourd'hui. Des Évangélistes insistent sur le fait qu'être gay est juste le résultat d'une mauvaise éducation et du disco, tandis que certains scientifiques insistent sur le fait que nous héritons de la bêtise de notre père.

Mark, Nimrod et John font partie du camp de l'acquis. Le trio a l'intention de surpasser tous ces philosophes décédés et homophobes en utilisant ce projet pour analyser jusqu'où notre sens inné du soi s'étend jusqu'à ce que nous commencions à devenir des produits directs de notre environnement et de nos expériences. Est-ce-que la technologie peut influencer notre esprit au point d'oublier qui nous sommes vraiment ? Ou, en d'autres termes, est-ce-que Mark va lentement commencer à croire qu'il est son avatar ?

Pour les besoins de l'expérience, Mark sera uniquement autorisé à se laver, à aller aux toilettes, à dormir et à manger quand son alter ego le fera. Il consommera exactement la même nourriture et les mêmes boissons que lui. A part ça, il pourra se balader dans la pièce autant qu'il voudra – mais son seul objet de plaisir physique indépendant sera son pénis.

« Ne jamais dire jamais », a plaisanté Mark quand je lui ai demandé s'il allait exploiter ce luxe limité. « En théorie, je pourrais constamment me masturber et ça pourrait révéler une chose fondamentale concernant le psychisme humain. Mais non, je ne pense pas que je le ferai. »

L'avatar – ou « l'Autre », décrit dans le projet comme l'humain qui diffusera sa vie dans l'esprit de Mark pendant 28 jours n'a toujours pas été choisi. Les critères sont les suivants : il doit être un hétérosexuel qui vit avec sa copine, parce que Mark est lui-même hétéro et est en couple. C'est aussi pour des raisons logistiques : « Quand vous vivez en couple, vous racontez votre propre vie », explique Mark. « Si vous allez faire des courses, vous allez dire :"Je vais faire des courses, tu as besoin de quelque chose ?" Vous verbalisez vos actions – et dans une certaine mesure, vos pensées."

(Vous pouvez postuler en allant sur le site ci-dessous et connaître la totalité du projet)

Bien évidemment, habiter le corps de quelqu'un d'autre pendant un mois entier peut entraîner de possibles dangers psychologiques. Donc, l'année dernière, un psychologue a creusé dans le cerveau de Mark pour évaluer qui il est vraiment. Le même psychologue évaluera Mark après l'expérience mais restera impartial pendant l'expérience, tandis qu'un autre psychologue – spécialisé en neurosciences – observera les pensées verbalisées de Mark à raison d'une heure par jour.

 

 

Seeing-I aura lieu à l'automne 2015. VICE fera des mises à jours concernant la progression de Mark avant le début, pendant et après l'expérience. Un documentaire produit par John Ingle sortira également.

Commenter cet article